France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 21 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Défense (T)chigorine et Cf3 par Thiretos le 02 février 2015  [Aller à la fin] | Ouvertures |
Bonjour à tous

Je joue habituellement 1. Cf3 (je n'aime pas qu'on me joue 1. ... e5 ;-))et je me suis trouvé récemment embarrassé, par deux fois, par la répliquer bizarre 1. ... Cc6

Je n'aime guère la sicilienne inversée (donc je n'ai pas joué 2. ... ç4) et j'ai donc opté les deux fois pour 2. d4 pour aller vers une Tchigorine sur 2. ... d5

J'ai gagné les deux parties mais sur des erreurs tactiques d'adversaires moins forts, sans trop savoir quel plan appliquer... J'ai opté sans conviction une fois pour une sorte de London avec 3. Ff4, la seconde pour 3. e3, puis j'ai poussé les pions de l'aile Dame.

Bref, la question est de savoir quel(s) plan(s) suivre pour les Blancs sur 1. Cf3 Cç6 2. d4 d5

Merci



Thiretos, le 02/02/2015 - 22:25:10
Je me permets un copier-coller de la partie ci-dessous, postée ailleurs, mais qui répond partiellement à ce que je demande ici ;-)

Roos,D (2425) - Acher,M (2381) [D02]
FRA-chT Top 16 GpB France (5), 01.05.2009

1.Nf3 Nc6 2.d4 d5 3.Bf4 Bg4 4.Nbd2 f6 5.c3 e6 6.Qb3 Rb8 7.e3 Bd6 8.Bxd6 Qxd6 9.Be2 Nge7 10.c4 0-0 11.0-0 Kh8 12.Rfe1 e5 13.cxd5 Qxd5 14.Qxd5 Nxd5 15.dxe5 fxe5 16.a3 a6 17.Rac1 Nf6 18.h3 Bd7 19.Ng5 h6 20.Nge4 Rbd8 21.Red1 Nxe4 22.Nxe4 Bc8 23.Rxd8 Rxd8 24.Bf3 a5 25.Kf1 Kg8 26.Ke2 Kf7 27.Nc5 Rd6 28.Ne4 Rd8 29.g4 Ke7 30.Nc5 Rd6 31.Nd3 Kf6 32.Nc5 Ke7 33.Rc3 g6 34.Ne4 Rd8 35.Ke1 Rf8 36.Bg2 h5 37.g5 Rf5 38.h4 Rf8 39.Nf6 Bd7 40.Be4 Bf5 41.Bxc6 bxc6 42.Rxc6 Rb8 43.e4 Be6 44.Rxc7+ Kd6 45.Ra7 Rxb2 46.Ra6+ Ke7 47.Rxa5 Bc4 48.Rc5 Be6 49.Rxe5 Rb1+ 50.Ke2 Rb2+ 51.Ke3 Rb3+ 52.Kf4 Rxa3 53.Rb5 Bc4 54.Rb4 Be2 55.Ke5 Ba6 56.Nd5+ Kf7 57.Rb6 Bc8 58.Rf6+ Kg7 59.Ne7 Bb7 60.Nxg6 Ra4 61.f3 Ba8 62.Nf4 Ra5+ 63.Ke6 Ra6+ 64.Ke7 Ra7+ 65.Ke8 Bb7 66.Nxh5+ Kh8 67.Rf8+ 1-0

Si l'auteur peut en quelques mots expliquer ce qui lui fait choisir 3. Ff4, ç3 etc.

Les idées / stratégies sous-jacentes...

Par rapport à un style catalan avec 3. g3 par exemple - ce qui certes, ne fait visiblement pas peur aux joueurs de Tchigorine :

http://brooklyn64.com/2011/the-qgd-chigorin-a-solid-choice-against-the-catalan/

Mais bon, on affronte pas Morozevich à chaque fois :-)







dulovitch, le 03/02/2015 - 01:06:57
@thiretos :
Chemlov joue le système de Londres principalement.
Un des objectifs de la Chigorine est de pousser e5 (par Cc6), il parait sensé de contrôler cette case par Ff4.
Ensuite, les blancs désirent un centre stable, en évitant de l'ouvrir par c4, et donc c3 rentre dans cette philosophie.
Dans les débuts du pion dame, il est souvent déconseillé de jouer Cc3/Cc6 avant c4/c5 car cela ôte justement la possibilité c4/c5 qui est un bon moyen pour lutter contre le centre.
Et donc en jouant un centre stable, on a ici évité e5, et les noirs ne vont pas pouvoir jouer c5, sauf en perdant du temps en rejouant leur Cc6 mais où?
Ce schéma est tranquille et ne vise donc pas particulièrement à réfuter la Chigorine. Mais il a l'avantage d'être simple, frustrant pour les noirs qui n'ont pas réussi à jouer e5.
Et même si les noirs parvenaient au pire à le jouer, nous obtiendrions une position de type française par la structure de pions, avec le fameux mauvais fou sorti donc tout va bien...
Quant à ce qu'a évoqué Gurtu dans l'autre fil, tout comme Chemtov, pas convaincu voire pas compris...


