France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mercredi 22 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Sicilienne avec les Blancs par Guronsan le 16 juillet 2016  [Aller à la fin] | Ouvertures |
Quelle variante de la Sicilienne avec les Blancs peut-on jouer pour éviter trop de théorique et pièges pour un joueur de 1500 environs ?

Merci


Renan, le 16/07/2016 - 09:37:36
Bonjour,
Essaye "l'attaque grand prix"...pas beaucoup de théorie (2.f4)...mais faut aimer l'attaque...


Reyes, le 16/07/2016 - 09:50:15
Le seul coup qui évite les complications contre la défense Sicilienne c'est 2.c3.
Contre 2.f4 la réplique 2...d5! est très forte. Après 3.exd5 Cf6, que les Blancs s'accrochent au pion ou pas, le commentaire le plus juste que j'ai lu ici c'est : « et le pion f n'a rien à faire en f4, il serait beaucoup mieux en f2. »


Tomdi, le 16/07/2016 - 10:37:45
La sicilienne fermée


pascal.echecs, le 16/07/2016 - 11:09:02
On peut réaliser l'attaque grand prix en commençant par 2.Cc3 et en poursuivant pas 3.f4, afin d'éviter 2...d5.


kaktus, le 16/07/2016 - 11:25:34
Ref Reyes, dans la grand prix après 2..d5 il y a 3.Cc3 conseillé par Euwe, qui est moins connu, avec peu de théorie donc, avec en plus en gros 2 choix pour les noirs (avec des décisions positionnelles définitives), donc pas trop difficile à préparer.


Sinon, après 1.e4 c5 2.Cf3 sur quasiment tous les 2ds coups des noirs, 3.d3 donne une position raisonnable sans avoir besoin de se préparer (évidemment c'est encore mieux si on a l'attaque est indienne dans son répertoire^^)


Reyes, le 16/07/2016 - 11:28:45
@Kaktus : Oui, je rencontre 3.Cc3 de temps en temps, mais après 3...dxe4 4.Cxe4, on peut répéter le même commentaire que donné plus haut : « le pion f n'a rien à faire en f4, il serait beaucoup mieux en f2. »


kaktus, le 16/07/2016 - 11:48:23
Cf Reyes, oui je n'ai pas dit que c'était génial, mais en dessous d'un certain niveau pour tenir et être en terrain ami sans trop de prépa, c'est pas trop mal :) (#fainéant ^^)

C'est sûr que sans être tranchantes, les variantes avec 3.d3 sont plus saines, mais également plus variées et moins "surprenantes".

Comme je n'ai jamais joué une variante officielle, je ne peux pas dire s'il y en a une plus "facile" à un niveau modeste, mais quand je vois les parties de MVL, toujours sur la même, je me dis que j'ai bien fait de ne pas perdre mon temps à essayer d'en comprendre une ;)




Chemtov, le 16/07/2016 - 12:07:44
Au contraire, je pense qu'il faut éviter de jouer toutes ces variantes mineures ( fermée, grand prix, c3, Indienne en premier, etc...). Dans la sicilienne ouverte, on peut choisir des traitements calmes dans toutes les lignes avec néanmoins des plans intéressants. C'est aussi beaucoup plus intéressant pour progresser. Mais bon...là, probablement, il faut un prof...


Reyes, le 16/07/2016 - 12:10:11
Magnus n'est pas d'accord avec Chemtov :)
1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.c3!? : « I've played this score system before, and it's nice to know that you can always sort of come back. »


kaktus, le 16/07/2016 - 12:28:00
je pense qu'il n'y a pas de règle Chemtov, il ne faut pas négliger les dimensions psychologiques et la créativité.

De toute façon, au bout du compte, passé un certain niveau, on est obligé de passer par les grandes variantes, après est-ce que passer par par un gambit albin ou un gambit de l'aile apporte quelque chose ?

Perso je me méfie de toute personne qui a une réponse dogmatique sur le sujet.

Du reste,si j'étais entraineur j'obligerais certainement mes élèves à varier leur répertoire au moins dans les semi rapide pour qu'ils ne soient pas prisonniers d'une habitude et de leurs connaissances le jour où ils doivent s'en émanciper pour évoluer.


