France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 21 septembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

AG extraordinaire de la FFE par Nosmoking le 01 juillet 2015  [Aller à la fin] | Actualités |
Une AG extraordinaire de la FFE devrait avoir lieu en Août lors des championnats de France. Nous attendons la convocation avec le texte exacte de la motion à voter. Un déménagement du siège de la FFE est plus qu'envisagée par l'équipe dirigeante. Mais les clubs auront la parole j'espère qu'ils en profiteront pour s'exprimer.


GBel, le 01/07/2015 - 13:28:07
J'espère aussi comme toi et que ce ne sera pas une parodie d'AG comme la dernière en date !


Nosmoking, le 01/07/2015 - 13:41:38
les petits clubs doivent prendre la parole et se faire représenter. Il faut qu'ils sachent qu'ils ont un pouvoir de décision et que leur présidents ne soient pas découragés comme je le vois trop souvent.



EchecsN3Paris, le 02/07/2015 - 07:37:37
Quel serait le coût de location des nouveaux locaux à Lyon ?
Si le prix est bas, cela peut être une proposition intéressante à considérer.

Quel est actuellement le prix de location annuelle des locaux (siège de la FFE) ?
La FFE a-t-elle reçu des offres intéressantes qu'il conviendrait de comparer avec le coût de location à Lyon ?


yvechecs, le 02/07/2015 - 09:13:39
il y a eu des recherches de locaux sur la ville nouvelle de Saint Quentin en Yvelines. Locaux un peu moins grands (puisqu'il n'y a plus de boutique).
Un dossier de présentation a été fait... mais n'a pas été communiqué aux membres du CD !!!
aux membres du CD, on a laissé le choix entre Lyon et Lyon.
Vive la démocratie


Nosmoking, le 02/07/2015 - 10:19:48
Yvechecs le problème qui se pose est surtout la précipitation.. Je ne suis pas contre un éventuel déménagement à Lyon si les conditions sont meilleures (locaux moins chers, proche gare Tgv..). As t-on vraiment pris le temps de prendre en considération les conséquences d'un déménagement précipité au niveau du personnel ( les personnes se remplacent facilement mais les savoirs faire sont plus long à apprendre) et au niveau logistique.
Une autre chose me dérange est un partage des locaux avec le club de Lyon. Attention au mélange des genre ( rappelez vous de Montpellier à l'époque)



EchecsN3Paris, le 02/07/2015 - 10:39:00
Ceci dit, à l'époque où la FFE était à Montpellier, les échecs français ne se portaient pas si mal et il y avait en tout cas une réelle volonté et une vraie dynamique pour développer les échecs.
C'est du moins ce que je ressentais alors.


Nosmoking, le 02/07/2015 - 11:30:29
Ce n'était pas mon propos je n'ai jamais écrit qu'il n'y avait pas de dynamique à l'époque. Mais que des salariés du club de Montpellier travaillent pour la FFE ou inversement n'était pas très sain à mon avis.


asyl, le 02/07/2015 - 13:55:20
vu de très loin, par le petit licencié que je suis, j'ai l'impression que tout part en vrille... La FFE ça me fait un peu penser au parti communiste (je n'ai rien contre le communisme :-)), grandeur et décadence...
Heureusement qu'il restera le plaisir du jeu, d'un jeu condamné à la PHB du panthéon sportif hélas, mille fois hélas !


Orouet, le 02/07/2015 - 15:41:54
Que vient faire la "Poly Hydroxy Butyrate" dans tout ça ?


Oroy, le 06/07/2015 - 19:53:08
@Nosmoking
Pour la proximité d'une gare TGV, c'est fastoche, il suffit de détourner des rames TGV vers la gare Saint-Paul, il doit bien rester quelques rails...
Mais la FFE serait mieux à Egletons, c'est là que j'ai appris à jouer, à mi-distance entre Ussel(Chirac) et Tulle(Hollande). Et les trains sont des... Michelines !


yvechecs, le 09/07/2015 - 15:33:43
Apparemment, l'AG extraordinaire aura lieu à Saint Quentin le samedi 15 août au matin (jour de repos des opens).
si jamais le quorum n'est pas atteint, l'assemblée devrait être à nouveau convoquée à Lyon pendant le week-end où se tiendra le séminaire de rentrée des ligues.
tout ceci au conditionnel pour le moment


GBel, le 09/07/2015 - 21:53:46
J'prends des pouvoirs !


PhilippeCh, le 10/07/2015 - 10:22:57
Un super week-end d'échecs possible en perspective avec nuit des échecs vendredi soir, AG extra FFE à confirmer le samedi matin et Championnat de France de blitz (avec nouvelle formule qui va être publiée bientôt) le samedi après-midi ! Le tout à 1 heure de train de Paris... A ne pas louper!


GBel, le 10/07/2015 - 22:40:55
Les président qui préfèrent aller à Nancy peuvent m'envoyer leurs pouvoirs !


GBel, le 19/07/2015 - 16:09:09
Pas encore de nouvelle officielle de la date précise de cette AG extraordinaire ?

Extraordinaire par la date choisie, en pleine vacances d'août, extraordinaire par le thème et par la précipitation de nos dirigeants !


Bernard83, le 20/07/2015 - 10:04:07
Quel est le délai de convocation ?



yvechecs, le 20/07/2015 - 11:17:05
le délai est de 14 ou 15 jours


PhilippeCh, le 31/07/2015 - 13:39:01
la convocation sur le site ffe : http://www.echecs.asso.fr/Actu.aspx?Ref=8872


brennus, le 31/07/2015 - 16:32:33
Le Zugzwang se met en place...


Chemtov, le 31/07/2015 - 20:10:13
Tous les choix sont mauvais ?


Anatoledu93, le 01/08/2015 - 09:39:56
Attendre le 31 juillet pour convoquer le 15 août est-ce vraiment sérieux ?


PatriceVincens, le 01/08/2015 - 11:36:15
Je viens de recevoir ce jour la convocation pour mon club. A chacun maintenant de se déterminer.


brennus, le 01/08/2015 - 12:33:08
C'est très possible, mais avant le 15 Août,on ne sait pas qui a le trait ....


Chemtov, le 01/08/2015 - 13:13:05
A mon avis, la partie va être ajournée ou reportée, disons. Faute de joueurs ( de club votants ). Par exemple, dans notre club, nous ne savons pas quoi faire de nos 15 voix.

Le projet en soi nous plaît bien, mais est ce qu'il y a des solutions pour les employés actuels ? Sont ils d'ailleurs contre le projet ? Il y a-t-il des problèmes, des plaintes de leur part ?

Si le quota n'est pas atteint à Saint-Quentin, l'AG sera peut-être reportée, le 20 septembre, à Lyon.


brennus, le 01/08/2015 - 13:53:26
Je ne connais pas la position des employés, mais le risque existe qu'ils ne suivent pas le changement de siège. Sachant que la masse salariale est 350K€, et que les recours devant les prudhommes peuvent être engagés dans les cinq ans qui suivent la rupture du contrat de travail, cela risque de coûter très cher à la fédération...


Chemtov, le 01/08/2015 - 14:26:53
Oui. Mais pour prendre une décision comme électeur, c'est cette position des employés que nous aimerions connaître. Quelles dispositions accompagnent ce changement de site ?

Cela nous concerne. Nous ne tenons pas à cautionner une politique pouvant mener à des drames sociaux. C'est une question élémentaire allant au delà des problèmes de la FFE, du jeu d'échecs, etc...

Donc, sans être informés, nous ne pouvons pas voter ( Ou alors voter non, alors que nous sommes plutôt favorables au projet ). Il y a des problèmes ou pas ? Si oui, comment sont-ils traités ?


brennus, le 01/08/2015 - 15:03:23
Si l'obligation de jouer entraîne une dégradation de notre position n'est ce pas une définition du zugzwang ? Je vais de ce pas questionner le président de mon club ....


Chemtov, le 01/08/2015 - 20:01:33
Je ne crois pas que notre position se dégradera ( au point où elle en est ! ). Mais je ne voudrais pas jouer un coup, même gagnant, si la victoire devait être obtenue, sans scrupule, par des moyens immoraux.


GBel, le 01/08/2015 - 20:07:31
Chemtov, tu as lu ce qui est écrit sur le site FFE : il n'est absolument rien dit sur le sort des salariés, hormis qu'un accompagnement sera mis en place pour les "parisiens" : cela veut dire quoi, rupture du contrat conventionnelle ? Prud'hommes ?

Ce que je regrette, c'est l'absence de concertation et notre mise en demeure par le bureau du CD (le rapport du CD dit bien que cette motion lyonnaise était légèrement majoritaire) car la décision a été prise dans la précipitation (une habitude maintenant), sans analyse des autres possibilités car il y avait, à ce que l'on m'a dit et à ce que j'ai lu, qu'il y avait d'autres villes candidates que Lyon mais les dossiers n'auraient pas pu été étudiés par le CD.

De plus, le fait de mettre cette décision un 15 août, avec une convocation le 31 juillet, montre bien la faiblesse du projet et de l'équipe en place, sinon, ça se serait joué en septembre avec les réponses aux questions de Chemtov, la voix des salariés...


Chemtov, le 01/08/2015 - 20:55:11
Effectivement... Ceci dit, les salariés n'ont pas l'air de protester et ne se mobilisent pas vraiment pour que les clubs votent contre ce changement de site.

Mais peut-être ne le peuvent-ils pas...

En tous les cas, bien que nous trouvions plutôt intéressante cette idée de siège à Lyon, nous n'allons probablement pas voter pour le ''oui'', puisqu'un doute subsiste sur le sort de nos salariés.

Par ailleurs, quelqu'un sait-il, pour le résultat final du vote, s'il y a une différence entre voter ''non'', s'abstenir ou ne pas participer au vote ?




kaktus, le 01/08/2015 - 21:04:13
C'est une vraie question Chemtov ??

Sinon, pour les salariés, j'imagine qu'ils savent lire FE et que s'ils avaient besoin de soutien ils auraient pris contact avec certains intervenants, je ne pense pas qu'une telle décision se soit prise à leur insu.


Chemtov, le 01/08/2015 - 22:11:22
Il y a des élections où il faut avoir la majorité des voix des votants présents ( ou représentés ) et d'autres où il faut avoir la majorité des voix de la totalité des votants théoriques.

Sinon, je crois que les salariés ne lisent pas forcément FE ! Et il y a des joueurs d'échecs, beaucoup, qui ne connaissent pas l'existence même de FE ( ce qui était mon cas il y a 4 ans ).

Mais vous pensez donc que cette décision a été prise avec leur consentement ?


kaktus, le 01/08/2015 - 22:33:46
Pour l'élection, lors d'une ag, un vote peut nécessiter un quorum, mais on distingue les suffrages exprimés , des votes blancs et des abstentions, le vote à la majorité des présents ou représentés n'existe que dans des comités fermés.

Pour les salariés, je ne pense rien, j'ai du mal à imaginer qu'entre les intervenants de ce forum et les salariés de la FFE, il n'y ait AUCUN contact, il y a quand même des huiles qui sont intervenues..

En tout cas,avant de vouloir rendre service à quelqu'un, personnellement, je commence par contacter la personne pour savoir ce qu'elle veut, surtout avant d'évoquer son cas sur un forum public.


Chemtov, le 01/08/2015 - 22:45:59
Si la personne a un devoir de réserve, vous risquez de la faire virer pour faute grave.


ceitard, le 01/08/2015 - 23:19:57
Quelques salariés avaient demandé de pouvoir participer au groupe de travail qui préparait le changement du siège, ce qui avait été refusé par le bureau. Il semblerait aussi que le DTN adjoint n'ait pas été autorisé à participer aux délibérations du CD. J'utilise le conditionnel, mais d'autres sources m'ont confirmé qu'il était présent lors de la réunion du CD, mais pas au moment où le déménagement a été abordé. Enfin, aux dernières nouvelles, il semblerait que les salariés ne soient pas très chauds pour aller à Lyon, pour ne pas en dire plus.


GBel, le 02/08/2015 - 05:36:11
Pour ma part, si on m'annonçait que je devais travailler sur Lyon, c'est sûr que je n'accepterai pas !

Que les employés aient été écartés des débats, c'est mauvais signe

Voter blanc ou abstention, c'est presque comme voter oui... J'ai bien vu que ce qui s'est passé lors de a dernière AG avec des motions passées très limites car pas assez de vote contre

Sachez que nos mandants vont venir accompagnés avec un maximum de voix pour (comme à la dernière AG) et donc si on ne vient pas avec un maximum contraire, le vote oui passera...

Et je ne veux pas être responsable du sort des salariés, dans un vote aussi précipité...

Nous avons déjà avalé assez de couleuvres, comme l'augmentation du tarif d'inscription du championnat jeunes, la disparition des opens du championnat de France, les 250 euros de frais pour chaque déplacement jeunes en Europe et Monde, la totalité des frais de transport pour les Olympiades Jeunes...



Anatoledu93, le 02/08/2015 - 08:36:43
Obliger 899 présidents de club à se déplacer "en urgence" un 15 août…
à St-Quentin loin de leur lieu de villégiature est-ce responsable ?

Le coût de ce déplacement «non prévu dans la trésorerie» à charge des clubs est loin d’être négligeable et peut mettre certains clubs dans une situation délicate…

Rappelons qu’il n’y a pas urgence, puisque le bail court encore…

De plus la gravité des conséquences pour les salariés mérite réflexion !

Un détail à vérifier :
si PatriceVincens n’a eu connaissance que le 1er août de l’ordre du jour…

«la convocation et son ordre du jour
sont adressés aux associations affiliées à la Fédération
quinze jours au moins avant la date fixée»

Sachant que La Poste ne respecte pas toujours les délais d'envoi d'une lettre «prioritaire» (13% en 2014 ne l'ont pas été) ,
il aurait été normal que la FFE ne néglige pas ce « risque » pour une AGE qui semble être importante pour la FFE…

Sans oublier que de nombreux présidents de clubs sont en vacances,
et la concertation avec les membres de leur bureau est nécessaire…

15 jours au moins donc 14 jours… la caducité pourra être envisagée… par les salariés devant les tribunaux.


Extrait des statuts FFE

4.1 Modalités de modification
L’Assemblée Générale destinée à modifier les statuts est convoquée sur un ordre du jour
comportant les propositions de modifications, sur proposition du Comité Directeur
ou sur proposition du tiers au moins des membres de l’Assemblée Générale
représentant au moins le tiers des voix.

En toute hypothèse, la convocation et son ordre du jour sont adressés aux associations affiliées à la Fédération
quinze jours au moins avant la date fixée pour la réunion de l’assemblée.

L'Assemblée Générale ne peut modifier les statuts que si la moitié au moins de ses membres,
représentant au moins la moitié des voix, sont présents ou représentés.
Si ce quorum n'est pas atteint, l'assemblée est à nouveau convoquée sur le même ordre du jour,
quinze jours au moins avant la nouvelle date fixée. L'assemblée statue alors sans condition de quorum.

Les statuts ne peuvent être modifiés qu'à la majorité des deux tiers des membres présents ou représentés,
représentant au moins les deux tiers des voix.




DDTM, le 02/08/2015 - 09:01:30
Cette AGE a besoin d'un quorum, ce qu'elle n'atteindra pas mais c'est bien le but !
Elle doit juste se tenir pour qu'en septembre puisse être organisée l'AG sans quorum.
Ce sont les affres de la vie associative pour respecter les statuts.