Julo62, le 03/02/2015 - 09:07:26
Ce système de développement (avec Ff4) est régulièrement proposé dans les ouvrages type « répertoire clés en mains » pour répondre à la Tchigorine (Dans le répertoire de Summerscale, en tout cas).
Avec justesse ou non, je ne sais me prononcer.

Cependant, on peut noter que cette configuration a le bénéfice de juguler le jeu actif des noirs au centre (souvent le joueur « de club » de Tchigorine est un adepte du jeu actif et de la lutte pour l’initiative, pas du combat pour gratter les cases).

Ensuite, pour avoir joué régulièrement ces systèmes type « Londres », de Slave inversée, ils préservent, pour les blancs la possibilité d’avoir des milieux de jeu intéressants où on peut faire la différence, et, où la compréhension des schémas joués compte autant voir plus que la mémorisation des variantes de références.
Pendant longtemps, ces systèmes étaient décriés car permettant un jeu stéréotypé, comme les systèmes Colle (pour avoir joué les 2, je trouve que le Londres est + problématique pour l'adversaire que les Colle Zukertort - avec b3), mais si on ne branche pas son cerveau après avoir récité ses 10 premiers coups "passe-partout", le système est riche en transpositions et en tentatives d'amélioration des schémas "noirs" correspondants.
Et il a été joué à quelques reprises, ces dernières années, à très haut niveau (par Kamsky, je crois) et a démontré que, même dans la stratosphère, ça ne manque pas totalement de venin.
On peut aussi le mettre en relation avec la façon dont E. Prié traite les débuts du pion Dame avec 2.a3.

A titre indicatif, j’ai tendance à préférer jouer Ff4, avant de développer le Cf3. Sur le système « Tchigorine » ça n’a pas grande importance, mais sur les défenses « slaves » avec Ff5 des noirs, le jeu rapide avec c4 et Db3 peut parfois économiser ce coup de cavalier.

Pour les courageux, ça permet aussi de tenter un contre gambit Albin inversé sur 2... c5 (voir, je crois, les parties du GM belge Winants), et le coup de développement Ff4 est un bon + pour les blancs.

Cette préférence pour le coup 2.Ff4 peut aussi valoir contre 1... Cf6, pour placer une attaque Barry contre un développement Est-Indien.
Chose que j'ai joué, mais que je ne recommande pas, car une fois mon Cavalier dame sorti en ç3, je me sens mal à l'aise, je me dis qu'il n'a rien à faire devant mon pion "ç" et je commence à me contorsionner... Pour réparer ce "défaut" de ma position.

Comme quoi, je ne serais pas fait pour la Tchigorine...

Et la boucle est bouclée...



Thiretos, le 03/02/2015 - 17:39:01
@dulovitc et @Julo62
Merci de vos explications très éclairantes !


Thiretos, le 20/04/2015 - 19:14:13
Voilà un post « remerciement, hommages-dédicaces et private joke » : une partie jouée sur lichess, au petit déjeuner, en 5 min + 8 sec…, « c’est pas des Echecs » comme me dirait Pierre M. ;-) mais cela me paraît intéressant tout de même pour ce qui se discute ici : un système de Londres joué dynamique contre la Tchigorine, avec en prime un clin d’œil à l’apprenti DAFFE qui nous a offert des cours instructifs sur les thèmes de la 7ième rangée, de l’attaque à la découverte et du moulinet ;-)

1. Nf3 Nc6 2. d4 d5 3. Bf4 Nf6 4. c3 e6 5. Nbd2 Bd6 6. e3 O-O

Bon jusque-là nous sommes dans développement type London où paraît-il tout le monde baille. Alors « pour ne pas la jouer petit » (comme me dirait Monsieur PM), surtout face à un joueur de Tchigorine par définition batailleur, je retarde le roque et je pousse les pions de l’aile roi en poussant un cri de guerre. En revanche, je vous laisse juger, mais je ne comprends pas bien les échanges des Noirs à partir du 11ième coup car il me semble que cela favorise les Blancs. Cela tient peut-être à l’effet London (où l’adversaire, surtout en manque de temps, ne sait pas trop comment s’y prendre) ou au fait que de toute façon, à moins 2200, on ne comprend rien aux échecs, comme dirait Reyes ;-)

7. g3 h6 8. h4 Na5 9. Ne5 c5 10. g4 Ne4 ? (il ne sait pas quoi faire je crois, là ; 10. ... cxd4 11. exd4 Ne8 12. g5 f6 13. Ng6 +=)

11. g5 (à l’attaque !!!) 11. … Nxd2 12. Qxd2 Bxe5 13. Bxe5 (tous les pions sont encore sur l’échiquier, et il ne sait toujours pas quoi faire…)

13. … Nc4 14. Bxc4 dxc4 15. gxh6 gxh6 ??