Reyes, le 16/07/2016 - 12:32:37
Il faut surtout éviter d'imaginer que l'adversaire a en tête tout un tas de théorie avec des pièges tendus à chaque coup. Les pièges profonds sont extrêmement rares; le manque d'attention est beaucoup plus fréquent :)


Reyes, le 16/07/2016 - 12:39:19
Ça n'a rien à voir, mais je vous conseille la partie du jour : Ian Nepomniachtchi - Bu Xiangzhi : 1-0 (48) sur www.europe-echecs.com/art/7e-tournoi-de-danzhou-6676.html Une partie espagnole rapidement hors théorie avec un sublime 29.f4!!


dulovitch, le 16/07/2016 - 13:36:48
Ca serait bien d'en dire plus sur tes préférences?
Plutôt porté sur l'attaque, le jeu "tranquille", les positions ouvertes, fermées?
Un truc simple à apprendre et sous estimé est le gambit de l'aile.
Voici une video mais pour la visualiser, il faut un accès payant à chess.com...
https://www.chess.com/video/player/spicy-gambits-delayed-wing-gambit
Une video sur youtube du même GM qui présente une de ses parties tout en expliquant bien l'ouverture :
https://www.youtube.com/watch?v=NkD12gJcbO4
Evidemment, il ne faut pas avoir peur de donner un pion voire deux et aimer l'attaque...
Si ça t'intéresse, je peux t'envoyer un pgn sur ce début.


kaktus, le 16/07/2016 - 13:48:07
Ref Reyes, j'ai l'impression que tu as parfaitement compris mon allusion à la psychologie :) (pas si facile à défaire..)

Ref Dulo

Moi ça m'intéresse, j'ai un petit peu commencé à regarder les idées avec 2.a3, et je crois que commencer par le gambit de l'aile ne peut que m'aider dans cette voie ^^


Chemtov, le 16/07/2016 - 14:03:18
''Magnus n'est pas d'accord avec Chemtov :)''
Cela confirme ce que je disais. Car personne ne joue comme Magnus !

''Il faut surtout éviter d'imaginer que l'adversaire a en tête tout un tas de théorie avec des pièges tendus à chaque coup''

Tout à fait d'accord. C'est pourquoi il ne faut pas avoir peur de la sicilienne ouverte, tellement intéressante et que l'on peut jouer sainement en suivant de bons principes et sans attaquer comme un malade.

@kaktus : '' Du reste,si j'étais entraineur j'obligerais certainement mes élèves à varier leur répertoire ''
Tout à fait.

En partant sur des bases saines, on pourra être beaucoup plus créatif par la suite, dans la partie ! ( Je parle de la sicilienne ouverte, pas de d3 ). Pour ma part, j'ai longtemps joué la Silienne fermée par fainéantise ( et un peu l'Alapin). Puis ma carrière de globe-trotter m'a amené à voyager avec Mehrshad Sharif et à observer et étudier ses siciliennes ouvertes. Et là, j'ai compris... Et bien sûr en regardant aussi beaucoup les parties de Bobby Fischer.


kieran, le 16/07/2016 - 14:17:50
Il y a aussi un livre de Yakovich qui est pas mal sur la sicilienne ouverte. Pas un répertoire mais une bonne collection de parties.


ANaigeon, le 16/07/2016 - 19:10:18
Il y a un truc que je n'ai jamais compris dans la sicilienne ouverte.
Imaginons que j'aie un prof, et que je lui suggère de donner à l'adversaire un pion central contre un latéral, plus une colonne ouverte sur un éventuel futur grand roque, plus une majorité centrale si je survis jusqu'à la finale.
Vous ne croyez pas qu'il m'engueulerait ?
Eh bien, voilà tous les cadeaux que font les blancs en jouant d4 après ... ç5 !!!



kieran, le 16/07/2016 - 19:28:59
Ca c'est des considérations philosophiques. En réalité les blancs jouent aussi.
Mais il y a des variantes plus tranquilles côté blancs.


ANaigeon, le 16/07/2016 - 20:47:43
Je ne suis pas naïf, je sais bien que d4 doit ouvrir des perspectives pour les blancs, puisque les meilleurs joueurs du monde le jouent souvent.
Il me semble cependant qi'il est moins évident de les caractériser immédiatement, contrairement aux éléments que j'ai identifiés en faveur des noirs (si une colonne ç ouverte et une majorité centrale te paraissent philosophiques..., euh).



Reyes, le 16/07/2016 - 20:53:32
ANaigeon : c'est à ce moment-là qu'il y a toujours un type pour citer la phrase de Tarrasch :
« Avant la finale, les dieux ont placé le milieu de partie. » :)


Renan, le 16/07/2016 - 21:00:38
Reyes...
Quel est le % de parties jouées avec 2.c3???
Après 2.f4,d5 quel est le %???


Reyes, le 16/07/2016 - 21:02:39
Ça n'a aucune importance Renan.


Chemtov, le 16/07/2016 - 21:28:54
@Kieran @A.Naigeon : Et bien justement, non, ce ne sont pas du tout des considérations philosophiques et c'est bien comme cela qu'il faut réfléchir. Cependant, certains auteurs présentent les choses un peu autrement, par exemple, après l'échange central, les blancs occupent le centre par un fort cavalier. Les noirs ont alors deux solutions, le laisser rayonner au centre ou le chasser. Dans le second cas, le chasser, il y a deux possibilités, le chasser avec un pion ou avec des pièces. Dans le premier cas, après e5 les noirs affaiblissent d5 et d6, dans le second cas les noirs doivent utiliser un fianchetto qui donnent une cible aux blancs.