Le cheminement de la pensée est clair :
a) je dois faire adopter un texte par l'AG "rapidement" sans attendre l'AG ordinaire
b) je choisis la date de l'AG en septembre mais pour me conformer aux statuts et ne pas être "ennuyé" par les questions de quorum je fais une AGE en aout où je sais que le quorum ne sera pas atteint

Rq : ceux qui hésitent encore seront de mon côté pour ne pas faire atteindre le quorum, ceux qui trouvent la date incongrue aussi, etc ...

CQFD


Chemtov, le 02/08/2015 - 09:24:29
OK... Bon... ben... moi, il faut que je trouve un président de club qui peut prendre mes 15 voix, sachant qu'on ne peut avoir que 20 voix ( en plus des siennes ).


ceitard, le 02/08/2015 - 11:17:07
Avec une consigne de vote peut-être ?


Chemtov, le 02/08/2015 - 11:54:55
Evidemment !

Ce sera ''contre'', pour nous, dans l'état actuel. A moins que nous ne recevions plus de précisions dans les tous prochains jours.


kaktus, le 02/08/2015 - 12:01:57
Ref ceitard, je n'ai pas de doute qu,il y ait des difficultés, ce que je voulais évoquer c'est que dans des situations où on se retrouve confronté à son employeur, on peut ne pas avoir besoin de ne pas se retrouver au centre d'une bataille, pour négocier au moins pire, ou juste pour ne pas être affublé d'une faute professionnelle pour violation du devoir de réserve evoqué par Chemtov.

Ce n'est pas du tout anodin de voir son sort soudain au cœur d'une campagne.

Ce qui serait intéressant, c'est de savoir quelles sont les modalités qui permettraient aux clubs, ou d'autres entités , d'interpeller les dirigeants sur le sort des salariés et la manière dont ils sont gérés.

En tout état de cause, pour moi, une décision de ce genre nécessite un minimum d'échange et de communication, et il est inconcevable et injurieux de convoquer dans l'urgence une AG sur une décision sur laquelle la plupart des mandataires n'ont aucune information sérieuse, dès lors, je considère qu'il faut voter non pour ne pas valider la methode.


GBel, le 02/08/2015 - 22:51:45
Je veux bien tes voix chemtov


Chemtov, le 03/08/2015 - 13:19:29
Merci. Je vais voir... Plusieurs propositions me sont aussi parvenues par mail.


Matoù, le 03/08/2015 - 15:07:52
Si j'étais salarié,
si j'étais mécontent de la tournure que prennent les choses
et si je ne souhaitais pas déménager, j'envisagerais peut-être de ne rien faire, de ne pas communiquer, d'attendre que le déménagement se passe dans des conditions critiquables pour ensuite saisir les prud'hommes et siphonner (un peu plus) les caisses fédérales.

Mais je ne suis pas salarié de la fédé, alors ce n'est pas grave 8-))


yvechecs, le 04/08/2015 - 16:03:30
me voilà de retour de vacances, et je peux vous donner quelques précisions :
- à tous les niveaux, les salariés ont été exclus des débats et/ou décisions. Que ce soit au CD fédéral (où, par exemple, il a été demandé à Jordi de ne pas venir)... ou à cette AG ddu 15 septembre où il a été ordonné aux salariés de ne pas venir ! (donc ce ne sont pas eux qui s'ocuuperont du pointsage).
- les salariés ont bien entendu un droit de réserve (c'est dans leur contrat de travail) et ne peuvent donc pas venir ici sur FE dire "messieurs les présidents, pour nous, votez ceci ou cela".

Vu la façon dont notre fédération a préparé cette AGE et présenté le déménagement aux clubs, il n'y a aucun doute possible...
lorsqu'on a peur de la réaction de ses propres salariés, n'y a-t-il pas anguille sous roche ?

Je serai présent le 15 août pour représenter mon club et ceux qui m'auront confié leur pouvoir. Et en cas de besoin, j'irai à Lyon en septembre. Pour moi, il est hors de question de laisser l'avenir des salariés de la FFE (donc nos salariés) dans les mains (ou plutôt les magouilles) de quelques personnes qui ne pensent qu'à eux (je tiens à rester poli)


Mynhoss, le 04/08/2015 - 17:49:19
On ne peut pas être contre le projet Lyon si on est un président neutre pour ne pas dire compétent.

Par contre, si le problème concerne juste trois salariés sur huit, je pense que la FFE pourrait les utiliser en Île-de-France car c'est pas le travail qui manque (ra) surtout avec le nouveau super projet fédéral (certainement pondu par un super cerveau venant de... Lyon).



yvechecs, le 04/08/2015 - 20:00:38
deux rectificatifs...

dans mon post précédent, il fallait bien sûr lire "à cette AG du 15 août" (et non du 15 septembre) à la ligne 3.

@ Mynhoss :
si je compte, bien, il y a actuellement 6 salariés au siège fédéral, et non 3 :
Céline
Joëlle
Jordi
Julien
Laetitia
Laurent

si le départ de Laurent est déjà acté, ce sont donc 5 salariés du siège qui sont concernés par un éventuel déménagement du siège fédéral.
on peut ne pas être d'accord avec moi, mais il faut donner des informations justes...


gurtu, le 04/08/2015 - 20:18:16
Petite question naive ?

Les salariés actuels ne pourraient-ils pas continuer à travailler pour la FFE sans être obligé de déménager à Lyon?

Il y a internet,le téléphone,les fax tout de même,la FFE n'est pas une usine de poissons où il faut contrôler la qualité du produit tous les matins.


GBel, le 04/08/2015 - 20:31:01
Faudrait le savoir et ce n'est pas dans le communiqué fédéral que l'on apprend quoi que ce soit sur le travail futur des salariés, je misera ben une pièce sur leur remplacement par des lyonnais


kaktus, le 04/08/2015 - 21:01:10
Tout cela montre les dysfonctionnements possibles des assos loi 1901, une orientation importante, qui nécessite une ag, devrait systématiquement être accompagnée d'un dossier sérieux monté par une commission ouverte.

En théorie, c'est possible, en pratique, les personnes en poste préfèrent décider toutes seules, ou avec un cercle restreint mentalement consanguin.

Des fois ça marche, souvent c'est une catastrophe..


Mynhoss, le 04/08/2015 - 21:14:55
Extrait d'un texte reçu par tous les présidents :

"Les conséquences d'un déménagement pour les salariés du siège :

Depuis le début des années 2000, la Fédération a connu 3 sièges différents. Ce n'est donc pas une opération extraordinaire. Trois salariés sur les huit du siège sont concernés. Nous sommes loin des annonces alarmistes de certains. Des mesures d'aide au déménagement sont prévues ainsi qu’à l'installation. Ceux qui, pour des raisons familiales, personnelles ou par choix de carrière, décident de rester dans la région parisienne pourront bénéficier de mesures d'accompagnement. L'équipe fédérale est sensible au devenir de ses salariés mais doit mettre en œuvre les mesures indispensables d'intérêt général pour les 900 clubs et 60 000 licenciés de la Fédération.

Pour quel coût ? :

Lors de la période de transition, la Fédération ne paiera qu’un faible loyer (inférieur à 6 000 €/an). Nous estimons que dans ces conditions, il est raisonnable de proposer le projet aux clubs de la FFE. On le voit, les économies réalisées à court terme sont conséquentes. Est-il raisonnable de gaspiller 50 000 € par an alors que nous pouvons éviter ces dépenses ? C'est la question qui est posée aujourd'hui."

On parle de trois salariés sur huit.

On a aussi reçu un projet fédéral qui a de la gueule et je me dis qu'une équipe sur le terrain ne serait pas de trop pour vraiment aider les clubs qui en on besoin + initiatives + aider la ligue/comités Île-de-France + missions FFE +....


kaktus, le 04/08/2015 - 21:53:28
Ok Mynhoss, si les présidents ont reçu un dossier, à eux de décider (malgré la différence entre les chiffres de la police et des organisateurs sur le nombre de salariés ).

Cela dit, 3 sur 8, ça fait plus d'1/3, c'est un eu comme si on annonçait tranquillement qu'on allait délocaliser 35% des emplois par exemple par ce que c'est moins cher en Pologne..

Il serait aussi intéressant de savoir comment les successeurs seront recrutés ( si ce n'est déjà fait)..


yvechecs, le 04/08/2015 - 22:25:57
conclusion : Mynhoss croit tout ce qui est écrit par l'autorité.
c'est son droit le plus strict.
personnellement, je ne vis pas dans un monde de bisounours où tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, surtout s'il a des responsabilités.
mais à chacun de voir...


brennus, le 04/08/2015 - 22:51:40
5/8ième de 350 K€ cela fait 200 K€ de provisions pour licenciement, soit 4 ans d'économies sur le loyer ou une augmentation de 2 € de la part fédérale de la licence A ( il faudra aussi rajouter la part ligue en plus ). J'ai comme l'impression que le nombre de licenciés va diminuer dans les prochaines années...


GBel, le 05/08/2015 - 00:45:36
Tout est fait dans la précipitation alors que nous aurions pu en discuter lors de la dernière AG car le CD avait déjà négocié ce que nous savons aujourd'hui
Tout à été bien caché et ce n'est pas normal


Oroy, le 06/08/2015 - 21:34:46
La situation actuelle me rappelle la FFE de la fin des années 50, avec 20 fois moins de membres qu'aujourd'hui, 2 MIs en comptant Mme Chaudé de Silans et même un Président parti avec la caisse.
En 1960, le Championnat de France n'a pas eu lieu faute de candidat à l'organisation et, les 3 années suivantes, il a été organisé par Mme Le Bey-Tallis, présidente de Caïssa, dans un hôtel de la place de la République...
Alors courage ! La position est grave mais pas désespérée, faut juste revoir le plan et changer d'aile...


yvechecs, le 06/08/2015 - 21:46:22
Oroy, tous les clubs ont les cartes en main pour changer d'aile : il suffit de voter non à cette AG extraordinaire !
et pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer, il est encore temps de donner son pouvoir...


Mynhoss, le 07/08/2015 - 00:19:35
yvechecs,

Peux-tu éclairer le naïf que je suis en me disant qui est président de la commission technique nationale car il est indiqué Jordi Lopez sur le site FFE mais tu indiques que c'est toi sur ton profil ?

De mon côté, j'en étais resté à ce qui suit mais puisque tu dis que je dois me méfier...

ƒ Composition de la Commission Technique :

Deux membres du Comité Directeur demandent à ce que soit examinée la proposition de réintégration de Sylvain RIVIER au sein de la Commission Technique. Plusieurs voix s'élèvent pour rappeler que le vote a déjà eu lieu en novembre 2014, et qu’il n’y avait pas lieu d’y revenir.
Le CD accepte‐t‐il de débattre d’une éventuelle réintégration de Sylvain RIVIER au sein de la
Commission Technique ?

Pour :  7     Abstentions :  2      Contre :  16

La composition de la Commission Technique reste inchangée.


yvechecs, le 07/08/2015 - 01:36:11
Mynhoss, tu as raison : c'est bien Jordi le président de la CT, je n'ai pas pensé à modifier mon profil FE...


supergogol, le 07/08/2015 - 11:50:07
Merci, maintenant je sais ce qu'est devenu Jordi. Cà me turlupinait dur dur...


Oroy, le 07/08/2015 - 12:46:24
Il chante encore ?


ODezelle, le 08/08/2015 - 18:16:10
Si on remettait un peu cette discussion dans la perspective du projet fédéral et des décisions prises lors de la dernière AGO du 28/03/2015 ?

Quels sont les éléments financiers qui poussent la FFE à vouloir déménager de la Commanderie ?
Une charge locative annuelle actuelle de 55.000 €, charge locative objectivement élevée ;
La perte du partenariat avec la BNP Paribas, partenariat d'un montant de 188.000 €, perte objectivement très handicapante pour le budget fédéral.

De ces deux éléments, connus du Bureau au moment de l'AG du 28 mars, seul le premier a été évoqué ; pourquoi le second ne l'a-t-il pas été ?

Lors de l'AG du 28 mars, un point essentiel portait sur le déménagement du siège fédéral de ses locaux actuels, non parce qu'ils sont dispendieux mais parce que « La CASQY (Communauté d'Agglomération de Saint‐Quentin‐en‐Yvelines), le propriétaire, avec qui nous entretenons des relations cordiales, nous a fait part de son souhait de récupérer les locaux à l'expiration du bail (juin 2018). La CASQY souhaite développer un projet lui permettant d'exploiter d'une manière plus rentable son site. » (Documents envoyés en vue de l'AG du 28/03 – Stéphane Reyreau, projet d'acquisition du siège fédéral, B Non renouvellement de bail, page 2).
Ces documents préparatoires présentaient même plusieurs projections financières tendant toutes à prouver la validité d'un achat de locaux. Il fut donc fort logique que ce point fit l'objet d'un débat assez long le 28 mars puisqu'il portait sur la possibilité de voir la FFE devenir propriétaire de ses locaux et se constituer ainsi un capital foncier.

Sur le CR de cette AG du 28 mars, nous pouvons lire le texte suivant (p.12 sqq) « La Commission de gestion […] ne se prononce pas sur le résultat final annoncé de 64 500 euros par an, dont l’estimation paraît hasardeuse. Mais elle ne doute pas que l’impact soit finalement positif sur le plan financier, (…) » puis, « dans la mesure où le projet impactera l’ensemble de la Fédération sur le long terme, Jean‐Claude Moingt demande la création d’un groupe de travail élargi, réunissant des personnalités qualifiées au sein de la Fédération, pour suivre l’évolution de ce dossier stratégique. »
En réponse, « Stéphane Reyreau signale qu’une négociation est prévue, dont la nature dépendra de l’intérêt de la Communauté d’Agglomération de Saint‐Quentin‐en‐Yvelines à récupérer son bien immobilier au plus vite ou non. Il confirme par ailleurs le souhait d’un élargissement du groupe de travail en charge du suivi du dossier, au moins à la Commission de Contrôle économique et de gestion. […] Stéphane Reyreau s’engage en outre à ce que l’emprunt contracté soit à taux fixe, et ce, même si le taux variable était plus intéressant à court terme. »
La suite est simple : « Laurent Vérat [...] propose d’acter la constitution d’un groupe de travail réunissant le Comité directeur, la Commission de Contrôle économique et de gestion et éventuellement d’autres membres de la communauté échiquéenne, qui étudiera l’ensemble des possibilités qui s’offrent à la FFE pour son siège fédéral, qu’il s’agisse d’une acquisition ou d’une location ».
« Diego Salazar souscrit à cette proposition. Il souhaite néanmoins solliciter l’avis l’Assemblée sur le principe d’une acquisition. »


Pour conclure ce point, deux votes furent mis en place.
Le premier portait sur le principe d'un achat de locaux avec pour résultats suivants : abstentions 69, contre 17, pour 877 (91% des votants ; 98% des suffrages exprimés) ;
le second portait sur le principe d'un emprunt encadré : abstention 0, contre 35, pour 928 (96% des votants et des suffrages exprimés).

Avec une majorité à rendre jaloux le moindre dictateur d'une quelconque République bananière, l'AG du 28 mars a donc donné quitus au Comité Directeur pour quitter les locaux actuels, acquérir des locaux pour constituer un capital foncier.

Nulle référence à un quelconque lieux de déménagement ne figure dans le CR de l'AG, mais je me souviens très bien que Saint-Quentin en Yvelines voire Paris même ont été évoqués lors des débats.

