France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 17 janvier 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Quelle rémunération horaire pour un professeur d'echecs jeunes ? par French78 le 30 octobre 2016  [Aller à la fin] | Clubs |
Après les inscriptions du début d'année, nous commençons à avoir une idée plus claire des recettes de l'école.

Je voudrais savoir quels sont les tarifs horaires pratiqués pour rémunérer un professeur d'échecs pour les jeunes.

Disons qu'une heure de cours se fait avec 10 à 15 élèves max.

Le professeur fait du bon travail, le tarif actuel est de 35 euros / heure. Il s'agit d'un indépendant donc payé par le club sur base de factures.

Notre club se situe en région parisienne, si vous pouviez préciser la région du tarif pratiqué.

Tout conseil / avis nous intéresse.


GBel, le 31/10/2016 - 00:44:11
Ton prix indiqué est le bon si la personne est indépendante et si elle paye ses charges mais attention à l'ursaff car si le club touche une subvention et la reverse à ton intervenant, après un contrôle, tu devras payer les charges patronales !
Je te conseille plutôt un petit CDD avec un tarif horaire moindre pour payer les 78 % de charges d'arnaque ursaff qui plombe l'emploi en France !


Oliverftn, le 31/10/2016 - 14:20:36
RP : entre 35 et 45 € brut de l'heure en fonction de l'expérience (et du niveau) de l'intervenant...


Yves4, le 01/11/2016 - 11:45:37
Jamais assez.
Le tarif bas dans le domaine du loisir est 50 euros de l'heure.


Chemtov, le 01/11/2016 - 12:51:45
Wow ! Et quand ce n'est pas du loisir ? De la compétition ?


Yves4, le 01/11/2016 - 12:56:29
Lorsque je parle du loisir c'est cirque, théâtre, jeu de sociétés .... . Et 50 euros est un minimum, ça monte souvent à 75, 200 euros. Le monde des échecs est dans un autre monde avec comme Dieu, les points Elo. Invendable les points elo.


DocteurPipo, le 01/11/2016 - 13:01:08
Supposons 15 enfants qui paient 200e/an.
3000e, 30 séances, 100 e/ séance.


Yves4, le 01/11/2016 - 13:02:29
Tout à fait


Petiteglise, le 01/11/2016 - 14:06:18
Si y'en a qui ont trop de plans à 100€ /h, il peuvent m'en refiler, je veux même bien bosser à 90€/h et leur reverser 10 gratuit :)


Oliverftn, le 01/11/2016 - 14:18:53
@DocteurPipo un groupe de 15 enfants c pas l'idéal pour bien les encadrer... chez nous c'est 12 maximum ; de plus bien souvent une année complète c'est 31 ou 32 séances... et le budget sert aussi à les emmener en compétition (Nationale Jeunes, Qualifs, ...) et à payer des licences FFE.

Bref 30 cours en collectif pour 200 EUR c'est vraiment très cher s'il n'y a que ça.


Oliverftn, le 01/11/2016 - 14:25:49
Donc moi je dirai plutôt :

12 jeunes x 250 EUR
- 7 accompagnements en Nationale Jeunes x 90 EUR
- 12 licences FFE (A ou B) x 10 EUR (pour arrondir)
- 3 accompagnements en tournoi x 100 EUR
Total : 3000 EUR - 1050 = 1950 EUR / (32 x 1,5 = séances d'1h30) = 40 EUR Brut de l'heure.

Bien sûr, si la structure (= club) doit prendre une petite marge pour payer son fonctionnement (salle, administratif, etc.) il faut mettre des cotisations légèrement plus élevées ou choper des subventions...

Bref des séances à 100 EUR de l'heure je n'y crois pas.






Oliverftn, le 01/11/2016 - 14:26:46
Enfin 1h hebdo c'est léger pour former des joueurs d'échecs...


ANaigeon, le 01/11/2016 - 19:00:38
"Le tarif bas dans le domaine du loisir est 50 euros de l'heure."
Pour info je donne 70 pour 2 heures à ma prof de musique, diplômée de Bâle, concertiste dans un ensemble ayant enregistré deux disques... Faut pas pousser ! Mais il est vrai que la région parisienne est plus chère pour tout...



Yves4, le 01/11/2016 - 19:06:27
Visiblement tu fais partie de ceux qui estiment que les activités de loisirs doivent être mal payées (à voir si la musique peut être considérée comme une activité de loisirs).
C'est ton droit mais ce n'est pas mon avis.


Julo62, le 01/11/2016 - 19:42:34
Tu gagnes combien dans la vraie vie, je veux dire quand c'est pas un loisir ??


French78, le 01/11/2016 - 21:28:49
@Oliverftn merci pour ta remarque sur le nombre d'élèves par cours limité à 12 élèves me semble une bonne chose aussi.