Là, mes yeux s’écarquillent, je reconnais une position favorable à ce que j’ai fraîchement appris du « moulinet » (ou moulinette), cette forme dévastatrice d’attaques à la découverte successives. La moulinette, vous savez (ou pas), c’est l’histoire de Torre qui humilie Lasker en 1925, l’ex-world champion (qui a de beaux restes tout de même et se défend pas mal je trouve après le piège du ptit c…)

C’est là : http://www.chessgames.com/perl/chessgame?gid=1100063
Et là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Moulinet_(%C3%A9checs)

Alors comme moi, si vous ne comprenez rien aux échecs, récitez simplement vos classiques :

16. Rg1+ Kh7 17. Rg7+ Kh8 18. Rxf7+ Kg8 19. Rg7+ Kh8 20. Rd7+ Kg8

Aaaaahhhh c’est trop bon… (sauf que l’ordinateur rabat-joie m’indique que c’étaient pas les best moves, et que je rate un mat en 10 que tout le monde avait vu, commençant par 18. e4 Qxh4 19. Rg4+ f6 20. Rxh4 Kg7 21. Qxh6+ Kf7 22. Rg4 Ke8 23. Rg7 fxe5 etc.)

21. Rxd8 Rxd8 (idem ici : 21. Qc2 Rf5 22. Rxd8+ Kf7 23. Qa4 b5 24. Qxb5 Kg6 25. Qe8+ Rf7 26. f3 cxd4 27. Qg8+ Rg7 28. Qxg7+ Kh5 29. Qg4 #)

22. O-O-O b5 23. Rg1+ Kf7 24. Rg7+ Kf8 25. Rh7 Ba6 26. Rxh6 Re8 (et j’ai encore losté la best checkmate sequence : 26. Qc2 Re8 27. Qg6 cxd4 28. Qf7# ; celle-là, j’aurais peut-être pu la trouver)

27. Rf6+ Kg7 28. Rxe6+ (j’y prends goût, en me disant ici que je mange le Fou a6 net, mais là encore ce n’était pas le plus radical, d’après la machine : 28. Qc2 cxd4 29. Qg6+ Kh8 30. Rxe6 #), 1-0

Morale de l’histoire : « la seule chose que vous devez faire dans l’ouverture, c’est obtenir un milieu de jeu jouable » (dixit je ne sais plus qui, cité par Reyes…), soit, ici :
1) le London versus la Tchigorine ça marche pas mal dans cette logique
2) ce n’est pas nécessaire de connaitre la théorie jusqu’au 10ième coup – et ce d’autant qu’entre mazettes, on dévie avant…
3) on peut toujours dynamiser des systèmes d’apparence plan-plan (avec l’aimable participation d’un adversaire frustré qui prend feu)…
Par ailleurs :
4) assister aux cours des éducateurs-formateurs au club, c’est plus utile que de bouquiner la théorie des ouvertures
5) rejouer les parties des grands maîtres, c’est plus utile que gnagnagna
6) la moulinette ça existe dans la vraie vie !!! Mais la gloutonnerie n’interdit pas de chercher les mats en 3 coups, « comme dans les exercices » (« faut bouffer du diagramme » comme me dirait Yves S.)
Enfin et surtout :
7) les ordinateurs ne comprennent rien à la psychologie du mangeur de croissant
8) mon adversaire était aussi fort que Lasker ce jour-là, mais j’ai gagné quand même grâce aux conseils des uns et des autres : merci à tous !



Reyes, le 20/04/2015 - 19:24:05
Ton adversaire s'est trompé, il croyait jouer à qui perd gagne :)


ArKheiN, le 20/04/2015 - 21:59:44
La vérité est que nous croyons tous jouer aux échecs.


Thiretos, le 22/04/2015 - 10:15:01
Oulala je n'imaginais pas attirer des intervenants aussi prestigieux !

@Reyes : voui, c'est pour ça que je dis "merci à tous", y compris à mon adversaire suicidaire. Ça aide bien, en complément du non-travail des ouvertures ;-)

A ce propos, c'est dommage que le site "mjae" ne soit plus mis à jour, c'était vraiment un mine d'or pour le non-travail de ce genre !

@ArKheiN : merci de rétablir la vérité ;-)



© 2000-2017 - France Echecs