En ce sens d'ailleurs, ces propositions étaient conformes à ce qu'écrivait Stéphane Reyreau « Nous sommes conscients qu'un certain nombre de personnes envisagent un siège fédéral situé au cœur de Paris [...]. Cependant, nous devons tenir compte de notre réalité opérationnelle. La plupart des salariés du siège sont propriétaires sur Saint‐Quentin‐en‐Yvelines. D'autres sont locataires à proximité. Nous avons des responsabilités vis‐à‐vis d'eux. Il n'est pas pensable d'infliger des heures de transport à l'ensemble des salariés qui travaillent au quotidien à la Fédération. Par ailleurs, il est important de noter que Saint‐Quentin‐en‐Yvelines est le deuxième pôle économique francilien, après le quartier de La Défense. Ce qui laisse la possibilité de créer de nouvelles relations économiques de proximité. » suivi de « En tenant compte de cette problématique, liée au transport des salariés, à la nécessité d'investir dans un endroit à fort potentiel, et offrant une bonne desserte, notre choix s'est porté en priorité sur le centre de l’Agglomération de Saint‐Quentin‐en‐Yvelines (autour de la Gare RER). ». (Documents envoyés en vue de l'AG du 28/03 – Stéphane Reyreau projet d'acquisition du siège fédéral, G Projection, §c Problématique et §d Lieu envisagé, page 4)


Où en sommes nous aujourd'hui ?
A donner ou non notre accord au Comité Directeur, de déménager à Lyon, dans les locaux du LOE où « La Fédération paiera des charges modiques pour cette utilisation » (Présentation de l'installation du siège à Lyon, page 2. Document disponible en téléchargement sur le site fédéral).

A qui la FFE paiera-t-elle ces « charges modiques », à la ville de Lyon, au LOE ?
Je n'irai pas jusqu'à oser imaginer un conflit d'intérêt entre la FFE et la LOE !

Ce même document précise ensuite « Il se trouve qu'à l'étage du club, 300 à 500 m2 de surface sont en cours de réhabilitation. Suivant les négociations avec la mairie du Ixe arrondissement nous pouvons envisager l'attribution de ses locaux pour le siège fédéral. […] La maire du IXe arrondissement, monsieur Hubert Julien-Laferrière, est favorable à l'installation du siège fédéral sur le territoire de son arrondissement.  » (la citation contient les fautes de l'original).

Renseignement pris, cette réhabilitation comprend, entre autre, un désamiantage intégral des locaux dont nul ne sait exactement, l'entreprise elle-même non plus, quand ces travaux s'achèveront.
Renseignement pris, la mairie du IXe arrondissement de Lyon, n'a rien promis et, à ce jour le Comité Directeur de la FFE ne peut présenter qu'une lettre d'intention, ce qui n'a rien à voir avec un quelconque engagement.

Toujours ce même document met en avant la réalisation d'un grand centre de formation sur Lyon ; grand bien pour la FFE, mais en quoi le déménagement du siège fédéral est-il nécessaire pour créer un centre de formation ?
Serait-ce pour copier la Fédération de Rugby qui regroupe tout en un même lieux, à Marcoussis, au sein du CNR ?
Comment peut-on comparer une fédération délégataire avec une qui ne l'est pas ; comment peut-on comparer une fédération qui affiche 374.000 licenciés à une autre qui n'atteint pas 60.000 ?
Cette ambition me rappelle Jean de La Fontaine et « La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf » … ne n'aime pas la fin !

Le LOE n'a pas besoin de la présence de la FFE pour créer ce centre de formation

Encore ce même document précise « Lors de la période de transition, la Fédération ne paiera qu’un faible loyer (inférieur à 6 000 €/an) (...) ».
Je m'interroge et je m'inquiète :
je m'interroge : Quelle est cette « période de transition » ; l'hébergement au sein du LOE ?
Je m'inquiète : avoir fait une prévision « par an » suppose une projection d'hébergement au moins égale à une année ;
Je m'inquiète : que la FFE soit hébergée au moins une année dans les locaux du LOE veut dire que ce 1er étage « de 300 à 500 m2 » risque d'être mythique …

Je lis « Nous avons donc, à terme, la possibilité de disposer d'un immeuble de près de 1000 m2 », et je m'inquiète car 1000 m² c'est la totalité de la surface de l'immeuble, locaux du LOE et ceux, potentiels, de la FFE ; cela voudrait-il dire in fine que la FFE hébergera le LOE ? Je m'inquiète encore de cette notion de « à terme ». A terme de quoi ? Et surtout quand exactement ?

Par ailleurs croire qu'une grande métropole régionale comme Lyon laissera un immeuble de 1.000 m² à la FFE pour un loyer de 6.000 € (0,50 € mensuel / m²) tient sincèrement de la cécité intellectuelle ; me faire croire cela est clairement me prendre pour un sombre abruti … je n'aime pas beaucoup ce principe !

Alors revenons à des calculs sans doute plus proches de la réalité. Une recherche, simpliste sur internet (https://www.realestate.bnpparibas.fr/bnppre/fr/immobilier/ref/location-bureaux/lyon/9eme-arrondissement/8100379.html) nous donne 100 à 110 € mensuel / m². Louer 1.000 m² à 100 € / m² c'est un coût de … allez, je vous laisse calculer.
Il faudrait que la municipalité de Lyon IX prenne en charge la moitié de ce coût pour que la FFE retombe sur le même coût que celui de la Commanderie.
J'ai cessé de croire au Père Noël et je m'en excuse auprès de nos jeunes lecteurs.


Si on parlait social maintenant ?
Quand, sous la plume de Stéphane Reyreau, je lis : « La plupart des salariés du siège sont propriétaires sur Saint‐Quentin‐en‐Yvelines. D'autres sont locataires à proximité. Nous avons des responsabilités vis‐à‐vis d'eux. Il n'est pas pensable d'infliger des heures de transport à l'ensemble des salariés qui travaillent au quotidien à la Fédération. » ((Documents envoyés en vue de l'AG du 28/03 – Stéphane Reyreau projet d'acquisition du siège fédéral, G Projection, §c Problématique, page 4), j'applaudis des deux mains.

Quand, sous la plume d'un inconnu qui n'ose sans doute pas signer, je lis : « Trois salariés sur les huit du siège sont concernés. Nous sommes loin des annonces alarmistes de certains. Des mesures d'aide au déménagement sont prévues ainsi qu’à l'installation. Ceux qui, pour des raisons familiales, personnelles ou par choix de carrière, décident de rester dans la région parisienne pourront bénéficier de mesures d'accompagnement. » (http://www.echecs.asso.fr/Actus/8872/Presentation_projet_Lyon_AGE_2015.pdf), je hurle à la supercherie.

Qui sont ces huit salariés du siège ? Céline Lagadic, Joëlle Mourgues, Laëtitia Chollet, Julien Habbouche, Laurent Vérat, Jordi Lopez, Stéphane Reyreau (depuis le dernier Comité Directeur, embauché avec un effet salarial rétroactif d'un mois) et Diego Salazar.

Diego Salazar est, par sa fonction, mobile ;
Stéphane Reyreau milite pour le déménagement à Lyon et préfère, après avoir écrit ce que j'ai déjà cité quelques lignes plus haut, infliger un déménagement ou une perte d'emploi à des salariés qu'il écrivait vouloir protéger ;
Laurent Vérat a démissionné et négocié son départ ;
restent cinq salariés de valeur dont personne ne remet en cause les compétences : Céline, Joëlle, Laëtitia, Julien et Jordi.

Après nous avoir expliqué que le Comité Directeur veut les protéger car ils sont propriétaires ou locataires à St-Quentin de Yvelines ou dans les environs, ce même Comité Directeur les accuse de « raisons familiales, raisons personnelle voire de choix de carrière » faisant d'eux les victimes de leurs propres choix !

Pire, je lis : « L'équipe fédérale est sensible au devenir de ses salariés mais doit mettre en œuvre les mesures indispensables d'intérêt général pour les 900 clubs et 60 000 licenciés de la Fédération. » Le Comité Directeur oppose donc les droits au travail de 5 salariés compétents à l'intérêt général de 60.000 licenciés.
Ce type d'argumentation revient à opposer le mal nécessaire infligé à certains pour le bien – potentiel car non prouvé – d'autres ; c'est opposer les fonctionnaires aux salariés du secteur privé, les urbains aux ruraux et je n'ose d'autres oppositions que la morale et la justice réprouvent ; c'est faire des salariés du siège, des victimes expiatoires qui devraient sans doute remercier leur employeur pour le bien général qu'il va procurer aux échecs français !
Ce sont des méthodes de la pire espèce qui rappellent les heures sombres de notre histoire contemporaine ou plus simplement qui rappelleront des souvenirs à tous ceux d'entre vous qui lisent ces lignes et qui ont des membres de leurs familles, des amis proches, ou lointains, qui ont été « délocalisés » en Europe de l'Est, en Afrique, en Asie du Sud ou du Sud-Est …


Projet contre projet …
Dans le prolongement de l'AG du 28 mars, les salariés du siège se sont bougés, ont cherché des solutions de proximité. Un projet concurrent, monté avec le concours de la municipalité de Saint-Quentin en Yvelines a été monté autour de 100m² de bureaux pour un coût annuel de 15.000 €, soit 40.000 € de moins que la Commanderie.
Il a été refusé aux salariés de présenter ce projet en Comité Directeur, et même d'y assister le 21 juin dernier. Ce refus est certes en cohérence avec les prérogatives présidentielles concernant l'assistance aux réunions du Bureau et du Comité Directeur, mais aussi et surtout en cohérence avec une farouche volonté de « black-out », selon l'expression d'un éminent membre de ce même Comité Directeur.


Pour toutes ces raisons, je viendrai à cette AGE que j'affublerais volontiers de AGH, H pour « de la Honte », tant le Comité Directeur prend ses électeurs pour des imbéciles, et je voterai « NON », avec tous les pouvoirs qui m'auront été confiés.
Je voterai NON, non pas pour rester à la Commanderie, mais pour que les droits fondamentaux des salariés soient respectés et pour que leur projet soit examiné ; examiné par le Comité Directeur mais aussi par la prochaine AG de mars 2016 car aujourd'hui il n'y a aucune urgence à quitter la Commanderie.
Il n'y a pas d'urgence car la convention avec la BNP-Paribas, signé en 2012, court jusqu'à décembre 2016 et parce que le bail avec la CASQY n'expire qu'en juin 2018.




Chemtov, le 08/08/2015 - 19:09:43
Très intéressant. Merci. J'ai diffusé votre texte.


yvechecs, le 08/08/2015 - 20:03:41
je fais de même, je le diffuse sur Facebook


GBel, le 08/08/2015 - 20:29:53
Merci
Tout est écrit et bien écrit
Je vais diffuser sur mon Facebook aussi lu par certains présidents et même par le président de la FFE
Ça motivera peut - être les abstentionnistes et ceux qui croyaient bon de voter pour, croyant toujours les beaux parleurs


kaktus, le 08/08/2015 - 20:37:22
Ça a le mérite d'être clair..


ledzepp, le 09/08/2015 - 13:43:58
Bonjour à tous,

Il y a un truc que je ne pige pas : savez-vous la nature juridique du bail actuel ?
Si c'est un bail commercial et que le bailleur demande à la FFE de partir il doit avoir une indemnité d'éviction. C'est le principe de la propriété commerciale.
Si oui, des négociations ont-elles été diligentées avec le bailleur ?
Où peut-on trouver copie du dit bail ?



GBel, le 09/08/2015 - 13:47:26
Tout est juste :

1) La FFE peut rester jusqu'en 2018
2) Le CD a décidé de son propre chef (il y a vote bientôt), un départ précipité sur Lyon
3) La FFE peut demander une indemnité d'éviction si un renvoi se fait avant la fin du dit bail
4) Seul le bureau est au courant des éventuelles négociations, c'est l'un des côtés obscurs de l'affaire...
5) Nous sommes preneurs du vote de Noyon (CONTRE ou ABSTENTION)


Matoù, le 09/08/2015 - 15:34:10
@ODezelle. Bravo !
Enfin un point clair et documenté sur la situation.

Intervention qui prouve que lorsqu'on a réellement des choses à dire, le discours peut être clair, compréhensible et convaincant !


yvechecs, le 09/08/2015 - 15:49:36
à ma connaissance, et d'après tout ce qui a été dit par les personnes concernées, la FFE n'est pas mise dehors avant la fin du bail : le loueur a juste annoncé que le bail ne serait pas renouvelé. donc la FFE peut rester dans locaux actuels jusque fin 2017 (si mes infos sont bonnes).
un départ précipité ailleurs (que ce soit Lyon ou une autre ville) dans les conditions que nous impose le CD actuel tend à me faire penser qu'il y a mensonges, tromperie.
et, bien entendu, cela mettrait la honte sur nous : licencier des salariés qui n'y sont pour rien (et ont même proposé des solutions différentes) pour aller "habiter" chez un des membres du CD. Belle image, vous ne trouvez pas ? Ou coîncidence très troublante...


GBel, le 09/08/2015 - 16:23:09
Ça me rappelle une serie, pourtant très bonne : les incorruptibles


Yazul, le 15/08/2015 - 11:28:29
Pour apporter quelques précisions :

- le club LOE a déménagé en 2015 et se situe désormais à Vaise, place du marché à côté de la mairie.

- confusion entre LOE et la FFE ? l'histoire de ce club nous apprend que, lorsque le comité Rhône était logé dans les même locaux, la confusion était totale (matériel, salariés, ...) la situation a été assainie (pour le CRE) depuis son déménagement.


poutitechatte, le 15/08/2015 - 11:58:21
Le quorum n'a pas été atteint. Donc pas d'AG: c'était couru d'avance.


Meikueilu, le 15/08/2015 - 12:00:33
Tout avait pourtant été mis en œuvre pour que ce soit un succès.


yvechecs, le 15/08/2015 - 19:18:56
Pas de quorum, certes. mais une heure environ d'une séance de "questions réponses" où le président fédéral a pu remarquer une opposition certaine au projet de déménagement. Il n'a pu répondre correctement et/ou honnêtement à aucune !
Ce qui est étrange, c'est que le seul intervenant qui se soit manifesté favorable au projet a mangé le midi au restaurant avec l'équipe dirigeante... aux frai de la FFE ! Voilà où passe notre argent...


GBel, le 15/08/2015 - 21:29:56
S'il ne passait que là...
A noter que notre Président a interdit que le secrétaire de séance, fort sympathique, fasse un rapport de cette AG extraordinaire, alors qu'il prenait des notes et qu'il était d'accord pour le faire, car il n'y avait pas de quorum !

Si vous êtes désireux d'en savoir plus, allez jeter un oeil sur mon facebook


Slucaino, le 15/08/2015 - 22:51:51
Il y a des gens qui ne vont pas sur facebook, GBel, et qui sont intéressés par le sujet. N'est-il pas possible dans savoir plus sur ce forum ?


Zorglub, le 16/08/2015 - 01:23:24
@Slucaino oui! Résumé: Que des ripoux et pis c'est tout...


Anonymousse87, le 16/08/2015 - 09:57:00
Même si cette convocation était statutaire, je trouve dommage de faire déplacer tout ce monde pour rien ... Si vraiment le Président s'est réjoui de l'absence de quorum, c'est encore plus dommage puisque c'est la FFE qui a convoqué.