@GBel, si tu as plus d'explication sur le fait que le Club peut se faire retoquer s'il verse des subventions à l'intervenant au statut entrepreneur indépendant.
Dans la mesure où l'intervenant indépendant cotise de son coté, je ne comprends pas pourquoi cela pose un problème à l'Ursaff. Explications bienvenues.


GBel, le 01/11/2016 - 22:06:11
French78, je te conseille un mini-stage avec les conseillers Ursaff qui ne sont pas des tendres quand tu as un contrôle

Le fait que tu trouves à ton auto-entrepreneur, des clients, ici des élèves ou des ateliers échecs, l'Ursaff considère que ton auto-entrepreneur est en contrat avec ton club et alors il vont le requalifier en employé, et bingo, tu vas payer les charges patronales !! lui n'aura payer que les charges salariales

Des clubs en ont fait les frais... D'autres clubs ou associations en feront encore les frais.

Le statut d'auto-entrepreneur implique qu'il doit chercher lui-même ses clients (ses élèves en cours), un club ou une association n'est pas un client mais un employeur, voilà

Et pour les doux rêveurs des 100 euros de l'heure, vous voulez être payés mieux qu'un professeur des écoles, qu'un médecin ??


DocteurPipo, le 01/11/2016 - 22:25:56
@GBel: perso je pense être ( beaucoup) plus qualifié qu'un médecin (pe aussi, et quelques autres à Paris)donc je trouverai normal d'être mieux payé...Mais ce n'est pas le problème. L'arnaque c'est que l'on compare un salaire horaire, qui en fait est le paiement de deux ou trois heures-il faut aller au cours, et en revenir.
Par exemple, quand je fais chez le dentiste, il me soulage de 100 euros par demi-heure (putain, un type qui par définition a raté médecine....), mais en plus il enchaine de telles demi-heures toute la journée. Alors que des cours d'échecs, on a du mal à en enchaîner plus de 4/5 par jour (et la plupart n'en font que deux, un à midi, un le soir. Evidemment, ces gens là sont jeunes, ils s'amusent, ils ne vont pas demander de quoi bouffer, en plus...


ANaigeon, le 01/11/2016 - 22:31:37
Yves4 et Julo62

Arrêtons les préjugés, et parlons de faits.
A 35 heures par semaine, un salarié fait un peu plus de 140 heures par mois.
En multipliant par 50, cela donne 7000 !!
Alors, même s'il te faut une heure pour préparer une heure de cours (ce dont je doute, une fois acquise un peu d'expérience), cela fait quand même 3500.
Alors ne délirons pas, ou alors c'est que votre "vraie vie" n'évolue pas dans le même univers que le mien.
Mon niveau est tel qu'un bon joueur de club peut m'en apprendre, et je ne donnerai pas cette somme à un 1800-2000 ELO. Avez-vous pensé à cet aspect, combien voudriez-vous donner à un MI, puis un GM, puis un fort GM, à quelle somme allez-vous terminer ??
Il ne faut pas non plus penser qu'en donnant quelques heures par semaine, tu peux toucher un salaire mensuel complet, cela n'est pas non plus conforme à ce qui se passe dans la vraie vie, en dehors des loisirs !!




ANaigeon, le 01/11/2016 - 22:56:35
Pour compléter l'information, vous avez une liste de "chess coaches" sur lichess, la plupart des tarifs ne dépassent pas 40$ de l'heure, par des gens ayant des ELO FIDE de 2200 à 2550 ! Et tous ne viennent pas de pays à monnaie faible.



Chemtov, le 01/11/2016 - 23:51:04
@DocteurPipo: Moi, je ne pense pas être plus qualifié qu'un médecin. Celui-ci a fait neuf à onze ans d'études après le bac, il continue sa formation durant toute sa carrière et les hautes responsabilités de sa profession l'oblige à une rigueur permanente. Franchement nos ''qualifications'' me semblent un peu prétentieuses à côté.


raspoutilf, le 01/11/2016 - 23:58:31
@DocteurPipo

Déjà, on peut discuter l'assertion selon laquelle un joueur et prof d'échecs de bon niveau est plus compétent qu'un médecin (d'autant que parler de la compétence des médecins en général n'a pas grand sens). Mais bon, admettons. Le truc, c'est qu'il est compétent dans un savoir qui a beaucoup beaucoup moins d'intérêt pour la société, donc forcément il est moins demandé.

Je suis souvent amusé par la certitude qu'ont les bons joueurs d'échecs qu'il devrait être "normal" de vivre de leur art, comme si l'excellence consistant à dépasser les 2300 ELO devait naturellement trouver sa traduction dans une activité rémunératrice... Ben non les gars, pas nécessairement: si la demande pour lesdites exceptionnelles compétences n'est pas très élevée, les exceptionnellement compétents ne gagneront pas très bien leur vie. J'en suis désolé pour eux, mais il y a peut-être un peu trop de gens qui pensent pouvoir vivre des échecs, non?


