France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- mardi 21 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Finale F+2P / C+2P par Kisyfroth le 23 mars 2014  [Aller à la fin] | Finales |
Un ami m'a montré une finale que je pensais nulle.
Voici d'abord la position:
Rç3; Fç5; (P)b4 et d4
re4; cd6; (p)b5 et d5

la position en FEN me donne autre chose.

Quel est le gain le plus facile ?


Modérateur-02, le 23/03/2014 - 15:27:27
Position :




erony, le 23/03/2014 - 15:33:17
A comparer avec celle-ci (voyez à partir du 13 décembre 2007).


Torlof, le 23/03/2014 - 18:47:50
je ne comprend pas le problème :
1.Cxd6! et puis c'est fini non?
il doit y avoir une erreur de diagramme sinon c'est trivial!


Kisyfroth, le 23/03/2014 - 20:22:17
Le trait est aux Noirs bien sûr .
Pour Torlof, le coup mentionné est un peu curieux. Les Blancs n'ont pas de C et les Noirs ont gagné.
C'est justement la page signalée par erony qui m'a surpris.


Torlof, le 23/03/2014 - 23:04:27
je voulais dire 1.Fxd6! bien sur...
maintenant si le trait aux noirs cela n'a plus de sens!


Torlof, le 24/03/2014 - 00:21:08

Le plan des noirs ( un avis ) est d’enfermer/contenir le roi blanc dans l’angle inférieur gauche et de réduire son espace comme une peau de chagrin!
Le roi noir sur la colonne G empêcherait de toute façon le roi blanc de remonter: les pions blancs sont donc imprenables!

le fou blanc restera gêné par ses propres pions, le roi noir possède toutes les cases blanches dans ce secteur où se passe toute l'action!

le défi est maintenant pour le cavalier noir d'essayer de capturer l'un des pions blancs. la position idéale serait CNc2+RNc3 ... position pour laquelle on pourra concéder une relative liberté au roi blanc (il sera en peine de tempi )

on imagine le fou blanc en c5, défendant ses pions alors: Cxb4 Fxb4 Rxb4 et le pion b5 ira à dame!



Torlof, le 24/03/2014 - 00:39:39
ouais! ben! c'est pas simple en fait.
Il faut sans cesse penser à l'opposition et chercher des cases conjuguées... qui changent dès que le roi blanc bouge ^^


Kisyfroth, le 24/03/2014 - 09:29:18
Voici le texte de ce qu'a écrit le conducteur des Noirs et je me suis demandé si son analyse était correcte.
"Dans une telle position, le Cavalier est plus fort que le Fou car il marche sur noirs et blancs alors que le Fou ne peut se déplacer que sur des cases de sa couleur : ici c'est les cases noires. Mon plan est maintenant le suivant : empêcher le Roi Blanc de se mettre derrière mes pions (lignes 5 à 8) , capturer de manière sûre l'un des deux pions et ensuite aller à Dame avec le Pion de plus, et si possible, capturer le Fou afin que le second Pion ne soit pas protégé non plus.
Dans la situation actuelle, je dois garder mon Roi près de mes Pions puisque le roi adverse ne peut pas se rendre à proximité des miens (les colonnes a,b,c et d ne permettent pas son passage). On notera aussi que chaque Pion Noir est protégé deux fois.
93- Fb6 Cg3 94- Rd2
Ce coup empêche mon Cavalier d'aller en e2
94- … Cf5 95- Rc3 Re3
Ce coup permet de garder la case d2 et donc au cavalier de venir en e2.
96- Fc5 Cg3 97- Rc2 Ce2
Ce coup est très important car le Roi ne peut plus venir en c3 pour protéger son Pion.
Néanmoins, je dois faire très attention car si je prends le Pion avec le cavalier, le roi adverse viendra en c3 et de ce fait, mon cavaler sera à la fois attaqué et cloué (il ne peut pas bouger de la case d4), puis capturé.
98- Fb6 Re4
Coup prophylactique me permettant de capturer le Pion d4 sans risque.
99- Fc5 Cxd4+ 100- Rd1 Cç6
(pour maintenir le Fou sur une diagonale où il devra protéger son Pion)
101- Re2 Ce5 102- Rd2 d4
(le pion se rapproche de la traverse 1).
103- Ff8 Cf3+
afin d'éloigner le Roi.
104- Rd1 Rd3
Le Roi Blanc est coincé et le mien va se rapprocher du Pion b afin de paralyser le Fou.
105- Fc5 Rç3 106- Rç1 d3
le Pion est à l'abri du Fou.
107- Fe3 Ce5
(j'aurais pu prendre le Pion mais je préfère menacer le Fou sans pour autant permettre au roi de se diriger sur la case d2)
108- Fd2+ Rb3 109- Rb1 Cç6
une dernière menace.
110- Rç1 Rç4
Le Fou ne peut pas quitter la diagonale e1-b4 et le Roi n'a que des mauvaises cases.
111- Rd1 Cd4
Ce coup met le Roi Noir en zugzwang (cela veut dire que le Roi ne peut jouer que des mauvais coups ; en particulier, aller en ç1 ou e1 l'expose à une fourchette R/F en b3 ou en f3.
112- Fe1
Le seul coup qu'il lui reste mais hélas...
112- …. Cf3
condamnant le pion b qui sera pris puisque si le Roi s'éloigne, le Fou est perdu et si le Fou bouge, soit il sera capturé, soit il permettra la prise du Pion b.
113- Abandon des Blancs."



JR_Koch, le 24/03/2014 - 09:32:52
Je propose le plan suivant : mettre le roi en e3 et le cavalier en e2. On semble y arriver sans trop de mal, si nécessaire en passant le cavalier par g1.
Après quoi le pion d4 est perdu, et la suite ne pose pas de difficulté.
N.B. croisement avec Kisyfroth
Le passage par g1 aurait eu lieu si les blancs décident de changer de diagonale avec le fou par 96.Fc7 : Ch4-f3-g1


Chemtov, le 24/03/2014 - 16:30:24
@ JR_Koch:
Nimzowitsch... On a du voir cela ensemble il y a 30 ans, en Sport-Etudes-Echecs, au Lycée Kléber ! A l'époque, j'utilisais ''Les Finales'' de L.Pachman.
Mais évidemment, je ne connaissais pas la subtilité nécessaire du décalage de la position vers la gauche (comme l'indique Erony).


erony, le 24/03/2014 - 18:24:13
Nécessaire... et insuffisante !

La 2e démolition, inspirée par un fort sympathique, mais hypersensible cyberhumain qui a délaissé le forum (comme je le comprends...) est ici à partir du 10/10/2008 - 01:13 jusqu'au 12/10/2008 - 11:29.

Les finales sont difficiles.



JR_Koch, le 24/03/2014 - 18:49:03
Possible qu'on ai vu ça, mais je ne m'en souviens pas... Quoi qu'il en soit, j'ai essayé il y a quelque temps de résoudre cet exercice (donné "gain blanc") dans un certain livre de finales, pendant plusieurs jours. Lassé de ne pas trouver, je suis allé voir la solution, qui n'a pas apporté de réfutation à mon plan de défense. J'ai appris plus tard, sur FE, que j'étais tombé moi aussi sur cette fameuse "deuxième démolition".



© 2000-2017 - France Echecs