J'avais donné mon pouvoir pour le NON et sans plus d'information d'ici le 20/9 je referai pareil. Je trouve un peu précipité ce déménagement et le choix vraiment trop limité (une seule proposition et pas d'annonce officielle avant pour d'autres pistes ?). Economiser sur le loyer est une très bonne idée, mais on ne peut négliger les salariés et leurs connaissances. A part en doublant les effectifs le temps de former les nouveaux, je ne vois pas trop comment faire pour transmettre tout ou partie de l'expérience accumulée ... et ça aurait un coût ! La FFE y gagnera-t-elle ?
Maintenant, évitons les propos polémiques et les piques inutiles (plus rémunérateurs, fumeux, ...) et restons centrés sur le fond et ce qui peut favoriser et aider NOTRE fédération à se développer.



GBel, le 16/08/2015 - 13:49:21
à Slucaino, ça fait 2 fois que je poste un e explication sur le forum et 2 fois qu'il est jeté aux orties et censuré.


Chemtov, le 16/08/2015 - 15:04:56
@Slucaino: Plusieurs compte-rendus inofficiels ont été rédigés.

Je ne sais pas ce que les modérateurs de ce site acceptent, ou non, comme publication ici.

Donc, pour les intéressés, si vous le souhaitez, vous pouvez m'écrire pour obtenir un compte-rendu ( par exemple, celui de M.Bleuzen qui a été largement diffusé, à tous les présidents de ligues, aux responsables fédéraux et à de nombreux présidents de clubs, puis retransmis localement ).

( Emmanuel, ton mail n'est pas sur le site fédéral ).


Reyes, le 16/08/2015 - 15:10:50
Chemtov : Tous les sujets sont acceptés sur France Echecs, tu es sur ce site depuis assez longtemps pour le savoir.

GBel : Vos 2 commentaires ont été supprimés à cause d'un mot qui n'a pas sa place ici. La langue française est assez riche pour ne pas se sentir obligés d'être grossier.


Chemtov, le 16/08/2015 - 15:15:48
Reyes : Les ''sujets'' oui. Leur traitement non. Notamment les publications d'informations importantes.
On a tout de même eu pas mal de frictions, hors site, au sujet de l'interprétation des modérateurs sur ces informations.

Par exemple, je ne peux pas publier des compte-rendus qui parlent des salaires de nos salariés.



GBel, le 16/08/2015 - 15:41:59
La langue française est assez riche mais les insultes à mon encontre et à mon métier passent allègrement et un mot de 3 lettres qui ne concernait que moi et qui commence par un c est censuré !!

Un comble sur un forum où on peut lire ici même : " que des ripoux "

Nous n'avons pas la même définition du mot grossièreté.

J'écrivais donc que mon texte a été repris sur plusieurs blogs et sur le site d'échecs et stratégie...

J'ai donc émis mon opinion après une journée, 3 h de blitz et un retour en voiture, ça m'a permis de ne pas être trop vulgaire. Le projet, de quel projet s'agit-il ? Nous n'avons eu aucune réponse d'où le terme fumeux.

Quand au bénévolat, on sait que ça coûte plus que ça ne rapporte, tant dis que Directeur Général d'une Fédération, ça rapporte... D'où le terme plus rémunérateur... Je ne parle pas ici de compétence.

Le président voulait un chèque en blanc, c'est donc 1 à zéro pour le NON même si nous n'avons pas voté, c'est lui même qu'il l'a dit ...

Il veut sa revanche à Lyon au 2ème tour, j'ai bien peur que ce ne soit pour lui un 2 à 0, mais pour cela, il faudra rester mobilisés pour le NON et pour un projet alternatif car il y en a plusieurs, malheureusement non présentés lors du CD


Zorglub, le 16/08/2015 - 19:28:45
rien compris...


tovarich, le 17/08/2015 - 12:04:58
Depuis une bonne décennie au moins, la FFE est dirigée par des incompétents ou des malhonnêtes. On a testé les uns, qui se sont faits jeter, on a testé les autres, qui montrent leur amateurisme (pour être poli).
On perd un sponsor majeur qu'on n'a jamais mis en avant (c'est le rôle du sponsoring que d'avoir de la publicité). La FFE, c'est n'importe quoi. Je suis bien content de ne pas mettre un sou volontairement de ma propre poche, tant qu'on aura un fonctionnement qui n'a rien de transparent, de logique et de démocratique. Car l'équipe précédente était pareil. Mais elle voulait acheter les consciences avec ses propres promesses fumeuses.


benvoyons, le 17/08/2015 - 13:11:10
Ref Tovarich: positive, les dirigeants de la FFE sont moins pires que Campomanes ou Iljiouminov à la tête de la FIDE :)


yvechecs, le 17/08/2015 - 15:36:54
Aurélie Dacalor vient de publier un long article sur Facebook...


Chemtov, le 17/08/2015 - 15:57:16
@Reyes: ? ça passera ?


GBel, le 17/08/2015 - 18:52:18
j'ai lu et ça ne passera jamais sur un forum comme france échecs. On peut lire sur mon facebook le texte de l'auteure que je viens de partager


yvechecs, le 17/08/2015 - 20:54:16
Voici le texte d'Aurélie, on verra s'il résiste à la censure, bien qu'il ne dise que la stricte vérité.

« C’EST VOTRE PROJET ! »
Venir à une AGE, à Saint Quentin, était bien le dernier de mes objectifs d’été : je sais exactement ce que vous concocte « l’équipe ». Mais il y a 10 jours, des salariés du siège - avec lesquels j'ai toujours eu d’excellents rapports - m'ont fait signe et j’ai été touchée. Je les respecte pour avoir longtemps travaillé avec eux. Tous ont des compétences, une ancienneté et un savoir-faire réels. J’ai souvent pris leur parti et ils le savent. Je suis donc revenue pour eux samedi. Car à ce stade, défaite du « devoir de réserve », se taire comme pour cautionner n’est plus acceptable.
Et même s’il est tard (!), j’ai observé que d’autres avaient pris la mesure des abus du bureau et étaient venus « hurler à la supercherie ». J’ai gardé les 2 mains sur la bouche car le règne du mensonge au bureau a convaincu beaucoup de (bonnes) personnes. M’éclipser restait le plus sage. Après le CD de Juin, j’avais pourtant écrit un communiqué mais je l’ai conservé, incertaine de ma légitimité à intervenir quand d’autres se répandent sereinement.
J’ai trouvé qu’interdire aux salariées de s’exprimer sur leur sort était conceptuel. N’importe quoi. Laëtitia, Joëlle et Céline étaient là et moi (entre autres), là pour elles. On m’a transféré des échanges (salariés/CD) dans lesquels S.Reyreau, ignorant les Statuts, assène « C'est le Bureau qui commande, on obéit à ses directives » (!), ou encore ce mail intitulé « Utilisation abusive de mon ancienneté »:
« Bonjour à tous,
Ces derniers jours, à la suite de demande de renseignements, j’apprends par mes interlocuteurs qu’il leur avait été dit que je souhaitais prendre ma retraite ! C’est plutôt humiliant d’autant que j’ai encore quelques années de service à faire avant d’atteindre l’âge légal ! Une utilisation de mon ancienneté qui, à l’heure où la FFE doit faire des choix, sonne comme une mise au rebut.
Jusqu’à présent, même aux moments les plus forts des conflits entre les regrettés Jean-Claude Loubatière et Jean-Paul Touzé, les salariés ont toujours été respectés, et en aucun cas, mis en cause ou encore « utilisés » à leur insu. Nous sommes une association sportive. Tous, bénévoles, dirigeants, salariés, chacun à notre niveau, participons au mieux au développement du jeu d’échecs. Aussi est-il absolument consternant de constater qu’au sein de notre fédération l’on puisse faire ainsi fi de toute éthique.
Je tiens donc à démentir devant vous membres de l’instance dirigeante de la FFE cette allégation mensongère : je ne souhaite pas du tout prendre ma retraite. Je ne l’ai jamais dit, et surtout même pas pensé !
En vous souhaitant à tous une bonne journée,
Cordialement.
Joëlle Mourgues »
Pire que moche était donc possible. Que des salariés se plaignent ouvertement du comportement du bureau, dont le président, n’est jamais arrivé, c’est inédit. J’ai moi-même quitté la FFE sur la construction d’un mensonge : je crois sur parole leur indignation. Je suis même soucieuse du sort de Joëlle, Céline et Laëtitia qui sont aussi efficaces qu’agréables. Je suis gênée concernant Jordi dont on prétendra le maintien en e-travail alors que son remplacement est comme acté. Enfin, je ne m’inquiète pas pour Julien (juriste) auquel la FFE n’offrira à long terme aucun plan de carrière. Ce n’est pas qu’ils sont irremplaçables, mais que les principes de base - notamment juridiques et moraux - ne sont pas respectés. D’un point de vue, on est borderline et de l’autre, à l’ouest.
Qu’une mobilisation supplante les clivages traditionnels, c’est de l’oxygène pour les salariés.
A l’AGE, j’ai recensé une large majorité d’intervenants opposés au déménagement, incluant des soutiens de D.Salazar (O.Rioland, B.Plane, R.Ferry, P.Luond, A.Canonne, P.Dornbusch, A.Saint Arroman, G.Bellaïche, C.Derieux, S.Escafre…) (Clubs : 290/882, soit 32,88 % - Voix : 866/2202, soit 39,38 %). J’ai donc voulu couper court aux tergiversations des uns et des autres qui, de soupçons en découvertes, peinent à obtenir la vérité : dès son élection en 2013 le bureau ne voulait plus des salariés et envisageait la restructuration du siège. Je détiens bien sûr de nombreux écrits en ce sens.
Bien qu’à nouveau le sujet n’était pas moi, D.Salazar a mis mon intervention sur le compte de mon « aigreur ». Le pauvre. Croit-il vraiment que j’aimerais être encore associée à ce bureau ? Puisqu’il a jugé pertinent d’insister, c’est qu’il doit souhaiter que je développe avec des éléments objectifs.
Sans ménagement donc, on s’est très vite intéressé aux rémunérations de chacun en faisant preuve de comportements managériaux ahurissants. Faute de courage et d’expérience FFE, mais cherchant à se placer, ces messieurs du bureau n’ont jamais révélé vouloir prendre la place des salariés jalousés. Perspective à laquelle j’étais ouvertement opposée, qui plus est déconnectée des promesses électorales. Alors, j’ai fait le garde fou en restant reliée à L.Vérat, autant que possible. Dès août 2013, j’écrivais toutefois à un membre du comité : « Ma position au bureau ne sera plus tenable très longtemps ». L’opposante libérée, il ne restait plus qu’à attendre le moment propice. Depuis, tout est vite arrivé. Dans une brume épaisse, la perte du sponsor principal et le départ du DG sont venus satisfaire leur triste plan et ont été érigés en prétextes imparables. N’avoir plus qu’à scénariser le bouquet final semblait facile mais ils sont très mauvais menteurs. Alors blunder !
1- Le corps salarié de la FFE
Après que D.Salazar ait raconté sa profonde considération pour les salariés en parlant d’eux comme de tables et de chaises dont on hésite à se séparer, j’ai informé l’AGE que les salariés - bien qu’il leur ait été interdit de venir ou de s’exprimer - étaient assis là en auditeurs discrets. Pour leur constance à l’ouvrage, ils ont été applaudis à travers un DG sur le départ qui ne s’assoie même plus aux côtés du président. Dès le début, ils ont été (mal)menés au-delà d’un simple changement d’équipe dirigeante. Et ce bureau, victime imaginaire d’« emails calomnieux », omet ce qu’il a pu écrire (!) et que je possède encore. L.Vérat (ami de JCM) a été accusé de tous les maux, les salariés ont été plusieurs fois « inspectés », l’épisode J.Tiphineau est une tragédie et je passe les courts-circuits insupportables. J’ai toujours trouvé que le traitement des salariés par ce bureau était « limite ». En réalité, ils sont impressionnants de patience pendant que leur patron fait leurs cartons.
Vu la tournure des choses avant mon départ, j’ai cru que chaque salarié accepterait son (gros) chèque de fin de contrat pourvu qu'il se déleste de cette hiérarchie. J’ai cru que les manoeuvres du bureau fonctionneraient sans encombre.
Je me suis trompée : tous les salariés veulent garder leur poste (sur place), réprouvent les manipulations dont ils font l’objet et leur cohésion est tenace. Et puis, les membres du bureau vous ont éveillés sur leur grossièreté et sont à juste titre rattrapés.
Croire que le Comité est responsable de ces procédés honteux est un raccourci injuste car il est instrumentalisé dans la bonhommie la plus totale. Avec le sourire. Je suis tombée dans le piège : bien placée pour savoir que le bureau est solidaire dans le mensonge et l’hypocrisie, j’ai démissionné pour cela en tentant de dire ces égarements au Comité, mais il était sous hypnose. Une oligarchie : 4 seulement décident de ce que le Comité ou l’AG entérinera, la fin justifiant les moyens. Et ils ont l’air sympa. L’air seulement. Et les salariés le paient.
Le bureau n’est pas « sensible au devenir des salariés ». C’est son devenir qui le préoccupe pendant que les plus dévoués servent inconsciemment et bénévolement cette cause. D.Salazar perçoit une rétribution de directeur de club inférieure à un salaire et ne fait pas autre chose : il ne renoncera pas à la participation de la FFE. C.Leroy et E.Prié vivent des échecs, y compris via la FFE. Et grâce à tous, S.Reyreau change de vie contre l’intérêt général.
2- La relocalisation du siège fédéral
Lors d’une AG, une représentante avait pointé le tarif excessif de la location du siège actuel. Vu les prix du marché pour des surfaces équivalentes aux alentours et la classe « monument historique », elle se trompait. Mais ce n’était pas dénué de sens vu les finances et les alternatives possibles.
Un « groupe de travail élargi » pour prospecter était une idée mais elle avait 2 ans de retard sur le plan en marche. Aujourd’hui dans une nouvelle lettre fabriquée à la S.Reyreau, opaque malgré des flux substantiels dont il ne publie aucun chiffrage et dont les risques réels de gestion sont éludés, l’occasion est enfin venue d’imposer le projet « incontournable » du LOE. Ni vu, ni connu...
Je ne conteste pas que Lyon puisse redevenir capitale des Echecs en France, ni que son accès est simple et que la superficie de ses locaux permette d’accueillir tout type de manifestation. C’est même une destination de choix. Pour l’heure, on accueillerait la FFE en plein désamiantage, là où on enregistre une dette colossale, une chute de 22,5% d’effectifs (744 licences au 01.08) et de nombreux conflits internes à la Ligue (Bonus : un paquet d’incertitudes). Se montrer prudent et établir d’abord si oui ou non la FFE se fourvoie dans ce projet est normal. Il pourrait être aussi ambitieux que le million d’euros que certains cherchent encore : la source est la même.
Et on n’a pas la garantie opposable que la Ville de Lyon attend la FFE avec cette ferveur, ni aucune projection. Anticiper certes, mais le bail actuel court jusque fin 2017, zen. Et c’était sans compter sur la disponibilité immédiate d’un local dont le propriétaire était enclin à signer un bail dès octobre, offrant une économie de 40K€/an (à déduire des 55K€/an actuels). 15K€/an semblait seyant d’autant que chacun restait en place, sans coût démesuré lié à une évacuation générale. Je vois d’ici les efforts gauches du bureau pour étouffer cette trouvaille compromettante. Un membre du Comité a bien tenté d’obtenir cette proposition concurrente, mais on lui a refusé. Oui, transparence et démocratie.
Pour ces raisons, la relocalisation du siège à Lyon n’est pas une proposition. Que Lyon et le bureau ne soient ni prêts, ni suffisants n’importe pas, leur heure est enfin venue.
3- Les conflits d’intérêts
La situation de D.Salazar à la FFE laisse percevoir qu’il n’a pas de problème de principe à cet égard. Celui qui fustigeait les pratiques de son concurrent L.Battesti se contredit volontiers dans les faits maintenant qu’il a perçu les possibilités. Sauf que pour D.Salazar c’est pire, car lui est président.
Le secrétaire général (sur le papier) lui emboîte donc le pas. Ensemble, ils ne voient aucun problème au transfert puisque les locaux du LOE et ceux de la FFE jouiraient d’une totale indépendance matérialisée par un escalier. C’est drôle. Manquerait plus qu’il existe des frais supportés par la FFE au bénéfice du LOE sur les 3/6 derniers mois, ou des achats pour la FFE qui seraient allés se déposer au LOE en attendant l’arrivée de la FFE. Vu leur enthousiasme, c’est si vite arrivé.
4- La direction fédérale
J’ai été la 1ère fascinée par la configuration dans laquelle les clubs ont été accueillis à cette AGE par D.Salazar et E.Prié tout juste sortis du lit. Rien pour se sustenter, rien pour présenter LE projet, aucun protagoniste de 1er plan présent (C.Leroy/S.Reyreau) pour l’assumer, aucun mot des salariés pour rassurer, aucune réponse aux questions posées, aucun compte-rendu… : le mépris ?
J’ai ma part de responsabilité dans le fait qu’ils soient en place et je les ai côtoyés régulièrement : je ne crois pas inutile de livrer mon expérience et des éléments qui dépeignent ces dirigeants du futur.
Diego Salazar
En juin 2012, je ne le connais pas (ni les autres) mais il a de l’énergie ! Il sollicite mon aide à coups de « tu seras la tête et moi les bras » (tête=structuration/bras=sponsor), me poursuit. Je cède vers septembre, remplis « mon contrat » mais ne vois rien venir malgré un partenariat prétendu imminent. Encore à ce jour, il n’y a rien, et même vraiment plus rien. Car D.Salazar palabre mais n’a pas l’envergure d’un dirigeant de fédération, encore moins de qualités de négociateur. Il n’a même pas su préserver l’acquis.
Après m’avoir « réquisitionnée » chaque jour de sa campagne, à toute heure, et s’être ému dans mes bras le jour de sa victoire, je n’ai plus eu de nouvelle de lui. Quand j’ai pu le joindre, une de ses premières préoccupations était de savoir si on pouvait modifier les Statuts de sorte que les mandats présidentiels soient sans limite (JCM). Etant entendu qu’en bon père de famille, il liquidait sa « boîte à hot dog » et l’autre micro-entreprise, je regrettais déjà en partie notre victoire et sa suite (cf : CR CD 31.03.2013 : « Henri Carvallo et Aurélie Dacalor émettent tous deux leurs réserves quant à pourvoir un poste de vice-président chacun. »).
Et, dès que cela se passe mal, c’est qu’il n’est pas au courant le courageux président (!) Et il noie son auditoire dans la digression et la démagogie. Il s’approprie les travaux qui fonctionnent, trouve les coupables à ce qui dysfonctionne et sert un nombre improbable de versions pour une seule histoire.
Ma conclusion (…) sur D.Salazar ira à ceux qui pensent qu’il a au moins eu le courage de s’opposer à L.Battesti. Ce n’est pas le courage qui l’a conduit à être candidat mais son inconscience. Sa victoire n’est autre que la défaite de son concurrent qui a pêché par orgueil, et beaucoup d’abnégation d’acteurs invisibles. Ses lacunes le placent bien en-dessous de ses prédécesseurs.
Christophe Leroy
Ce fan d’Alice au Pays des Merveilles qu’on a tendance à prendre pour un fou bordélique est aussi le seul qui fournit un travail et des résultats en appliquant des plans qui dépassent 2 coups et ne sont pas focalisés sur sa personne. Même s’il est impératif que des individus « décodeurs », organisés et ayant le sens de la concision viennent faire le tri dans sa tête (Avez-vous lu ses « 1 200 pages » ?). A cet exercice, L.Vérat était très bon. Car à l’intérieur du C.Leroy, ils sont quand même plusieurs !
Si on ne s’attache qu’au (co)chapeautage d’une équipe par C.Leroy, j’ose croire qu’il n’y a pas lieu de s’alarmer. Même s’il est vivement recommandé que son optimisme soit tempéré par des pragmatiques (cf : le million). Il est dévoué et dispose d’une armée de « stakhanovistes », comprenant d’ailleurs S.Ravot dont le devenir salarié à la FFE se précise avec le plan du bureau.
Eric Prié
Un vice-président discret qui a de l’humour et est friand de jeux de mots comme de stratégie politique. Vous ne trouverez E.Prié que là où son image et ses intérêts sont assurés. Quitte à ne laisser aucune place à la concurrence (commentaires de nationaux/ex). Juge et partie, il s’est vite autoproclamé « référent haut niveau jeunes » pour accompagner les délégations en « superviseur » rémunéré. Un temps, je l’ai aussi surnommé « Directeur National du développement de l’Aude » (chez lui). En juin, la fin du CR du comité établit « le règlement Prié » car il vient de ne pas gagner la 1ère édition de la coupe de la parité. Rassurant pour les sociétaires.
Il a aussi échoué à travailler en équipe avec les entraîneurs, gère mal la contradiction, ne produit pas d’écrit et sa considération des personnes est particulière. Les acteurs de sa Ligue vous en parleraient mieux que moi. Pour lui, qu’un bénévole très investi à la FFE (toujours en place) veuille démissionner, c’est de la place pour un autre. Fédérateur. Affectionnant « Le scorpion et la grenouille », il fait campagne et pourrait bien attendre gentiment (ou pas) son tour, dans de bonnes conditions.
Stéphane Reyreau
Un DG qui n’habite pas Lyon et auquel on ne propose aucune « mesure d’accompagnement » car il encadrera la nouvelle équipe de salariés en e-travail depuis chez lui - naturellement - pour 35h/semaine et un coût supporté par la FFE de 40K€ annuels hors frais et charges patronales.
Perdre son sang froid ou mentir n’a jamais dérangé S.Reyreau puisque son objectif personnel avait vocation à être appuyé. Il est d’ailleurs réalisé : le président l’a propulsé DG adjoint de la FFE l’exonérant au passage de clarifier ses positions fluctuantes. Ironie : en rejetant l’idée qu’il soit rétribué en tant que trésorier pour un montant approximatif de 1900€ X 6mois rétroactifs (mai à octobre), soit 11 400€, le Comité pris au piège lui a permis de s’installer dans un fauteuil qui coûte finalement à la FFE 3 350€ X 4mois (juillet à octobre), soit 13 400€, et bientôt plus si affinités.
Pourtant, le fier inconnu fait encore connaissance avec la FFE. Il est la plume fédérale dont vous avez débusqué les montages. Un trésorier qui peine sans les CAC et qu’on renvoie corriger sa copie, fausse, en pleine réunion. Cogérant, il a lui aussi eu son lot d’entreprise en difficulté. On ne sait pas ce qu’il a réalisé tout seul pour la FFE. Enfin, il est le pire manager des 4. Chacun son sens du mérite.
Au titre de la pétition, on m’a réclamé des excuses en vain. Aujourd’hui, c’est aux salariés que je présente mes excuses pour ce désordre (ainsi qu’aux courageux successeurs de 2017). Car malheureusement, mes propos ne sont pas vindicatifs. Je me suis tenue à des constats que je peux documenter. Si leur projet trouve preneurs, c’est qu’on aura accepté le pillage du siège (et de l’équilibre qu’il offre encore), l’obligation de payer un comptable, une dactylo, de pallier aussi à la méconnaissance du droit, aux difficultés à sceller un partenariat tel que BNP et d’asseoir des dirigeants qui n’ont manifestement pas le calibre.
5- La viabilité économique
Les avertis devraient s’enquérir des prévisionnels pour en tirer avantages, inconvénients et bilans limpides. Vérifier et nuancer est un coup forcé. Des propositions pesées pourraient consister à :
- Garder l’équipe de salariés telle qu’elle est, et bien se garder des indemnités de rupture,
- Réaliser 40 K€ d’économie de loyer/an en cet autre lieu adéquat de la communauté,
- S’affranchir des 35 K€/an de partenariat infructueux avec Bibaï Sport,
- Récupérer les 32 400€/an correspondant au forfait de D.Salazar,
- Remédier à l’organisation à perte (30K€) des championnats de France…
Bien sûr qu’il est possible d’économiser les hommes et l’argent. Mais la frénésie l’a emporté.
J’ai toujours pensé que les élus devaient être bénévoles, à l’exception du président dont la fonction et les responsabilités justifiaient une contrepartie. Et Diego Salazar fut ! Or après lui : « ça dépend ». Et si certains apprécient qu’il s’assied à leur table sans y avoir été convié, cela implique toutefois d’ajouter les frais liés à ses gesticulations. Et il n’est pas le seul. Or, le tout cumulé conviendrait parfaitement à des affectations d’intérêt général. Car à ce jour, D.Salazar représente à lui seul le budget annuel qui va aux compétitions fédérales par équipes (/ex), contre un apport quasi-nul. Si c’est bien sa passion des Echecs qui l’anime, c’est qu’il devrait pouvoir faire la concession, non ?
Chacun sait que JCM n’a fait voter sa rétribution que lorsque les choses étaient en place, et qu’Henri Carvallo y a renoncé comme un prince en inversant même la tendance. On peut donc grimacer que la FFE prenne des airs de bouée de sauvetage. D’ailleurs l’AG pourrait très bien s’emparer du pouvoir de décision en votant une résolution visant à mettre un terme à cette perte sèche.
Enfin, l’essentiel est que les représentants de club continuent à veiller sur les salariés, et à travers eux sur la FFE. Avec eux c’est sûr, la FFE tiendra debout... Et plein de solutions sont possibles. Le bon sens voudrait que le bureau renonce à SON projet mort dans l’œuf. Mais ce serait le bon sens. On peut donc s’attendre à une 2nde convocation nulle en la forme pour un 2nd live hallucinant…
Dans l’intervalle, je suis disposée à partager.