Zorglub, le 02/11/2016 - 00:43:47
être un entraîneur reconnu et prof d'échecs reconnu, c'est comme pour le bridge et le tennis... Si tu veux le meilleur spécialiste dans une discipline, tu peux t'attendre à dépasser les honoraires. J'allais voir un pro en dermato et je devais lâcher le pascal à chaque consultation! Il faut reconnaître qu'il y a de mauvais médecins et de bons entraîneurs d'échecs comme il y a de bons médecins et des entraîneurs de merde. J'ai eu des profs d'un haut niveau et pour payer moins cher, on cotisait à plusieurs mais au meilleur de sa forme, Iossif ne prenait pas moins de 500 euros l'après midi. on était 5, je lâchais 100 balles et j'étais content. Après les études de médecine sont dures il est vrai mais cela ne forcément de toi un bon médecin... pareil pour le titre de GMI, cela ne fera pas de toi forcément un bon pédagogue ou un bon entraîneur.


Yves4, le 02/11/2016 - 04:41:43
Comme le dit DocteurPipo, 1h de cours d'échecs, c'est en fait 3h car très rarement plusieurs heures à la suite.
Pas de temps scolaire, en tout cas mal payé.
Il faut encore rajouter que vous trouverez très peu de monde prêt à vous pâyer un salaire descend puisque le propre de l'homme est de tenter de profiter de son prochain plus que de le respecter.
Donc inutile de fantasmer sur le salaire mirobolant que pourrait se faire un prof de jeu d'échecs.

L'argument du médecin ne tient pas. La plupart font n'importe quoi. Celui qui tient ta vie entre ses mains est surtout le chirurgien qui ne se géne pas pour faire des interventions à la chaine ou demander des honoraires monumentaux.
N'oublions pas que vous confiez la prunelle de vos yeux à un prof de jeu d'échecs. Celà n'a t-il pas autant de valeur que votre santé ? Vous aimez sa ponctualité et le fait de retrouver votre enfant en entier à la fin de sa séance ou de son séjour. Vous avez envie qu'il ait appris des connaissances et une vie sociale, que votre prof soit une référence pour votre enfant. Ca se paie comme toute les professions. Le professionnalisme n'existe que si on y a un intérêt et l'intérêt provoque le professionnalisme.

Pour un professeur de jeu d'échecs qui souhaite avoir une rémunération correcte, il n'est pas question d'arriver et de dire, je veux tant (j'en rêve toute les nuits). Il ne peut être qu'entrepreneur, auto ou libéral. Les élèves qui vont lui faire gagner son argent ne vont pas tomber du ciel.

La re-qualification par l'URSSAF dont parle GBel n'est le cas que parce que les clubs se servent du statut d'auto-entrepeneur pour éviter de salarier, pour éviter de faire des démarches administratives. Les associations détournent le sens de ce statut. En fait un auto-entrepreneur doit avoir ses propres clients et une association n'en est qu'un parmis d'autres et ne peut pas dire à un libéral ce qu'il doit faire, c'est lui qui décide.

Les subventions doivent servir à payer les divers frais et les frais d'inscription le prof. Si l'activité fonctionne bien avec de nombreux élèves, le prof sera bien payé et si elle fonctionne moins bien, il sera moins bien payé. C'est la loi du marché. Et vous n'aurez jamais en permanence 15 enfants dans un groupe, ça varie. Mais c'est alors aussi au professionnel libéral d'accepter d'être moins bien payé à ce moment là.

Un professeur de jeu d'échecs indépendant qu'est-ce que c'est ?
- quelqu'un qui cherche ses clients et qui s'adaptera à la demande. Beaucoup d'associations font ce qu'elles ont envie et peuvent mener des politiques totalement absurdes parce qu'elles en ont envie et ne respectent pas la demande. Une fois l'association endettée, ses membres lâcheront tout et l'association disparaît. J'ai vu ça des centaines de fois. Un professionnel libéral ne fera jamais ça car il se retrouverait à la rue. En respectant la demande, il respecte ses clients et évite les fiascos économiques.
- après avoir fait beaucoup d'heures bénévoles, de travail..., il peut lui arriver d'avoir quelques heures bien payées mais cette rémunération couvre le travail déjà fait et beaucoup plus qu'une malheureuse heure. C'est aussi le signe de sa compétence. Et là il se trouve sous les feux de la critique injustifiée dont nous avons un exemple dans ce fil.

Pour conclure un Professeur de jeu d'échecs indépendant est quelqu'un de compétent (s'il ne l'est pas , il disparaît), qui travaille dur et dont la rémunération à l'heure paye un ensemble d'heures invisibles. Il n'est pas un salarié à qui l'on fait faire ce que l'on veut à un prix dérisoire et improductif. C'est le choix de la qualité et du respect entre partenaires. Et ne fantasmez sur des rémunérations pharaoniques, ça n'existe pas.


