France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 21 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Appariements par Chaturanger le 25 juin 2014  [Aller à la fin] | Tournois |
Je crois qu'il existe un système d'appariements suisse qui ne tient pas compte de la cote. On utilise seulement les scores. Je crois que cette option existe dans SwissSys et autres.
Quelqu'un pourrait-il m'éclairer à ce sujet?


Kisyfroth, le 25/06/2014 - 09:23:37
Voici ce qu'on me dit sur le sujet.
Ce n'est que dans les années 80 que sont apparus les tournois au système suisse reposant sur le classement des joueurs.
Autrefois, il y avait presque autant de système que d'organisateurs!
Pendant un moment, les tournois se déroulaient en fonction de l'ordre alphabétique des joueurs (!!) mais ils étaient tous reclassés à l'intérieur de leur niveau de points marqués sur l'échiquier pendant le tournoi.

D'après mon informateur, il se pourrait que ce dont tu parle soit en fait le système italien (il va falloir que je me penche sur le sujet).


Bellamy, le 25/06/2014 - 17:12:32
J'avais vu il y a pas mal d'années la proposition de JL Seret (je crois) pour un appariement fort-fort (basé sur le Elo of course) dans les tournois au système suisse.

Passé le premier réflexe (« mais c'est n'importe quoi ! »), on réfléchit et on se dit que ce n'est pas aussi stupide que ça en a l'air.

Par curiosité (il me semble que le sujet est connexe à celui du fil), est-ce quelqu'un sait si ce système a été expérimenté, ne serait-ce que fictivement ? Est-ce que quelqu'un a un avis éclairé (ou non) sur la question ?


yegonzo, le 25/06/2014 - 18:15:47
L'appariement fort-fort, rebaptisé "BW", a été testé (validé et approuvé) par Xavier Rubini au café de l'est parisien lors des "One Shot" ou "Double Shot", tournois homologués FIDE (!!)

Perso, j'adore cette formule. On joue le plus souvent contre des joueurs de son niveau.

Exemple Double Shot 8 joueurs.

A 2300
B 2250
C 2200
D 2150
E 2100
F 2050
G 2000
H 1950


Appariements R1 (tirage au sort des couleurs)

A B
C D
E F
G H

Soient les résultats suivants respectivement

1 0
1/2
1 0
1/2

=> Classement après R1

1-2. A E 1
3-6. C D G H 1/2
7-8. B F 0

=> Appariements R2 (on inverse les couleurs si possible, sinon tirage au sort)

A E
C G
D H
B F




yegonzo, le 25/06/2014 - 18:22:37
exemple (où je suis plutôt à mon avantage)



Bernard83, le 25/06/2014 - 21:45:17
Ce système "one shot" qui a disparu (qui sait pourquoi ?) devient encore plus intéressant avec la réforme du ELO FIDE !


Kisyfroth, le 27/06/2014 - 16:28:15
Voici ce qu'ils utilisent en Belgique, et cela y ressemble aussi, à part que les points marqués devant l'échiquier ne comptent pas:
SYSTEME BELGO-AMERICAIN

L’avantage de ce système réside dans sa flexibilité. En effet dans ce genre de tournoi, les joueurs ne doivent pas prester toutes les rondes. Par exemple on peut avoir un tournoi en 13 rondes, dont 9 sont nécessaires pour être classé. Les différents paramètres du système de calcul ci-dessous peuvent-être adaptés eux aussi en fonction des désidératas de l’organisateur.

Comptabilisation des résultats.

Cote de départ de tous les joueurs: 1000 points.

Evolution de la cote au terme de la partie.

• Prendre la différence de points entre les 2 joueurs venant de se rencontrer (points du Tournoi sauf pour la première ronde où l'on prend les points ELO).
• Diviser cette différence par 10 (par 100 pour la 1ère ronde) et, si nécessaire, arrondir le résultat à l'unité supérieure: soit D comme résultat.

o Pour le plus haut classé des joueurs:
* si gain : nouvelle cote = ancienne cote + 50 – D
* si perte: nouvelle cote = ancienne cote - 50 – D
* si nulle: nouvelle cote = ancienne cote - 2D

o Pour le plus bas classé des joueurs:
* si gain : nouvelle cote = ancienne cote + 50 + D
* si perte: nouvelle cote = ancienne cote - 50 + D
* si nulle: nouvelle cote = ancienne cote + 2D

• Pour un joueur "bye" on considère qu'il a gagné contre un joueur disposant du même nombre de points que lui.
• BONUS:
o 6 premières participations: 0 point / participations.
o autres participations: 10 points / participations.

Appariements.

Pour la 1ère ronde:
• classement des joueurs présents en fonction de la cotation ELO (les non classés sont inscrits alphabétiquement après le dernier classé)
• découpe en 2 groupes
• le 1er du groupe 1 joue contre le 1er du groupe 2, etc.,...
• si le nombre de joueur est impair, le dernier de la liste est "bye".
• couleur: les joueurs du groupe 1 ont alternativement les blancs puis les noirs en commençants par les blancs pour le plus haut ELO.

Pour les autres rondes:
en fonction du classement établi sur base des résultats des rondes précédentes: 1er présent du classement contre 2ème, etc.,...
• si le nombre de joueurs est impair, le dernier classé est "bye" (on ne peut l'être qu'une seule fois)
• pas de retour, c'est à dire on ne peut rencontrer un même joueur qu'une seule fois.
• si plusieurs joueurs sont à égalité de points: ces joueurs sont classés suivant la cotation ELO.
• si le nombre de joueurs est impair, le dernier de la liste est affecté au groupe ou au joueur possédant un nombre de points inférieurs.
• les joueurs restant sont appariés comme pour la 1ère ronde.
• couleur: application du principe d'éviter un écart trop important entre le nombre de fois ou un joueur a les blancs et les noirs (cf système suisse)





© 2000-2017 - France Echecs