Aurélie DACALOR


Anonymousse87, le 17/08/2015 - 21:08:50
Edifiant, révoltant, inquiétant, démotivant, ...


Chemtov, le 17/08/2015 - 22:27:29
Sur Facebook, j'ai ''liké'' cette publication d'Aurélie Dacalor. Mais mon ''like'' concernait surtout son soutien aux salariés et son courage pour publier tout cela.
En revanche, je ne m'avancerais pas, comme yvechecs, en affirmant que ce texte ''dit la stricte vérité''. Il y a beaucoup, beaucoup de choses dans ce texte et tout n'est pas à valider.

Cela reflète néanmoins l'état des échecs en France depuis 10 ans et cela laisse penser qu'il est de plus en plus urgent de remettre les choses à plat et d'organiser des états généraux.




kaktus, le 17/08/2015 - 22:57:27
Ben ce texte semble déjà poser les bonnes bases d'une mise à plat, à côté les tentatives de provoquer Nino et m cornettes ressemblent à des blagues carambar.

Après, on attend la version des inconditionnels acteurs de la victoire de DS et de leurs éventuels bénéficiaires..

Il y a clairement un malaise, ça va mieux en le disant..


Zorglub, le 17/08/2015 - 23:56:49
les bonnes bases d'une mise à plat mdr


kaktus, le 18/08/2015 - 00:14:17
Mon vocabulaire était sans doute imprécis, zorglub, je voulais dire qu'il me semblait que la " mise à plat" avait été largement initiée par ce texte, je ne sais pas si c'est une bonne base en effet, il semble en tout cas qu'il vienne exprimer une exaspération mûrie, et qu'il mérite que les autorités en tiennent compte..


EchecsN3Paris, le 18/08/2015 - 00:23:51
Le contenu du post de 20h54 est particulièrement violent.
Voilà l'équipe fédérale rhabillée pour l'hiver.

Comment vont réagir les 4 intéressés en lisant de tels dénigrements écrits sur une page facebook et colportés sur internet ?
L'auteure de ces dénigrements épargne désormais les anciens dirigeants qui ont dirigé la FFE jusqu'en Mars 2013 et en 2012 notamment...

Voilà les propos que l'on peut lire dans le post de 20h54 =

Diego Salazar : "palabre mais n’a pas l’envergure d’un dirigeant de fédération...Etant entendu qu’en bon père de famille, il liquidait sa « boîte à hot dog »..."Ses lacunes le placent bien en-dessous de ses prédécesseurs."


Eric Prié : « Directeur National du développement de l’Aude » (chez lui).


Christophe LEROY : "fan d’Alice au Pays des Merveilles qu’on a tendance à prendre pour un fou bordélique"..."Car à l’intérieur du C.Leroy, ils sont quand même plusieurs !"


Stéphane Reyreau : "Perdre son sang froid ou mentir n’a jamais dérangé S.Reyreau....Cogérant, il a lui aussi eu son lot d’entreprise en difficulté....le Comité pris au piège lui a permis de s’installer dans un fauteuil qui coûte finalement à la FFE 3 350€ X 4mois (juillet à octobre), soit 13 400€, et bientôt plus si affinités.
Pourtant, le fier inconnu fait encore connaissance avec la FFE."...


Matoù, le 18/08/2015 - 09:35:18
@EchecsN3Paris
Ce sont des propos courageux qu'il faut saluer. Il est bon en effet que quelqu'un ose dire les choses sur l'équipe actuelle qui, à mon avis, fait beaucoup de mal aux échecs.
Mais le problème en effet, c'est que celui qui va lire rapidement risque de croire que l'équipe actuelle est pire que la précédente.
Or si les actuels se servent, les précédents aussi et je pense que dans ce domaine les précédents étaient encore plus dangereux car plus
intelligents !

Il ne faut donc pas se tromper. Il faut prendre le témoignage de A Dacalor comme un bilan conduisant à sanctionner et virer l'équipe actuelle, à condition que ça ne fasse pas le lit de l'ancienne.
Et je le dis d'autant plus sereinement que je ne suis candidat à rien et ne roule pour personne.

Il est temps, en effet de mettre les choses à plat, d'imposer des règles internes obligeant à la transparence, imposant que toute réunion donne lieu à PV consultable, que les ordres du jour soient clairs et précèdent les réunions, que les salaires/rémunérations soient publics, que des fiches de poste soient rédigées, (le but n'étant pas de savoir combien touche untel mais bien de savoir combien est rémunéré tel poste, et pour quelles tâches !) et que les règles et contraintes soient écrites !

Nous savons maintenant (avec les expériences fédérales, mais bien plus généralement avec l'expérience de la politique !) que l'honnêteté de la gestion ne peut être garantie par la grandeur de l'homme mais par la transparence que le système lui impose.
(Ce qui revient presque au même que de dire que la malhonnêteté de l'individu sera à la mesure de ce que le système lui permettra).


brennus, le 18/08/2015 - 11:23:27
Je vois que Feydeau reste à l'ordre du jour de la Fédération . Deux pièces à l'affiche de la rentrée " On purge la Fédé ", et " Occupe-toi d'Aurélie ! "


Krusti, le 18/08/2015 - 11:38:15
@brennus j'ai cru y voir un clin d'oeil à Labiche par "La cagnotte"...



Chemtov, le 18/08/2015 - 11:38:17
+10. D'accord sur tout, Matou.


Krusti, le 18/08/2015 - 11:46:48
En même temps on doit noter la double lecture possible concernant Christophe LEROY que je ne connais pas et je le regrette quand je lis :

"fan d’Alice au Pays des Merveilles" c'est carrément un + sinon c'est à désespérer.