DocteurPipo, le 02/11/2016 - 07:49:18
@raspoutif :
Je suis d'accord sur la plupart des trucs que tu dis, mais pas sur ton présupposé : les gars veulent des sous parce que ce sont de bons joueurs. Un des tous meilleurs- peut être le meilleur-animateur que je connais a 1500 élo. Comme dit Zorglub, si quelqu'un est bon, il mérite rémunération, quel que soit sa spécialité. Etre bon dans les disciplines d'enseignement, cela veut dire avoir une technique et une expérience qui met du temps à être acquise (et c'est comme pour les toubibs : tu lis et apprend pleins de trucs, c'est bien, mais pour être bon, tu dois surtout être capable d'appliquer en pratique -et là le pourcentage de "bons" s'écroule).
Cela veut dire aussi que pour les élèves, le profit n'est pas que purement technique.
Cela étant, d'accord à ceux qui disent que le marché n'est pas porteur -la faute à Internet. Donc pour les jeunes, mieux vaut être prof titulaire dans les écoles, vendre des apparts, jouer à la bourse ou épouser une riche héritière.
Mais cela ne répond pas à la question de départ.


El cave, le 02/11/2016 - 09:15:11
Je ne sais pas si c'est internet qui est en cause, avant internet encore moins de gens vivaient des échecs. C'est un microcosme de passionnés, pas forcément composé de gens friqués, il n'y a effectivement pas une demande considérable pour des cours d'échecs payants, même de bon niveau.


Deauville, le 02/11/2016 - 16:26:13
0DocteurPipo 0 Yves4
Calmez vos ego les gars. Votre comparaison de tarifs est aberrante avec les médecins et encore plus les dentistes (quel mépris, en plus, renseignez vous: les dentistes sont pas les recalés de la médecine, ce n'est pas parce qu'il y a un tronc commun en première année de fac!! Vous étalez votre incompétence)

On n'est pas dans la même finalité. Il y a des gars qui SOIGNENT (ok, plus ou moins bien) et les profs d'échecs essaient d'accompagner leurs élèves vers un loisir agréable. Vous saisissez pas la différence ? Je rejoins tout à fait Chemtov (01/11 23h) ne soyons pas prétentieux. D'autant que beaucoup de "profs d'échecs" sont auto proclamés (un autre débat-important est: quelle formation pour ces soi disant pédagogues formateurs?? et ce n'est pas le elo qui garanti les qualités pédagogiques et positives pour donner envie aux éleves (quelque soit leur age)

Pour le haut niveau, je rejoins zorglub: ce qui est très bien est cher, normal (nb: dans notre société capitaliste ou l'argent est roi...on pourrait rêver d'autres systèmes, mais pas ici, à FE on ne rêve pas...sinon on va voter Kouatly.. (ok, je sors)


Esoxlucius, le 02/11/2016 - 17:48:02
Pour info, maintenant, en tout cas chez moi, il est plus dur de réussir le concours pour être dentiste que celui pour être médecin.

Pour revenir au salaire que peut prétendre un prof d'échecs, je n'ai pas lu si vous teniez compte des revenus des familles de vos élèves. Parce qu'à plus de 50 euros de l'heure, vous allez avoir de plus en plus de mal à trouver des clients, non? Evidemment, pour du haut niveau, on peut envisager des prix très élevés, mais pour le reste... ça reste des échecs...

Et j'aime beaucoup le côté prof "auto-proclamé" :-) cela dit je suis sûr que certains d'entre vous sont de très bons profs, mais aussi un peu prétentieux (au moins pour un!).

Et une petite question : à combien estimez-vous le prix d'un "cours" d'une heure de maths? ou d'une autre matière? Parce que, modestement, je pense être assez qualifié en maths (plus qu'aux échecs, ça c'est sûr!), et je ne me verrai pas demander 50 euros de l'heure.
De plus, je gagne bien ma vie, mais avant que je claque 50 euros pour une heure de cours d'échecs, il va se passer un moment ! C'est trop cher dans mon échelle de dépenses !

D'ailleurs, cet été, dans un autre domaine, j'ai payé 130 euros pour 6 heures de guidage de pêche (en mer), avec un super pro, ce qui donne 21,67 euros de l'heure, mais pour ce prix il y a aussi le bateau à entretenir, l'essence, le matériel, etc... J'ai trouvé cela super, mais ça reste vraiment dans le max de ce que je paierai.

Bon voilà, j'ai raconté ma vie...

De toutes façons, tous ici savaient que ce n'est pas en jouant aux échecs qu'ils trouveraient la fortune, non ?


DocteurPipo, le 02/11/2016 - 18:40:34
@Deauville :+3 perles -parmi d'autres.
-"Il y a des gars qui SOIGNENT"
-"dans notre société capitaliste où l'argent est roi"
et mon préféré :
-"essaient d'accompagner leurs élèves vers un loisir agréable".
Comme pour une visite au musée, on a besoin d'accompagnateurs ?

En tous cas, tu es en pleine forme, ça fait plaisir !