Voilà qui est évidemment très très basique, mais on peut continuer comme cela sur plein d'autres éléments de la position. Et augmenter progressivement sa compréhension de la position par ces notions ''philosophiques''.

C'est comme un conducteur, à l'ancienne, qui essaie de comprendre comment fonctionne le moteur de sa voiture, avant d'appuyer sur n'importe quel bouton ou levier.


Renan, le 16/07/2016 - 21:32:25
En fait à chaque fois il y a un choix qui a des conséquences sur la position.


ANaigeon, le 16/07/2016 - 21:33:55
Merci pour ces éléments, Chemtov !



SLM, le 16/07/2016 - 21:55:48
Cela me paraît relativement ahurissant de ne pas voir "avance de développement" dans les avantages Blancs simples à comprendre.


Reyes, le 16/07/2016 - 22:06:18
Evidemment, avance de développement et avantage d'espace. Les Noirs sont souvent et assez longtemps sur trois rangées, les Blancs sur quatre. Sans oublier les faiblesses noires possibles. Xavier Parmentier, lors d'une vidéo, a dit : « La Sicilienne, soit les Blancs gagnent en 25 coups, soit les Noirs gagnent en 80. »


Guronsan, le 16/07/2016 - 23:57:05
je voulais dire que j'ai les Blancs, je joue e4 et je me trouve devant ...c5 ; je suis d'un niveau 1500 max, peu de connaissances théorique, plutôt agressif, je voudrais "surprendre" mon adversaire, sortir de son confort, je joue quoi ? Gambit morra, 2. f4, 2.d3, autres ?


Reyes, le 17/07/2016 - 00:17:24
« je voudrais surprendre mon adversaire, sortir de son confort »
Cette « philosophie » est intéressante uniquement à partir du moment où tu es dans ta zone de confort. Sinon, il y a deux types qui jouent n'importe quoi au bout de 5 coups. A 1500 Elo tu rencontres des joueurs à peu près de ton niveau qui n'en connaissent pas plus que toi. Alors 1.e4 c5 2.Cf3! et ça joue...


Marc08, le 17/07/2016 - 14:04:14
tu regarde la variante avec b3 fou b2 et tu verras que tes adversaires à 1500- 1600 seront perdu ! lol


Reyes, le 17/07/2016 - 14:11:54
1.e4 c5 2.b3!? est une option intéressante aussi. Almira Skripchenko a de très bons résultats avec cette ligne. Sans oublier Alexander Morozevich qui l'utilise surtout en blitz et en rapide.


Marc08, le 17/07/2016 - 17:45:30
Merci Reyes !


BoisColombes, le 17/07/2016 - 20:24:18
Il y a des tas de possibilités:

e4 c5 Cc3 Ccc6 g3
e4 c5 d4
e4 c5 d3
e4 c5 Cc3 Cc6 Fb5
e4 c5 Cf3 Cc6 g3
e4 c5 Cf3 Cc6 Fb5

...


Chemtov, le 17/07/2016 - 21:27:45
Marc08: ''tu regardes la variante avec b3 fou b2 et tu verras que tes adversaires à 1500- 1600 seront perdu !''

Oui... Et lui aussi, en même temps ! Dès que l'adversaire jouera le premier coup inconnu !


Marc08, le 20/07/2016 - 09:54:48
@ Chemtov - l'avantage alors c'est que cela ne se jouera pas sur une prépa mais seulement sur la capacité du joueurs d'analyser la position et de la comprendre.
Je me rappelle un anecdote lors d'un de mes tournois à Sélestat dans les années 2000 environ contre Lutz qui était 2100 et moi 1510 après la partie il me demande que doit t'on jouer sur ta variante !!!...je l'avais défoncé toute la partie seulement en ...Réfléchissant car je n'avais rien préparé . MDR


Chemtov, le 21/07/2016 - 00:34:20
Mouais... Moi, je me méfie toujours de ce genre de raisonnement. C'est un peu comme '' Puisque ces mystères me dépassent, feignons d'en être l'organisateur ''. Tu ne comprends rien, je ne comprends rien, nous jouons à armes égales...

Je suis aussi dubitatif sur le fait de puiser dans ses expériences personnelles pour proposer des stratégies de jeu aux autres. Pour ma part je ne recommande quasiment aucune des variantes que je joue à mes élèves ! Médicaments et posologies différentes pour cas différents.