" qu’on a tendance à prendre pour un fou bordélique" objectivement l'un des plus beaux compliments.

"Car à l’intérieur du C.Leroy, ils sont quand même plusieurs !" là c'est le top, tu pensais te faire un ami, tu termines en bande.




Chemtov, le 18/08/2015 - 11:54:53
A moi... cela rend cette personne hautement sympathique. Mais là n'est pas la question.


Krusti, le 18/08/2015 - 11:59:48
Je te trouve bien définitif Chemtov.
On a tout de même l'impression, pour le dire en termes feutrés, qu'a minima "là aussi est un peu la question".
Non ?
;-)


Seingalt, le 18/08/2015 - 12:42:06
Perso aucune confiance en cette Dacalor, trop ambitieuse et trop politique pour être honnête. Je l'ai croisée il y a pas longtemps, un regard de folle dans un corps affamé... bien moins rassurante que l'équipe en place!


Krusti, le 18/08/2015 - 12:49:40
La classe.


Zorglub, le 18/08/2015 - 13:00:23
Et ce qu'elle balance c'est la classe peut être? Aurélie est une boxeuse et cherche l'uppercut qui fait mal :-). Qui sait, peut-être qu'un jour la fédé se retrouvera sous tutelle administrative?


Krusti, le 18/08/2015 - 13:04:05
Tu as raison Zorglub j'avais oublié la règle "C'est pas moi qui ait commencé."
;-)



poutitechatte, le 18/08/2015 - 13:52:47
@Seingalt: avec un tel pseudo, tu n'as pas su la séduire ? C'est à désespérer :P


Waterprof, le 18/08/2015 - 14:19:44
règlement de compte à ok coral.
une bien triste image des joueurs d'échecs


Petiteglise, le 18/08/2015 - 15:08:27
A juger par son aigreur dès qu'il parle de femmes, il y a longtemps que papy Ricter a abandonné sa carrière de Casanova.


Oroy, le 18/08/2015 - 19:24:20
Salazar ? Salazar ? Je croyais que les Portugais l'avaient renversé !


brennus, le 18/08/2015 - 19:44:09
si cela doit dégénérer j'opterais pour l'article 330.


kaktus, le 18/08/2015 - 19:51:00
Ref oroy certains semblent dire que c'est un coup de malchance en français .


El cave, le 18/08/2015 - 23:01:53
Non, il titube encore, l'hagard Salazar.


Chemtov, le 18/08/2015 - 23:44:49
Malchance ? Non. Tout ça n'est pas un sale hasard.


HectorKiller, le 19/08/2015 - 07:06:07
ce matin , pour se réveiller , on prendra bien un lait au battesti !?


Boris S, le 19/08/2015 - 16:44:29
Je ne connaissais pas Aurélie DACALOR mais je découvre sur le net qu'elle a été championne de France et je la vois sur Youtube avec des petites vidéos très sympathiques.
Elle balance fort mais soit on s'en offusque soit on essaie de comprendre ce qui se passe pour améliorer les choses.

@seingalt
Classée 13ème des plus belles joueuses sur http://echecsmag.over-blog.com/article-2057198.html
;o)



kaktus, le 19/08/2015 - 18:23:41
Elle a aussi commis des actes dirigeants, en faisant par exemple partie des "frondeuses" à l'initiative de cette pétition :

https://www.change.org/p/fédération-française-des-echecs-rendre-mixtes-les-championnats-de-france-d-échecs-des-jeunes-2

Que l'on soit d'accord ou non avec elle, elle mérite mieux qu''un palmarès dans un classement de miss..


benvoyons, le 19/08/2015 - 18:29:54
Il date un peu ton classement Boris


Anonymousse87, le 19/08/2015 - 22:46:34
Encore un peu de proses à lire : celle d'Arbitro (S. Escafre) et celle de C. Bleuzen que je viens de découvrir via Arbitro.
Je partage pas mal de ce qui est écrit, voire tout, donc je me permets de vous donner le lien :

http://arbitrovoyage.blogspot.fr/

Je vous encourage à le lire ...

Quelques réflexions à chaud :

Si tout ce qu'on lit depuis quelques jours est avéré, comme je l'ai écrit il y a quelques jours, c'est édifiant, révoltant, inquiétant et démotivant pour les bénévoles qui oeuvrent dans l'ombre sans ménager leur peine.

Autant pour la campagne à la présidence on entendait les deux camps (pas toujours avec des arguments intéressants, mais bon ...), autant là, on n'entend plus que les "opposants". Alors quoi ? Il n'y a plus de défenseurs de la majorité ? Tous disparus ? Ils n'ont pas d'infos et ne peuvent se prononcer ? Il n'y a rien à défendre ? Aucun argument ne peut cautionner LE PROJET ? C'est bizarre tout de même. J'aimerais bien entendre des avis de part et d'autres via des propos constructifs de préférence !

Sans polémiquer, je trouve qu'il y a eu beaucoup de démissions depuis le début de la mandature, Concernant A. Dacalor, je ne l'ai croisée qu'une fois il y a 3 ans, pendant quelques secondes, je ne la connais donc pas. Depuis qu'elle était à la FFE, elle m'avait donné l'impression d'être une bosseuse, sérieuse et compétente au sein de l'équipe de D. Salazar. Sa démission était donc d'autant plus surprenante. Avec ce qu'elle a écrit, c'est plus compréhensible (toujours avec l'hypothèse que c'est la "stricte vérité" - mais pourquoi inventer des choses et les dire publiquement au risque d'être attaquée pour diffamation, maintenant que la FFE a un juriste dans ses salariés ...). Je pense que certains propos auraient cependant pu être évités, en particulier les descriptions peu flatteuses de ses ex-collègues. Elle devait en avoir gros sur la patate, alors on peut comprendre qu'elle lâche un peu de lest ... Enfin, c'est mon interprétation.

J'avoue que j'ai aussi du mal à comprendre comment on peut convoquer une AGE en ne se donnant pas les moyens d'essayer d'atteindre le quorum. L'absence de quorum devrait être due à l'"opposition", pas à la majorité !! Ce n'est pas normal ... je dirais même que c'est louche ...
C'est aussi surprenant que rien de sérieux ne soit présenté, même sans quorum. Pas de dossier(s) ? Pas de diaporama ? Pas de compte rendu officiel des débats ? Je ne sais pas si c'est non règlementaire comme le disent certains, en tout cas, c'est dommage ! Pas de dossiers que les présents (et les absents) auraient pu étudier d'ici la prochaine AG afin de pouvoir voter en connaissance de causes ? Dommage aussi ! Comment voter OUI pour quelque chose de si important sans en savoir plus ?
L'absence de prise en compte des alternatives, l'ignorance de la (pro)position des salariés ... tout cela m'inquiète au plus haut point et me parer anormal, sans parler de la précipitation avec laquelle on nous demande de prendre une telle décision.
Pour Asnières, si on oeuvre pour la FFE, pour l'intérêt de tous et si c'est une piste potentiellement intéressante, on se doit de passer outre ses inimitiés avec JC Moingt.

Alors, voila, sans plus d'informations, je l'annonce ici, je voterai NON à la prochaine AG. (Enfin si mon CD est d'accord !)

Merci de m'avoir lu si vous êtes arrivés jusque là et bonne lecture du blog d'Arbitro.

S. Tchéfranoff
Président du LEC Echiquier Limousin (Limoges)



Anonymousse87, le 19/08/2015 - 22:49:56
vers la fin, lire " ... et me paraît" (et pas parer, ouh !)


yvechecs, le 19/08/2015 - 23:18:36
Un nouveau compte rendu de cette AGE ici :
http://arbitrovoyage.blogspot.fr/


Anonymousse87, le 19/08/2015 - 23:24:02
ben oui, je l'ai mis juste au dessus ! Et pas d'excuses c'est au début de mon post ;-)


yvechecs, le 19/08/2015 - 23:31:26
damned ! j'ai mis l'info avant de lire ton intervention ;-)


Paco, le 20/08/2015 - 00:01:10
Tout ce gnac bien canalisé et mis en mesure et la FFE devrait cracher des flammes :-)


EchecsN3Paris, le 20/08/2015 - 00:42:17
@Anonymousse87 "Avec ce qu'elle a écrit, c'est plus compréhensible (toujours avec l'hypothèse que c'est la "stricte vérité" - mais pourquoi inventer des choses et les dire publiquement au risque d'être attaquée pour diffamation, maintenant que la FFE a un juriste dans ses salariés ...). Je pense que certains propos auraient cependant pu être évités, en particulier les descriptions peu flatteuses de ses ex-collègues."

L'auteure des propos assez violents contre l'équipe dirigeante de la FFE pense sans doute (à tort) qu'elle peut se permettre de tout écrire et qu'elle ne peut être poursuivie pour des écrits publiés sur son compte facebook.
www.huffingtonpost.fr/2013/04/12/justice-facebook-public-cour-cassation-liberte-d-expression_n_3068435.html

www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?oldAction=rechJuriJudi&idTexte=JURITEXT000026668873&fastReqId=1893802541&fastPos=5

Les écrits sur facebook sont néanmoins fréquemment condamnés et sanctionnés : http://rocheblave.com/avocats/facebook-employeur/

www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/laurence-neuer/denigrement-et-insultes-sur-twitter-et-facebook-que-dit-le-droit-07-01-2013-1609294_56.php


Plusieurs autres actions sont néanmoins possibles en fonction du contenu des écrits faisant grief :
www.avocats-picovschi.com/diffamation-injure-ou-denigrement-sur-internet-quelles-solutions-pour-les-victimes_article_871.html


De toute façon, soit l'équipe dirigeante qui a semble-t-il été dénigrée ou insultée ne bronche pas, et dans ce cas, on pourra en conclure que ce qui a été écrit est peut-être vrai car non contesté.
Soit, l'équipe dirigeante décide de réagir juridiquement par exemple, ne serait-ce que pour faire retirer d'internet ce qui a été écrit ou/et pour apporter un droit de réponse (sur facebook ou/et sur france-echecs)...


kaktus, le 20/08/2015 - 01:22:19
Les propos sont certes acerbes, mais le caractère diffamatoire d'un point de vue juriIque est loin d'être atteint.

Dans le monde des échecs, il va falloir qu'il y en ait qui acceptent les débats contradictoires, éventuellement virulent, quand je vois cette après midi un sélectionneur adjoint comparer Nino à Nasri, je dis les gars, sortez un peu de votre clan , pour ne pas dire meute, et répondez sur le fond,as sur la forme..


DocteurPipo, le 20/08/2015 - 02:04:37
Je ne sais pas exactement de quoi tu parles, mais bon ce qu'a dit le "sélectionneur adjoint" (Y Gozzoli)c'est que s'il y a un sélectionneur, qu'on le laisse faire son travail, quitte à le virer s'il n'a pas de résultat. Je ne trouve pas ça choquant. Quant à la sélection féminine, les cinq meilleures au élo ont été sélectionnées. Là non plus je ne vois rien d'extraordinaire (perso c'est plutôt chez les garçons que je trouve qu'il y a débat possible, même si je ne trouve rien de choquant dans les choix de Mazé).


kaktus, le 20/08/2015 - 02:26:44
Il a accusé publiquement Nino d'avoir "insulte" le sélectionneur, je viens de me refader l'émission en question, je voudrais bien qu'il cite des propos précis, le discours de Nino me parait construit et appelant à l'apaisement, apparemment, dans l'entourage de Mathieu cornette, il y a des fan ( attiques) qui refusent juste d'accepter ce qui est à peine contradictoire.

il l'a comparée à Nasri, en tant que marseillais s'il veut que je lui parle de Nasri ( qui a fait l'unanimité contre lui comme fouteur de merde avec 3 sélectionneurs qui lu ont donné sa chance, sans parler de quelques entraîneurs de club), de foot, en particulier à Marseille où certains sont très contents que le type qui avait viré les agents de la commanderie se soient barre, je suis à sa disposition, mais lui, comme d'autre, faire passer Nino pour une fouteuse de merde, faut arrêter de deconner !

Qu'ils répondent plutôt sur les questions techniques qu'elle soulève, entre autre sur le elo ( d'ailleurs, j'ai pàs vérifié, mais avec les mêmes critère je pense qu'il y en a un qu sautait chez les hommes, sans parler de la sélection de joueurs inactifs, soit on dit rien, soit on essaye d'être cohérent, mais on ne lâché PS les chiens sur une joueuse, qui est loin d'être le plus problématique jouer de la sélection française de ces 30 dernières années. )


EchecsN3Paris, le 20/08/2015 - 06:54:04
@kaktus,

Je n'évoquais pas les propos facebook de Nino (qui ne faisait qu'évoquer sa déception légitime de ne pas être sélectionnée), mais ceux d'Aurélie DACALOR colportés sur ce forum par :

yvechecs, le 17/08/2015 - 20:54:16
"Voici le texte d'Aurélie, on verra s'il résiste à la censure....."


SLM, le 20/08/2015 - 10:17:46
@kaktus : peux-tu citer les propos exacts sur lesquels tu t'appuies parce que j'ai assisté à l'émission en direct et je n'ai pas du tout entendu ce discours...

D'autre part (et pour ne pas répéter ce qu'a très bien dit le doc) je ne vois vraiment pas ce que tu ne comprends pas dans la réponse de Gozzoli (avec laquelle je suis parfaitement en phase, cf. mon post du 15/08/2015 - 00:16:13 sur l'autre fil) : le débat ne porte pas sur les critères de sélection "réclamés".

Soit il y a un sélectionneur et on le laisse faire son taf (on le juge sur ses résultats), soit il y a des critères objectifs et alors plus besoin de sélectionneur. Cela me parait clair et ne pas appeler à polémique.


Chemtov, le 20/08/2015 - 11:18:08
Et de nouveau, les commentateurs du direct se sont permis, hier, de ré-alimenter à fond cette polémique inutile. A une ronde de la fin, histoire de mettre un peu de stress supplémentaire ?


MarcoA, le 20/08/2015 - 12:28:24
petite question sur les salariés de la FFE:
leurs contras ont-ils une clause de mobilité ?

Déménagement hors secteur géographique
Lorsque le déménagement est prévu en dehors du secteur géographique initial, il convient de savoir si le contrat de travail du salarié contient ou non une clause de mobilité.

Avec une clause de mobilité

L'accord du salarié n'est pas nécessaire lorsque l'entreprise déménage dès lors que son contrat de travail prévoit une clause de mobilité.

Le refus du salarié justifie un licenciement pour motif personnel.

Sans clause de mobilité

Si le contrat de travail ne prévoit aucune clause de mobilité, le salarié ne peut pas être contraint de suivre l'entreprise qui l'emploie : son accord est obligatoire car il s'agit d'une modification de son contrat de travail.

Si le transfert du lieu de travail est la conséquence de difficultés économiques ou d'un accord de mobilité, l'employeur doit proposer la modification du contrat de travail par lettre recommandé avec accusé de réception.

Le salarié dispose alors d'1 mois pour refuser cette modification (15 jours si l'entreprise est en redressement liquidation judiciaire).

En cas de refus, le salarié bénéficie de la procédure de licenciement pour motif économique.

Attention : sans réponse de la part du salarié dans le délai, il est considéré comme ayant accepté la modification.


ceitard, le 20/08/2015 - 12:59:55
Il semblerait qu'il n'y ait pas de clause de mobilité et que l'ensemble des salariés aient l'intention de refuser une modification du contrat de travail. D'où la nécessité de chiffrer le "projet" et en particulier les indemnités de licenciement AVANT le vote de l'AG.