ANaigeon, le 02/11/2016 - 18:56:58
Et puis, il y a cours et cours.
Pour un type comme moi, il y a matière à faire plein d'heures sur les finales élémentaires, par exemple.
N'importe quel "prof" se doit de les connaître, il n'y a quasiment aucune préparation de cours.
En revanche, un GMI qui aide un MI à progresser aura sans doute du travail à fournir en amont, ne serait-ce que pour s'adapter au style et au répertoire du client.
Par conséquent, discuter de la charge de travail sans préciser la cible des cours, cela ne veut rien dire.



Yves4, le 02/11/2016 - 19:11:38
Pour ma part, pour conclure ce débat, c'est la demande qui fixe le prix.


Elpancho31, le 02/11/2016 - 21:15:51
non c'est l'offre et la demande en priorité, bien que nous sommes dans un état anti libéral ou il y plusieurs autres facteurs qui rentent en jeu : minimum légal , code du travail, conventions collectives, culte du diplôme, salaire à l'ancienneté plutôt qu'au mérite pour garantir la paix sociale, aides de l'état : si un médecin gagne autant c'est surtout parce certains cotisent, et que les cotisations sont obligatoires en France, alors que la cotisation pour les cours d'échecs est facultative


Chemtov, le 03/11/2016 - 09:27:00
Le plafond annuel de revenus bruts, dans un régime d'auto-entrepreneur, c'est 32900 euros bruts ( chiffre d'affaire qui inclut tout, charges sociales, frais, déplacement, etc...).

Une personne pourrait très bien bosser ainsi, au rythme moyen de 13h30 par semaine ( à 50 euros de l'heure ) durant 48 semaines. Voire avec plus d'heures de cours dans la semaine et plus de congés pour faire des tournois.

Ou bien gagner moins en cours et jouer plus. Mais cela me semble être plutôt le modèle des joueurs pros.

Mais au départ, la question du post, c'était :
'' Quelle rémunération horaire pour un professeur d'échecs jeunes ? ''. Il me semble que la proposition de French78 était plus raisonnable ( 35 euros ) vue du côté de l'employeur. Personnellement, je ne connais pas de clubs où on peut dépenser 50 euros de l'heure. Les aides et subventions publiques et les participations et cotisations des familles dans les clubs ne le permettent pas.

Mais vu du côté du prof, bien sûr l'objectif des 50 euros/heure est réalisable, mais pas dans le cadre d'un club ( où parfois les familles survivent avec très peu d'argent ). Ou alors en y créant un secteur interne privé pour les plus aisés. Dans ce cas, il ne faut pas cibler seulement les gamins, mais comme je l'ai lu de la part de Yves4 aussi, dans un autre post : ''l'avenir, c'est les vieux'' ( ou quelque chose comme ça ).

Dans tous les cas, c'est très difficile de faire un salaire décent ( ou même un salaire tout court ) et le prof d'échecs doit souvent panacher ses types de cours et accepter un peu de tout. Là, j'imagine très bien que certains cours puissent être rémunérés 50 euros brut et d'autres 35 euros ou moins. Mais la généralisation à 50 me semble un peu optimiste.

Mon ''wow'' initial était de l'étonnement, voire de l'admiration. Ce qui n'empêche que je m'étais insurgé contre l'idée de placer un prof d'échecs moyen au niveau d'un médecin moyen.


DocteurPipo, le 03/11/2016 - 10:00:23
Nous sommes tout à fait d'accord, Chemtov.


Yves4, le 03/11/2016 - 10:02:00
Chemtov, je suis d'accord avec toi , pour avoir un salaire décent, il faut panacher les cours et accepter un peu tout. C'est logique et normal. Une institution qui paie bien le prof a des attentes qui ne sont pas forcément celles de l'enseignant et c'est celui qui paie qui décide.

Dans un club, il y a toutes sortes de financement : subventions, cotisations, lotos, tombolas ect..... Il faut se bouger pour qu'effectivement tout le monde puisse participer sans discrimination par l'argent quoi que cela pourrait être l'objet d'un nouveau débat (c'est souvent ceux qui ont le moins d'argent qui tiennent à payer alors que ceux qui en ont veulent souvent ne pas payer).

Pour avoir un salaire décent, ça me semble incompatible avec joueur d'échecs professionnels. Une année scolaire dure 36 semaines et pendant ce temps là, il me semble difficile de dire aux élèves, je m'en vais. On peut essayer de jongler avec les vacances scolaires mais ça me paraît aléatoire et en plus pas de travail d'enseignement pendant ce temps là.

Mais une fois de plus un prof de jeu d'échecs ne sera jamais payé 50 euros de l'heure. Son heure de cours, oui, c'est possible mais le travail pour faire venir les élèves, les accompagnements, le bénévolat pour permettre à tous de participer...ect.
Ca reste un mode de vie difficile : travail pendant les loisirs des autres avec de grands temps d'attente.
Je reste ferme sur la nécessité que les cours soient payés 50 euros de l'heure pour que le prof soit respecté et pour que l'on tienne également compte des nombreuses heures annexes, des week-ends ect... Après il faut bien choisir son prof car s'il ne fait pas les heures annexes, ça ne peut pas fonctionner, les bénévoles seuls ne pouvant pas tout faire.