Marc08, le 21/07/2016 - 11:38:10
pour Info mon ami Alsacien je ne joue pas du tout b3 avec les blancs sur la sicilienne ( je jour beaucoup plus agressif de mon coté !) mais c'est une variante que j'apprends à certains jeunes que j'ai en cours et qui pour moi fonctionne pas mal et évite certaine grandes lignes


kaktus, le 21/07/2016 - 12:30:52
Je me souviens avoir lu quelque part (peut-être dans "comment s'entraîner aux échecs" de Jesper Hall) une distinction entre les méthodes russes et anglaises d’entraînement :

la première insistait sur le travail des points faibles de l'élève, la seconde sur le développement de ses points forts.

Je pense que la vérité se trouve au milieu, en gros pour le sujet dont on traite il y a deux voies :
l'une vers le travail "dit" théorique, l'autre vers la fuite de la théorie.

Il me semble que sans être trop contraignant, suggérer avec parcimonie à un joueur exclusivement attiré par une voie d'essayer l'autre de temps à autre, peut aider le joueur comme ses futurs entraîneurs à le guider pour s'épanouir dans son style.

Il y a des joueurs plutôt assez forts comme Morozevitch, Bauer, Bricard et d'autres qui n'ont pas peur d'explorer des voies réputées secondaires et ça leur réussi pas mal, et je ne crois pas qu'il soit question de peur ou de mystère ?


Chemtov, le 21/07/2016 - 12:44:34
Non. Pas pour eux. Evidemment. Mais ils savent comment explorer et à quoi se référer. Leur grande culture échiquéenne le leur permet. Rien à voir avec les débutants qui vont faire n'importe quoi.

Mais je peux vous assurer que Morozevitch, Bauer et Bricard peuvent aussi jouer très classique et très technique ! Ce qu'on voit et qui est publié ne correspond pas à la réalité globale.


kaktus, le 21/07/2016 - 13:01:30
je n'en ai aucun doute, Chemtov !

(du reste même à ce niveau on peut voir si ce n'est les limites, au moins le danger de ce choix, je me rappelle d'une défaite rapide de Morozevitch contre Kasparov dans un gambit du roi, avec une idée considérée à l'époque comme correcte dans les livres, réfutée quelque chose comme 2 coups plus tard par Kaspi ^^)

Mais ce serait intéressant de savoir comment et quand ils ont commencé à explorer des voies alternatives, si c'est une curiosité "innée" ou qui vient assez tôt, ou si ça vient plus tard avec peut-être l'ennui de la théorie par exemple.

Puisque l'un d'entre eux nous fait l'honneur de fréquenter ce forum à l'occasion, ce serait un vrai bonheur s'il nous donnait une piste (moi je dis ça je dis rien ^^)


EchecsAglo, le 21/07/2016 - 13:32:33
C'est marrant comme ce fil est nettement plus constructif que celui sur les élections FFE. :-))

Les intervenants n'ont pas tous la même vision des choses, et pourtant aucune insulte. Juste un échange sur des points de vue.

Que c'est agréable à lire.


PowerDuck, le 21/07/2016 - 13:51:36
Et pourquoi pas:

1.e4 c5
2.b4 !

Si le but est de surprendre l'adversaire, au moins c'est direct.


Marc08, le 21/07/2016 - 15:14:37
pourquoi pas car aprés 1 B4 ( l'ouverture fétiche de Blagny !) on peu jouer e4 donc par inversion de coup !!!


Chemtov, le 21/07/2016 - 22:54:41
@PowerDuck: Matoù pourrait vous en dire beaucoup sur 1.e4 c5 2.b4

Bon... ceci dit, je ne vois pas pourquoi toutes ces lignes secondaires seraient des surprises. Quand j'étais jeune, la première chose qu'on faisait c'était de s'assurer d'abord de bien connaître, dans les ouvertures, tous les dangers des petites variantes, avant d'attaquer le gros morceau de la théorie principale. Le plus dur c'était cette seconde étape.


Slucaino, le 23/07/2016 - 20:36:10
Imaginons que les Blancs souhaitent éviter la sicilienne ouverte, mais néanmoins jouer de manière classique pour d2-d4 afin de s'installer au centre et de favoriser le développement. Il peuvent choisir de précéder la poussée d2-d4 de c2-c3 ou bien la jouer directement, ce qui nous donne deux familles de plans.
Les variante suivantes posent à mon avis de vrais problèmes aux Noirs (mais ce ne sont pas les seules) :
1.e4 c5 2.c3
1.e4 c5 2.Cf3 et maintenant :
- 2...Cc6 3.Fb5
- 2...d6 3.Fb5+
- 2...e6, ce coup empêche un développement efficace du Fou f1 mais ne prépare pas Cg8-f6 et les Blancs ont un certain choix. 3.b3 et 3.g3 sont intéressants, ainsi que 3.c3, profitant du fait que le choix des Noirs est restreint par le coup 2...e6 (par rapport à la variante 2.c3).



© 2000-2017 - France Echecs