En tant que président de club je ne peux qu'être d'accord avec ce que d'autres ont déjà écrit ici : que la FFE déménage à Lyon si c'est vraiment la meilleure solution, pourquoi pas. Mais qu'on nous demande de voter sans présenter toutes les possibilités et sans chiffrer le coût est inadmissible. Donc pour le 15 août notre consigne de vote était "non" et pour la prochaine AG ça sera "non" aussi puisque de toute façon d'ici là il n'y aura pas le temps d'étudier les alternatives sérieusement.


Oroy, le 20/08/2015 - 19:58:27
J'en apprends des choses, dans cette guirlande : je ne savais pas que Nasri joue aux échecs...


GBel, le 20/08/2015 - 19:59:21
Le Président vient de faire publier le rapport officiel de l'AG : on pourrait croire à une blague et rigoler...

Moi, je crois que c'est encore une preuve de l'irrespect envers les Président de Clubs et leurs représentants


gurtu, le 20/08/2015 - 20:17:45
Oui ,Gozzoli a comparé Nino à Nasri en disant que Nasri avait était sanctionné pour mauvais propos envers le sélectionneur (ce qui d'ailleurs est faux,il a été sanctionné pour insultes aux journalistes à l'Euro 2012!) et qu'il devait en être de même pour Nino.

Une comparaison pas très judicieuse ...


Waterprof, le 20/08/2015 - 20:28:10
'Moi, je crois que c'est encore une preuve de l'irrespect envers les Président de Clubs et leurs représentants '
j'aimerais qu'on m explique ce qu'il y a d'irrespectueux???


Deepjcc, le 21/08/2015 - 07:04:44
Disons qu'entre le rapport officiel et officieux on se demande si c'était la même AG


Meikueilu, le 21/08/2015 - 09:15:12
Le compte-rendu est bien trop exhaustif. Avec un peu plus d'effort on avait du Fénéon:

" Le président de fédération Salazar,
dont les présidents discutaient en Aisne,
à St Quentin, n'a pas eu son quorum :
il s'est noyé. "


El cave, le 21/08/2015 - 10:24:47
Le véritable inventeur de twitter :)


Oroy, le 21/08/2015 - 11:04:13
twitter ?


Paco, le 21/08/2015 - 11:45:52
Un cousin de tuator?


Orouet, le 21/08/2015 - 12:21:36
un cousin d'Oroy Fénéon ?


Kibitz, le 21/08/2015 - 13:03:49
Un rappel de l'article 4.1 des statuts de la FFE, que l'AG soit avec ou sans quorum :
"Les statuts ne peuvent être modifiés qu'à la majorité des deux tiers des membres présents ou représentés,représentant au moins les deux tiers des voix."



El cave, le 21/08/2015 - 13:18:17
Twitter est un réseau social où les interventions n'excèdent pas 140 caractères, la concision y est donc de mise et le style de Fénéon s'y serait admirablement prêté.


Oroy, le 21/08/2015 - 14:20:42
Même avec toi ça marche ! J'en reviens pas...


Oroy, le 21/08/2015 - 16:32:52
Déménager la FFE à Lyon, c'est un changement de culture : va falloir renommer France-Echecs en Gaulle-Echecs et se laisser pousser les bacchantes...
Et renommer 1.e4 e6 en Défense Gauloise : on n'en aura pas fini d'entendre parler d'Alésia ! C'est la Bérézina et Waterloo qui vont pas être contents.


clarxel, le 21/08/2015 - 16:41:48
La Gaule n'a qu'une seule aile...


gurtu, le 21/08/2015 - 16:59:56
Et le général deux...


elkine, le 21/08/2015 - 17:23:15
Il n'y a guère plus que Grischuk qui joue la Gauloise au plus haut niveau.


Paco, le 21/08/2015 - 17:32:57
Gaule-Echecs avec autorité en dessous de la Garonne? Houla!


Oroy, le 21/08/2015 - 19:08:36
Evidemment !
Comment pourrait-on chasser de la Gaule les Bituriges, inventeur de la biture il y a exactement 2.000 ans cette année lors de la première vendange du bituri !


GBel, le 21/08/2015 - 19:11:34
Au prof de l'eau, le fit de convoquer des président à une AG fantoche, dont certains ont fait des centaines de km, les recevoir comme de la m... et éditer un pseudo-compte rendu... Si c'est respectueux, je ne viendrais pas chez vous même si vous m'invitez.


Paco, le 21/08/2015 - 19:35:34
Priorité les salariés. La FFE n'est pas une entreprise comme les autres, elle a un monopole indéboulonnable de fait. Donc un très haut niveau d'exigence vis à vis de ses salariés.

Et que la FFE ne se fasse pas fagociter par une Ligue ou un club: Gascon et Gaulois c'est pas réellement synonyme, quoi qu'en dise Oroy!!



Slucaino, le 21/08/2015 - 19:54:46
Merci à Meikeuilu pour avoir parlé de Fénéon dont je ne connaissais pas le nom encore ce matin.
Ce sera ma découverte du jour et pour ceux qui seraient intéressés, voici un extrait issu de wikiquote :
https://fr.wikiquote.org/wiki/F%C3%A9lix_F%C3%A9n%C3%A9on


Waterprof, le 21/08/2015 - 20:08:17
à gbel. ça ne risque pas. j'invite chez moi les gens sympathiques


Oroy, le 21/08/2015 - 21:37:48
@Paco
A ton âge, tu ne connais ni l'Histoire ni la Géographie !
Ah ! non, excuse-moi ! ce n'est pas ça : tu ne sais pas lire !


Oroy, le 21/08/2015 - 21:51:21
Si on peut parler sérieusement 5 min, voilà ce je pense de cette situation.
1° Le siège de la FFE devrait être à Paris.
2° La FFE n'a pas les moyens d'être à Paris.
3° Elle les aurait si elle avait été reconnue Fédération Délégataire par les pouvoirs publics.
4° A l'avenir, le premier objectif de la FFE et de son président doit être de se consacrer à cette tâche.
5° En attendant, le bazar continue, ici, là ou ailleurs mais pour combien de temps ?


Chemtov, le 21/08/2015 - 22:07:09
@Oroy : Délégataire ? Mais même le simple statut de ''sport'' n'est plus du tout assuré.


yvechecs, le 21/08/2015 - 23:10:04
En tout cas, le comité directeur vient encore de se réduire avec une nouvelle démission...


GBel, le 21/08/2015 - 23:11:19
ça ne m'étonne guère prof de l'eau... Moi aussi, et nous ne vivrons pas ensembles et ça m'arrange !
Que reste-il du premier comité Directeur et soutien du président ? Qui a la réponse ?


El cave, le 21/08/2015 - 23:52:41
@oroy : on m'y reprendra à avoir des égards pour le 4ème âge !



Oroy, le 22/08/2015 - 00:20:16
@Chemtov
Il faut prendre les raccourcis : par exemple, écrire au Président de la République et bien lui expliquer que le jeu d'échecs est au moins aussi important, dans l'appréciation que l'on a de la qualité d'un pays, que le football, par exemple, dont on peut relater quelques frasques, ou d'autres sports non exempts, et de succès flatteurs, et de scandales à peine avouables.
Ce n'est pas très difficile à développer.
Et le jeu d'échecs, qui n'est pas toujours exemplaire, loin s'en faut, n'a néanmoins rien à craindre de la comparaison.
Tout ceci, sans risque de déclencher des polémiques car les faits pouvant servir d'exemples sont connus de tous...


Chemtov, le 22/08/2015 - 10:54:36
@Oroy: Je suppose, et j'espère bien, que nos dirigeants fédéraux continuent leurs démarches auprès des pouvoirs publics. Malheureusement, il semble que nos relations avec les sports se soient pas mal dégradées depuis la visite de M.Battesti au Ministère des sports puis après différentes tentatives infructueuses de la FFE et de ses organes déconcentrés auprès du Comité Nationale Olympique.

Pour l'instant, je crois que la leçon a été : vous feriez mieux de faire profil bas avant qu'on vous vire complètement.

Et court-circuiter certaines instances et ignorer la ''voie hiérachique'', c'est un pari osé. Surtout dans les temps actuels où les subventions sportives se volatilisent à la première occasion ( Exemple Nîmes et ailleurs ) .


GBel, le 22/08/2015 - 13:28:05
Une petite info qui m'a fait moyennement sourire : après dépouillement des votants à l'AGE : Lyon Olympique du secrétaire de la FFE, déjà absent pour présenter le projet, et l'échiquier chalonnais du Président n'étaient même pas représentés pour voter, c'est un peu gros la supercherie...


GBel, le 22/08/2015 - 13:52:37
Autre info ENORME :il n'y avait pas aussi les voix du club du trésorier ni ceux de notre futur DG, comme quoi, quand on veut qu'il n'y ait pas le quorum, on peut...


Chemtov, le 22/08/2015 - 14:08:51
Oui. Si nos propres dirigeants fédéraux ont si peu le sens civique... quelle misère !

Alors que notre président de Ligue est venu spécialement de Huningue ( à la frontière suisse ) pour montrer la participation de l'Alsace. Comme il dit lui-même, ''une belle balade de 1500 km en 36h00''.

Et malheureusement de beaux frais aussi pour la ligue. De l'argent qui ne servira plus... pour d'autres choses plus utiles.


GBel, le 22/08/2015 - 16:03:18
Et oui, c'est ce que j'appelle de l'irrespect prof de l'eau...


GBel, le 22/08/2015 - 17:35:26
Lettre ouverte aux membres du Comité Directeur que je leur ai envoyée : Pas encore de réponse même en privé, mais j'ai appris la démission de l'un des membres

Bonsoir

Suite à la parodie d'AG extraordinaire de ce mois d'août où les présidents de clubs ou leurs représentants ont été très mal reçus, suite aux différents débats sur place, malgré l'absence de réponse de notre président de la FFE et suite aux dernières révélations lus sur le forum France Echecs, je demande solennellement aux différents membres du bureau de La FFE de renoncer au projet lyonnais et de lire ces quelques lignes et de prendre des décisions.

Nous n'aurons mëme pas de vrai rapport de cette AG, le Président ayant interdit à M. FRETEL d'en faire un...

En effet, notre Fédération, suite à la perte de notre principal et unique sponsor privé, BNP PARIBAS, suite à la démission de Laurent VERAT et son remplacement par l'ex-trésorier de la FFE, ancien bénévole, notre fédération a besoin d'un nouveau souffle, celui de la vérité et du vrai bénévolat.

Si confrontation d'idées il y a, elle a du sens mais accepter ce qui se passe actuellement en haut lieu ne serait que complicité !

Je demande donc aux membres du Comité Directeur actuel de la FFE de bien saisir l'importance de leurs décisions futures : rester solidaires avec le bureau et leur président et se rendre complices de tous les agissements actuels ou se désolidariser et voter la censure...

De votre choix et vote, découlera un nouvel élan fédéral avec de nouvelles idées que je serai le premier à soutenir !

Renoncer au projet lyonnais serait la première bonne résolution à prendre... Etudier les autres projets de déménagements, en particulier Asnières et le projet des salariés serait aussi une sage décision.

Demander au président de renoncer à son salaire ne serait que juste vu les économies à faire.

Merci d'avance,

Cordialement

Guy BELLAÏCHE



MarcoA, le 22/08/2015 - 18:03:24
c'est bien beau d'annoncer la démission d'un membre du CD , encore faudrait-il dire qui c'est.

Mr GBel , cela ne vous a pas déranger à l'époque où vous étiez au comité directeur de la FFE que le siège déménage .

Que passe-t-il en haut lieu qui vous dérange tant ?
La perte de DNPPARIBAS est du à qui ? Qui a passé le contra avec cette banque ?Vous faites de belles phrases , de belle annonces , tout ça pour exprimer votre haine farouche à Diego Salazar.Vous faites partie de la clique qui n'a pas supporter qu'il devienne président.
Encore un peu pour vous , si à l'époque vous aviez les moyens d'être bénévole , surement à cause de votre retraite de médecin , d'autres n'en ontr pas les moyens , alors arrêter de parler du vrais bénévolat car vous êtes à mille lieux de savoir ce que c'est.


Waterprof, le 22/08/2015 - 21:00:45
gbel serait il un revanchard aigri?


GBel, le 22/08/2015 - 21:29:24
A MarcoA, alias Marco Ardilla, que j'ai du viré de mon facebook, tellement il polluait mes fils et calomniait, car il ne sait faire que ça !!

La perte de BNP Paribas est exclusivement du à votre Président, si c'est la question, voici ma réponse !

Je n'ai aucune haine envers le Président, mais il se moque du monde, voir comment s'est passé la dernière AG !

Quand à mon argent, mon métier, laissez le de côté, je suis loin de la retraite et encore très actif (ouf !), les personnes qui travaillent vraiment méritent salaire, ceux qui profitent, non...

C'est ça le vrai bénévolat et si vous faisiez un dixième du mien, la FFE s'en porterait mieux !

Quand à la revanche ? et mon aigreur ?? Monsieur le prof de l'eau, de Calais, vous avez quel avantage à la FFE ?


Waterprof, le 23/08/2015 - 09:29:40
à gbel: désolé mais je n'habite pas calais, vérifiez vos sources. Au passage, je me demande ce qui vous intéresse pour mener de telles recherches. Personnellement, je ne sais pas qui vous êtes et cela m'est plutôt indifférent.
Bien que je n'aie pas à me justifier, je vous réponds quand même: je n'ai absolument aucun avantage à la ffe (et n'en cherche aucun). Je trouve simplement que vos interventions ne sont pas très 'convaincantes' ( j'ai eu l'occasion de discuter avec des personnes qui étaient à l'ag, personne ne m'a semblé offusqué, pour ne citer que cet exemple) et à la limite de l'agressivité. Ce n'est pas en agressant les gens qu'on parvient à les convaincre.


MarcoA, le 23/08/2015 - 09:36:59
Autre chose , Mr Belliache , la FFE n'ira jamais à Asniéres . Faites en votre deuil .




Paco, le 23/08/2015 - 10:34:46
L'Asnières et le Lyon.
Un titre qui aurait certainement inspiré La Fontaine


Orouet, le 23/08/2015 - 10:47:16
@Paco
suggestion de morale :
Qui veut voyager à Lyon , ménage sa structure !


Meikueilu, le 23/08/2015 - 10:55:47
Un Godwin de première classe en effet!


GBel, le 23/08/2015 - 11:06:23
AMarcoA, apprenez d'abord à écrire en français, après on pourra effectivement causer... Au moins une faute d'orthographe et de grammaire dans chaque phrase, ils sont où les détracteurs habituels qui me critiquaient quand je faisais certaines fautes par distraction...

Pour les questions, posez les à vos mandants, je ne suis qu'un bénévole et non démissionnaire ! Je ne suis plus à la FFE depuis longtemps et je ne sais rien de qui se trame là-bas...

Quand à mes propos sur mon propre mur, ils ne sont pas comme les vôtres diffamatoires (je ne les ai pas effacé pour pouvoir les utiliser à l'occasion); quand aux miens, il manquerait plus que vous arriviez à les effacer...

En revanche, j'ai pu vous virer de mon mur comme un malotru que vous êtes !

Quand au prof de l'eau, j'ai vu qu'il y avait un Pierre Warnault qui était licencié à Calais sur le site FFE, certainement un homonyme notoire...