DocteurPipo, le 03/11/2016 - 10:27:43
C'est cela, en fait la question de la rémunération horaire est la vision du côté de l'employeur; du point de vue de l'animateur il faut se débrouiller pour avoir un revenu à la fin du mois, et sur douze mois. Ce n'est pas facile.



Reyes, le 03/11/2016 - 10:34:08
Quelques éléments de comparaison :

Baby-sitting : 10€
Ménage : 14€
Repassage : 16€
Anglais : 22€
Consultation médicale : 25€

Pour rester plus proche des joueurs d'échecs, il y a aussi :
Psychanalyste : Entre 30 et 50€
Psychologue : Entre 40 et 70€
Psychothérapeute : Entre 50 et 70€
Psychiatre : Entre 30 et 100€


DocteurPipo, le 03/11/2016 - 10:50:25
Et plombier ?



Chemtov, le 03/11/2016 - 10:55:11
Un max ! Une UV plomberie sera d'ailleurs intégrée au prochain diplôme DEFFE, afin que les entraîneurs puissent consolider officiellement leurs revenus par quelques extras.


JLuc74, le 03/11/2016 - 11:04:49
"les bénévoles seuls ne pouvant pas tout faire"
Ca c'est la culture des échecs en France mais il n'y a rien de plus faux.

Je suis dans une association dans un domaine autrement plus délicat à gérer sur le terrain que les échecs et qui compte quelques 2000 adhérents avec uniquement un emploi à mi-temps qui est celui de l’hôtesse d'accueil. L'encadrement est assuré par quelques centaines de bénévoles qualifiés.


Wittou, le 03/11/2016 - 11:15:44
Il faut séparer cours particulier et cours collectif. Toutes les comparaisons citées sont assimilables à du cours particulier.
Pour donner l'exemple d'un des meilleurs professeurs français (pour les élèves qui étaient prêts à travailler), notre regretté ami Xavier Parmentier, en cours particulier, il prenait 20€ de l'heure + 20€ de trajet pour se rendre chez l'élève. Donc si on prenait 2 heures de cours à domicile, l'heure de cours revenait à 30€ de l'heure. En collectif, il était à 48€ de l'heure.
En plomberie, il était nul.



Yves4, le 03/11/2016 - 18:11:17
En tout cas, c'était rusé car les 20 euros de transport encourageait à prendre 2h pour amortir ceux-ci.


DocteurPipo, le 03/11/2016 - 20:34:55
En fait, si on veut comparer les tarifs, on peut parler de cours par skype. Dans ce cas, l'entraineur (là ce n'est plus de l'animation) est chez lui, et peut enchaîner les heures.
Le tarif moyen est de 40e/h pour un entraineur qualifié, sachant qu'il vous donnera également des bases de données, et de quoi vous entrainer.
Evidemment, Dorfman sera plus cher, et Xavier l'aurait été moins, mais grosso modo, c'est le tarif. Là, effectivement, on peut comparer avec un psychanalyste, disons.
Mais s'il y a déplacement, c'est comme le plombier, on ne parle plus en rémunération horaire.
Grosso modo, pour reprendre la grille de Chemtov, si je donne 20h de cours par semaine pendant 30 semaines, ce qui est pas mal pour un animateur ou entraineur compte tenu des déplacements, et que je prends 50e de l'h en moyenne, cela fait 30 000 e brut par an. Si je me les reverse sous forme de salaire, cela fait un peu plus que le SMIC. Donc, mieux vaut être prof !


GBel, le 03/11/2016 - 23:10:35
DocteurPipo, plus qualifié qu'un médecin ou qu'un dentiste, qui a fait 10 ans d'études supérieures pour soigner des rigolos comme toi ! Y'en a qui se la joue, je ne pensais pas qu'il y avait autant de gens avec une grosse tête vide, mais là ça épasse les bornes de l'entendement !

Dentiste, car il a raté médecine, si tu savais que les dentistes étaient les mieux placés au concours !!

La plupart des profs d'échecs ne méritent pas plus que le smic horaire, mais comme ils se croient au dessus et qu'il y a des parents qui y croient, les salaires grimpent artificiellement.

Tu vois, moi je fais les deux : prof d'echecs entièrement bénévole et je m'amuse et médecin spécialiste et je prends encore du plaisir, de moins en moins souvent et je te dis : une heure de cours d'échecs, c'est 10 fois moins dur qu'une heure de médecine !! Maintenant, si tu as des déboires avec des toubibs ou des dentistes, c'est que tu méritais d'être tombé sur des mauvais !




ANaigeon, le 03/11/2016 - 23:39:39
@DocteurPipo
"Grosso modo, pour reprendre la grille de Chemtov, si je donne 20h de cours par semaine pendant 30 semaines, ce qui est pas mal pour un animateur ou entraineur compte tenu des déplacements, et que je prends 50e de l'h en moyenne, cela fait 30 000 e brut par an. Si je me les reverse sous forme de salaire, cela fait un peu plus que le SMIC. Donc, mieux vaut être prof !
"

J'étais d'accord avec le début de ton intervention, mais là, non.
20h par semaine, pendant 30 semaines au lieu de 47, grosso modo, c'est tout juste un mi-temps, alors cela correspond, en fait, au double du SMIC.
Un prof d'école, dans la plupart des disciplines, il a passé des exams et des concours, il a des préparations et des corrections, etc. Je ne défends pas certains aspects de leur statut, mais enfin, tu ne peux pas comparer avec des leçons privées garanties par aucun cursus validé par des tiers.



DocteurPipo, le 04/11/2016 - 01:12:01
@ ANaigeon 20h de cours cela représente environ également 20 h de déplacement (je ne compte pas la préparation) d'où le distingo avec skype.
@gbel Non je n'ai pas eu de graves déboires, j'essaie juste de les voir le moins possible et je prends des bons ( chers aussi, c'est comme pour tout). Ces médecins dévoués, je les respectent beaucoup. Ce que je ne comprends aps, par contre c'est pourquoi les mauvais aussi gagnent leur vie, et même correctement.


ANaigeon, le 04/11/2016 - 01:40:19
Les profs aussi se déplacent ;-)



GBel, le 04/11/2016 - 19:18:29
DocteurPipo, c''est comme les mauvais entraîneurs d'échecs, pourquoi ils gagnent ausi leurs vies avec si peu d'études !!??

et je ne parle même pas des pseudos animateurs du jeu d'échecs complétement incompétents et fainéants qui sont payés à ne rein faire !

Maintenant, les bons profs méritent un bon salaire quand ils travailelnt correctement et assez, mais faut pas rconter que tu vaux mieux qu'un médecin, là, je me fache tout rouge !


DocteurPipo, le 05/11/2016 - 20:17:45
Je ne tiens pas à polémiquer avec toi, ce qui m'intéresse c'est la situation de ceux qui bossent dans les échecs.
Il faut dire aux animateurs et aux entraineurs débutants que c'est un vrai métier, s'ils le font sérieusement. Et dans ce cas, je leur conseille aussi de s'affranchir des dirigeants de clubs qui les traitent avec mépris -c'est à dire de les éviter ou de les virer.


GBel, le 06/11/2016 - 12:14:37
Moi non plus, mais quand tu me cherches tu me trouves... "perso je pense être ( beaucoup) plus qualifié qu'un médecin (pe aussi, et quelques autres à Paris)donc je trouverai normal d'être mieux payé..." tu n'es pas mieux qualifié qu'un médecin qui est bac plus 10, tu es bac + combien pour te la péter comme ça ?!

Je t'invites aussi à t'affranchir de tes mots méprisants pour des personnes bénévoles qui te donnent du travail ! Peut-être pas à toi mais à beaucoup d'animateurs et d'entraîneurs en France !!

J'espère pour toi que tu n'auras jamais besoin de dirigeants qui te donneront à manger.

Maintenant, revenons sur le fond, un animateur ou un entraîneur d'échecs qualifié doit être bien rémunénuré, comme un prof de musique. Seulement, le salaire ne peut pas être le m^me si le'employeur paye les charges, le scongès payés et s'il paye à la tâche ou si ce même animateur ou entraîneur est autoentrepreneur et qu'il donne une facture !!

Voilà...


SLM, le 06/11/2016 - 12:53:37
Sans prendre position l'argument "et toi tu es bac + combien ?" m'a toujours dérangé : il n'y a pas de cursus pour devenir entraîneur. Il est donc difficile de mesurer l'investissement nécessaire pour obtenir les compétences requises, d'autant plus quand on connait mal ces sujets là. Un peu comme si un 1600 se permettait de donner des conseils sur comment arriver à 2000 : moi je dis ça, je dis rien...


GBel, le 06/11/2016 - 17:35:02
SLM, moi je dis rien, je m'exprime...

L'attaque de Docteurpipo était sur la compétaence des médecins... Il se oplus compétent qu'un médecin... Qu'il méprise la profession parce que les médecins soit 100 fois supérieurs à lui, je connais déjà ça...

Maintenant, sur le fond, tu as raison, un bon entraîneur d'échecs n'a pas forcément un cursus avec un bac + ... il peut être excllent sans avoir fait d'études et être très mauvais en ayant fait des études. C'est comme en musique, il y a des génis et il y a des médiocres.

Et les génis devraint être rémunérés à leurs valeurs, un point c'est tout ! Mais nettement moins qu'un salaire horaire d'un médecin de 23 x 4, soit 92 euros/heure, TTC !!