MarcoA, le 23/08/2015 - 11:12:26
Alors ce nom du démissionnaire , Mr Bellaiche , vous ne le connaissez pas , ben je vais éclairer votre ignorance flagrante, c'est Mr Fourcart Marc actuel président de Champagne Ardenne et président du club de La Tour D'Yvois Club Echec Blagny . Ne vous inquiétez pas , sa démission ne pèsera pas pour l'avenir de la FFE.

En fait je fais campagne pour que la FFE aille à Bastia, cela serait super , tous les trois mois prendre le bateau au frais de la FFE , nourrit , logé , le soleil et les belles nanas ;Qui est contre ? Et surtout un bon café corse qui manque tant à Mr Bellaiche en arrivant .Je suis sur que Mr Battesti serait super heureux de vous accueillir
, il fait tant pour les échecs sur son île qu'il pourrait en donner un peu à la FFE .


gurtu, le 23/08/2015 - 11:32:30
Cette empoignade aura au moins servi a quelque chose.

Je viens de me souvenir d'un excellent film que j'ai en Dvd :

"Ces garçons qui venaient du Brésil." de Franklin J. Schaffner avec Gregory Peck et Laurence Olivier.

Je vais me le repasser!



DocteurPipo, le 23/08/2015 - 12:07:39
Excellent, comme tu y vas ! Original, disons, un oiseau rare.


Anonymousse87, le 23/08/2015 - 12:47:02
Il est dommage que ce post rejoigne la "légende FE" ... le sujet est sérieux et, personnellement, ne me laisse pas indifférent.

Le débat n'avance pas ... Certains reprochent à GBel ses propos. Sa maladresse est certainement due à une profonde implication dans le monde des échecs et ses propos sont donc passionnés, trop parfois sans doute. Il n'empêche qu'il apporte des informations et soulève des points importants et à visage découvert, lui !
L'absence de café est anecdotique, mais pour ceux qui ont fait le déplacement, plusieurs centaines de km parfois, on peut comprendre que cela puisse être synonyme d'un manque de considération notoire.
Je suis personnellement outré par le fait que les clubs de cadres de la FFE n'étaient pas représentés (cf GBel plus haut) et que le projet lyonnais n'avait pas donné lieu à un dossier exposé en diaporama par exemple ou en version papier. Convoquer une AGE sans préparer l'ordre du jour relève du -je vais prendre des termes GBeliens ;-)- "foutage de gueule". Je n'étais pas présent, mais j'aurais très mal vécu la chose.

Comme je l'ai dit lors d'un autre post (triste "affaire" de la non sélection de Nino), il est bien beau de critiquer les gens, mais il est bon de parler en connaissance de cause. GBel est Président et gère un gros club. Il est impliqué à de nombreux niveaux depuis des années, on peut donc considérer que son avis est à prendre en considération et que ses propos sont réfléchis ... même s'ils sont parfois maladroits ;-)
Attention, je ne dis pas que d'autres ne doivent pas être lus, mais qu'une écoute peut-être plus attentive doit être faite le concernant, qui plus est parce qu'il n'intervient pas anonymement. Il assume ses dires !

Et vous MarcoA et Waterprof (pas de Calais :-)) qui êtes-vous ?
A part allumer GBel qui se prête (bêtement) au jeu, quelle est votre analyse de ce qui se passe ? Trouvez-vous normal toutes ces démissions depuis les élections ? Quid de la prose d'Aurélie Dacalor, qui faisait partie (comme d'autres) de l'équipe de Diégo Salazar ? Quid du fameux million promis dt de la future perte du sponsor BNPP ? Trouvez-vous normal le déroulement de cette AGE ? Pouvez-vous comprendre que le compte-rendu officiel ne soit pas satisfaisant pour les défenseurs du "Non à Lyon" ? Avez-vous lu leur version (non démentie à ce jour que je sache) ? Ces partisans le sont d'ailleurs dans l'état actuel des choses et leur position peut évoluer : ils demandent juste que cette décision ne soit pas prise de manière précipitée, alors qu'il n 'y a pas d'urgence et que les autres dossiers soient réellement étudiés et présentés, objectivement.

J'espère que les débats vont reprendre un peu de sérénité et de hauteur et que de nombreux intervenants y apporteront leur avis éclairé.
Les Présidents de clubs (c'est eux qui voteront) sont évidemment invités à y participer !



GBel, le 23/08/2015 - 13:17:12
Merci Anonymousse87... Rien à ajouter.


Chemtov, le 23/08/2015 - 13:46:23
Merci Anonymousse87. Effectivement, ça partait dans tous les sens...

Evidemment, par extension, on peut parler de tous les sujets qui concernent la FFE.

Mais pour moi, le problème est presque extérieur aux échecs et à la FFE. Il s'agit d'abord et principalement d'une question de salariés en grande difficulté.

Vous même, vous deviez dépasser les clivages et éviter d'opposer les gens en rappelant des arguments de campagne électorale, en cherchant ici ou là des défenseurs de tel ou tel camp dans le cadre d'autres combats déjà anciens.

( Ce n'est déjà franchement pas drôle de se retrouver, de fait, involontairement, avec des alliés complètement invraisemblables ! ) ( Si vous saviez... les messages que je reçois... Et aussi les nouveaux amis qui se proposent sur Facebook. Quasi surréaliste ! )

Alors cela bloquera ou dérivera forcément de nouveau dès que vous reprendrez l'argumentaire qui intègre tous les problèmes fédéraux ( voir des Echecs en France, en général ).

Pour moi, cette prochaine AG concerne le déménagement du siège, c'est tout ( avec le problème principal des salariés ). En revanche, j'ai l'impression ( aimable euphémisme ) qu'un certain nombre de personnes surfent sans vergogne sur le malheur des salariés pour relancer d'autres polémiques.


Waterprof, le 23/08/2015 - 14:00:47
chers amis inconnus (gbel et son fervent soutien),

je ne vais pas passer mon temps à discutailler. Il y a bien d'autres choses à faire dans la vie. Le débat me semble d'ailleurs biaisé dès le début car on a bien compris (du moins c'est ce que je ressens) que vos interventions ne visent qu'à critiquer la direction actuelle de la ffe. Si cela vous excite à ce point, tel n'est pas mon cas. Relisez simplement mes posts (dont le premier qui a été la cause d'une dérive) et les réponses apportées (je dirais plutôt les non-réponses). Je ne pense pas être du coté de ceux qui allument les autres .
à bon entendeur.

ps: inutile de m'invectiver ou de demander des explications, je ne répondrai pas.


Anonymousse87, le 23/08/2015 - 14:37:54
Si "inconnus" est utilisé dans le sens "anonymes", il vous suffit de cliquer sur nos pseudos pour voir qui est derrière.
Sinon il me paraît difficile d'être à la fois amis sans se connaître, mais je m'égare ...

Fervent soutien : n'exagérons pas, mais en tout cas, je suis du même côté que GBel dans ce "dossier". Je partage le fond de ses pensées, mais pas forcément la forme, ni ses réponses parfois provocantes à vos ... provocations. (mais je peux le comprendre)

Mes interventions ne visent pas qu'à critiquer, même si dans ce post, il est clair que je ne partage pas la direction prise par la FFE, enfin son CD ... Je suis Pdt de club et la FFE me demande de voter un changement de statuts, synonyme de déménagement à Lyon. J'exprime ici que cela me paraît précipité et vu ce que je lis à droite et à gauche sans démenti, je trouve en plus que ce n'est pas clair, mais je me trompe peut-être ... En tout cas, il semble que tout ne se fait pas dans la transparence, ni l'équité. La solution simple serait de voter les yeux fermés ou de s'abstenir, mais j'assume ma fonction et ce qu'elle implique avec sérieux : je ne peux donc pas voter OUI en l'état actuel des choses. J'essaie de rester objectif (j'espère y parvenir !) et reconnais d'autres actes positifs de la FFE, mais, là, ce n'est pas le cas de mon point de vue, c'est tout.

Sans discutailler de trop, il est dommage de ne répondre à aucune de mes questions ... Si nous sommes "à charge", rien ne vous empêche de réfuter nos critiques, ou d'y apporter vos réflexions.

Au plaisir, cher inconnu, de vous lire ici ou en MP.



Anonymousse87, le 23/08/2015 - 15:12:02
@Chemtov : oui, il est fort probable (j'en suis bien conscient) que certains profitent de ce triste épisode pour appuyer là où ça fait mal, voire pour préparer la prochaine campagne !
Il n'empêche que pour le déménagement cela nous engage et il est important d'avoir plus d'éléments pour pouvoir voter. Les conséquences doivent bien être évaluées. Déménager le siège fédéral est une chose, perdre ses salariés et leurs acquis en est une autre.
D'autres dossiers que Lyon semblent exister et auraient dû être présentés. Peut-être est-il possible de combiner l'économie sur le loyer du siège tout en gardant les salariés ? Tout cela n'est pas clair comme je le disais.
Les CR officieux n'ont pas été démentis, donc le CD qui n'était lui-même peut-être pas au courant de tout se devrait de revoir sa (pro)position. Enfin c'est mon avis et je le partage ;-)


GBel, le 23/08/2015 - 17:46:32
Et qui peux expliquer que le partenariat avec BNP Paribas ait été signé le 1er septembre 2006, renouvelé deux fois en 2009 et 2012 (pour 4 ans en 2012 au lieu de 3 ans ce qui démontre un renforcement du partenariat avant l'arrivée de l'actuel président de la FFE, et qu'il soit désormais fini en 2016 ?

J'ai des idées mais il va me falloir un gilet pare-insulte gratuite si je les dis ici...


MarcoA, le 23/08/2015 - 18:29:40
Dites nous tout Mr Bellaiche , comme vous savez le faire .
Dacalor n'a jamais démissionné de la FFE mais a été viré .(source sure) et comme je suis un fervent adepte de Mr Bellaiche je pratiquerai sa langue de bois .
La campagne éléctorale de 2017 est lancée de loin , rien qu'à voir les voix de l'AG on comprend très bien où les opposants veulent en venir . D'ailleurs c'est à ce demander qu'elle étaient leurs intentions le premier jour du championnat de France, en occupant une pièce au palais des sports .Encore un mystère que Mr Bellaiche pourrait nous expliquer .Tout ceci sans compter sur les 18000 émails envoyés par un personnage connu dans le monde des échecs.
La dernière démission de CD n'est vraiment pas une perte , je dirai même que le CD est soulagé .
Pour le déménagement à Lyon c'est une option, mais je le répète , Mr Bellaiche la FFE n'ira pas à Asnières.De toute façon va falloir trouvé un siège , Lyon ou pas Lyon ; et surtout trouvé 200000 € pour compenser la perte de la BNP . Car c'est à eux qu'il faut demander le non renouvellement du partenariat.Mr Bellaiche arrêter de dire que c'est la faute au président , mais parlez nous plutôt de la conjoncture économique qui fait que les subventions pour les assos sont petit à petit en train de disparaitre. Comme vous êtes un aigrit Mr Bellaiche vous accusez le président de tous les mots (car il est vrais que la FFE était super saine en 2012) et n'essayez pas de nous faire revenir au temps des cerises à Loulou .
Oui j'ai lu tous les CR officieux , surtout ceux de Mr Escafre, ils sont habituels , permanents et bien dans l'esprit revanchard.Ceux de Mr Bellaiche sont le copier coller des autres , donc ils ne servent à rien .


GBel, le 23/08/2015 - 18:49:38
Si Lyon est une simple option, je suis soulagé. Ce n'était pas ce que nous a dit notre Président lors de l'AG d'août ou ce que l'on a lu sur le CR : " Lyon est la seule option, l'unique option pour le siège futur de la FFE "

Et si le CD va retravailler tous les dossiers, je suis ravi car c'est ma demande principale. Qui parle d'élection, mis à part vous ? Qui parle de démissionner le président mis à part vous ?

Concernant les subventions, oui elles baissent mais ce sont les subventions d'états qui baissent pas les bénéfices de la banque BNP par exemple...

Pour ce qui est du reste, j'espère que vos écrits n'engagent que vous et pas l'un des membres du Comité Directeur, voire le bureau et son Président, car ils sont limites, voire insultants (voire faux ? à vérifier ?) et ils sont plusieurs personnes visées sur votre liste...


gurtu, le 23/08/2015 - 19:18:55
Faut arrêter avec BNP Paribas,ce n'est la faute de personne,ni maintenant ni auparavant.

Les responsables de publicité ont du se rendre compte que sponsoriser les Echecs n'apportait rien à l'image de leur "marque ".



Anonymousse87, le 23/08/2015 - 19:29:00
@MarcoA : Qd on demande aux Pdts de voter le chgt de statuts stipulant que le siège fédéral se situera à Lyon 9è (cf la convocation officielle sur le site FFE : http://www.echecs.asso.fr/Actus/8872/Convocation_AGE2015.pdf), ce n'est pas une option !
Les CR de M. Escafre sont évidemment peu flatteurs et ne relatent que très peu les points positifs des échanges à mettre au crédit de DS (s'il y en a eu), cependant, tout ce qu'il y a exprimé n'a jamais été contredit, donc il faut croire que ses propos ne sont pas erronés, même si la forme peut être critiquée (ou pas !).

Pour BNPP, je ne sais pas, mais je vais finir par me renseigner par mes propres moyens à force ! Je pense cependant que la conjoncture y est pour beaucoup - mais NOUS n'avons peut-être pas su/pu non plus leur donner envie suffisamment de rester. Ca aurait peut-être été pareil avec Léo Battesti, on ne le saura jamais. (@chemtov : on n'est pas hors sujet, car la recherche d'économies et donc le déménagement sont intimement liés à cette perte de ressources).

Pour A. Dacalor, que qqu'un du CD ou elle-même nous le dise.
Ceci dit, virée ou ayant démissionné signifie que l'équipe en place s'effrite, et c'est préoccupant. Idem pour M. Fourcart et d'autres avant.

Pour finir : "rien qu'à voir les voix de l'AG on comprend très bien où les opposants veulent en venir" : je repose ma question : comment se fait-il que la majorité demande un chgt de statuts et que les pro Salazar ne se mobilisent pas pour être présents ou représentés pour faire adopter ce changement ? Pire encore, comment se fait-il que même les cadres ne font pas l'effort ? C'est pourtant eux qui souhaitent que ce déménagement se fasse. Je n'ai toujours pas compris ... Si une âme charitable peut m'expliquer, nous expliquer, en termes simples, merci.


France-Echecs, le 28/08/2015 - 19:27:07
Le pseudo DDTM a proposé un nouvel article qui a été refusé : Demenagement FFE
La FFE a publié un communiqué : http://www.echecs.asso.fr/Actus/8902/20150827_CommuniqueFFE.pdf
"Nous tenons compte de la demande exprimée de protection des salariés, et nous maintiendrons un pôle administratif fédéral en Région Parisienne, de façon à préserver leurs emplois."
Est-ce à dire que la FFE se dématérialisera un peu, avec différents poles disséminés sur le territoire ?
Un pôle administratif en IDF, cela signifie au minimum la location de bureaux, non ?


Suite aux menaces de procès du pseudo Gbel contre le forum de France-Echecs pour ne pas avoir supprimé assez vite les comparaisons plus que douteuses du pseudo MarcoA - alors qu'il n'avait même pas pris la peine de nous contacter avant pour nous signaler ces débordements, et encore moins demandé leur suppression - et suite aux accusations du pseudo Gbel à notre encontre de « complicité » avec le pseudo MarcoA, désormais les articles concernant la FFE seront refusés.



© 2000-2017 - France Echecs