Et pour ce qui est de l'entraînement des jeunes, j'ai probablement autant d'expérience que DocteurPipo et je peux encore donner des conseils au dessus de mon elo.

Voilà. Maintenant si Docteurpipo, trouve des zozos, souvent des parents prétentieux, pour le payer plus, tant mieux pour lui !


Julo62, le 06/11/2016 - 17:48:22
On a le droit de ne pas avoir le culte de la médecine toute puissante et souvent suffisante, de la sainte carte verte, des "libéraux" payés par la solidarité nationale...
Comme disait Z. Lanka : "Je ne connais personne qui se soit fait mal en travaillant les échecs".
Tout le monde ne peut pas en dire autant...


SLM, le 06/11/2016 - 20:13:04
Personne n'a attaqué la compétence des médecins, le doc a dit qu'il s'estimait plus qualifié qu'un médecin.

Au vu du nombre de médecin exerçant comparativement au nombre d'entraîneurs d'échecs (de la rareté des bons entraîneurs pour caricaturer son propos) je ne suis pas très loin de penser comme lui. Si tu penses être dans le Top 20 des entraîneurs français 40€/h c'est pas tip top pour autant d'années de spécialisations et d'études. Parce que oui : on fait des études pour devenir entraîneur seulement elle ne sont pas sanctionnées par un diplôme.


PhilippeJoussim, le 06/11/2016 - 20:51:05
Je ne pense pas un seul instant qu' E. N. pense ce qu'il dit quand il affirme qu'il est plus qualifié qu'un médecin, il est trop intelligent pour cela.


GBel, le 06/11/2016 - 20:53:43
SLM, je maintiens DocteurPipo et n'importe quel entraîneur d'échec en France n'est pas plus qualifié qu'un médecin... ni qu'un magistrat.

Et je le répète : celui pense comme lui est un doux rêveur et quelqu'un qui se la pète vraiment !!

Il s'estime, non il ne l'est pas !! Heureusement d'ailleurs car je me sentirai bien bas dans l'échelle de la qualification...


PhilippeJoussim, le 06/11/2016 - 21:11:26
Alain Finkielkraut, rapportant les propos du ministre de l'Education Nationale, faisait remarquer que la langue française se perdait.

Il y a d'autres exemples.


DocteurPipo, le 07/11/2016 - 09:30:17
@gbel :
"je maintiens DocteurPipo et n'importe quel entraîneur d'échec en France n'est pas plus qualifié qu'un médecin... Heureusement d'ailleurs car je me sentirai bien bas dans l'échelle de la qualification..."
"Et pour ce qui est de l'entraînement des jeunes, j'ai probablement autant d'expérience que DocteurPipo et je peux encore donner des conseils au dessus de mon elo."
" je ne pensais pas qu'il y avait autant de gens avec une grosse tête vide"
"Qu'il méprise la profession parce que les médecins soit 100 fois supérieurs à lui, je connais déjà ça..."
(celle-là je reconnais qu'elle est drôle !)

Je viens surtout ici pour m'amuser,tu ne m'en voudras donc pas si je ne te réponds plus systématiquement. Ton intelligence tous terrains (Bac + 10)rend inutile le dialogue. Comme effectivement je ne suis pas médecin, je ne peux rien pour toi.





SLM, le 07/11/2016 - 12:15:56
Donc, expliquez moi : il y a une hiérarchie de la qualification ? Les médecins et les magistrats d'abord ? Les chirurgiens, les pompiers, les infirmières, les anesthésistes : où sont-ils situés sur cette échelle ? Et les militaires, les policiers, les informaticiens, les enseignants : tous pas assez qualifiés ?

Parce que vous avez un diplôme que je n'ai pas vous êtes plus qualifié que moi dans l'enseignement échiquéen ?


PhilippeJoussim, le 07/11/2016 - 12:33:31
C'est un peu comme si on essayait de savoir qui est le plus rapide du nageur ou du cycliste, on peut réfléchir longtemps là dessus... enfin si il y en a qui ont du temps à perdre...


GBel, le 07/11/2016 - 22:13:33
On ne parle pas d'enseignement échiquéen mais de qualification... Un bac + 10 sera plus qualifié qu'un bac + 3 ou un bac + 5... C'est facile à comprendre. Cependant, un magistrat reste plus qualifié que moi à juger et un entrainur d'échecs GMI plus qualifié que moi à entraîner des jeunes...

Maintenant qu'un entraineur d'échecs par rapport à un autre entraineur est plus qualifié que l'autre, on peut le comprendre.

La comparaison est donc absurde au départ et je m'arrête là dans cette polémique stérile.


Chemtov, le 07/11/2016 - 22:52:04
Ben évidemment.... Un bac + 10 ne sera pas plus qualifié que un bac -3 pour bien jouer ou bien enseigner les échecs.


SLM, le 07/11/2016 - 23:06:48
O.o

OK : elle était où déjà la sortie du doc...



© 2000-2017 - France Echecs