France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- Lundi 24 novembre 2014
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Le plus loin possible ? par erony le 25 décembre 2006  [Aller à la fin] | Finales |

En finales de Tours, il est généralement recommandé de placer sa Tour, pièce à marche longue, le plus loin possible, pour lui éviter d'être importunée par le Roi adverse.




Voici deux exemples (tirés d'une analyse de la même partie !) qui semblent mettre à mal ce principe.

Commençons par le plus simple.






Analysant Kramnik-Kasparov (14e du match, 2000), le GMI espagnol Illescas considère 1 Tf8 et conclut par un gain noir. Me croirez-vous si je vous dis que 1 Tf7! annule. Et saurez-vous dire pourquoi ?









Godzilla, le 25/12/2006 - 18:54:17
alors ca c'est un truc qui me dépasse complétement mais je te félicite pour ta compréhension du jeu.


erony, le 25/12/2006 - 19:06:07
non, non  je n'aurais jamais "intuitivement" joué Tf7! plutôt que Tf8? dans une partie de tournoi : c'est seulement après analyse que l'on peut parler de "compréhension". Et compte tenu des "cadences de sauvages" actuelles, après analyse à la maison !


Deckard, le 25/12/2006 - 19:38:21
Selon les tables de finale les coups Tf6 et Tf5 annulent également.Difficile par contre de trouver la finesse qui fait la différence.


erony, le 25/12/2006 - 20:00:51
oui je m'en suis rendu compte plus tard.
Mais j'imagine que pour un joueur normal, donc pas un extra-terrestre, des coups comme Tf6 et surtout Tf5 sont inenvisageables ! La règle des trois cases entre la T défensive et le pion a tout de même du bon, elle fonctionne dans 95% des cas !


Minhou, le 25/12/2006 - 20:21:51
oui mais Effectivement c'est d'une très grande finesse



Cela dit, si tu compares précisément les 2 finales tour contre pion, qui résultent après Tf8?! ou Tf7,
tu remarqueras précisément que dans la position finale, les Noirs gagnent quand leur tour est justement "le plus loin possible" en e8 et non pas e7 :-)



erony, le 25/12/2006 - 20:52:58
Vraiment trop fort ! J'avais justement préparé ce commentaire :

"Ainsi, la Tour blanche ne doit pas trop s'éloigner pour que la Tour noire, quand elle l'aura prise, ne soit pas ... trop éloignée. Vous allez me dire que ce n'est pas une réfutation du sacro-saint principe, mais plutôt une apothéose. Que pensez-vous alors de l'exemple suivant, tiré de la même analyse ?".


Cher superanalyste (j'espère que vous n'avez pas, ou pas trop, utilisé le "silicon friend"), j'attendais donc cette objection, mais laissons quelques instants aux chercheurs moins diligents avant d'expliquer pourquoi et de montrer le suivant !



JBond, le 26/12/2006 - 13:54:11
mihnon 


erony, le 26/12/2006 - 14:46:24
allez... un peu d'aide 1 Tf8? Rd2! 2 Td8+ Re1 3 Te8 Td2+! 4 Rf3 Tf2+!!








erony, le 26/12/2006 - 14:48:44
ou 
1 Tf7! Rd2 2 Td7+! Re1 3 Te7! Td2+ 4 Rf3 Tf2+






quelle est la différence ?


caissa, le 27/12/2006 - 10:37:08
La couleur de la case occupée par la tour blanche ? 


caissa, le 27/12/2006 - 16:09:16
franhement, erony tu devrais avoir honte : une pareille analyse le jour de noel !!!!!!


erony, le 27/12/2006 - 16:27:24
tsss... au fait, au fait...


erony, le 27/12/2006 - 16:33:09
si tu allais rendre  une petite visite au professeur Mestelovitch qui s'impatiente. Sinon, je pourrais bien ressortir le lourd dossier "caissa", avec les isardam, les sentinelles etc.


caissa, le 28/12/2006 - 10:39:17
Ok, donc 5.Rg4 e2 à toi....et je gagne.... J'ai vu ton ami Mestelovitch il y a peu... mais avec un peu de retard......


erony, le 28/12/2006 - 10:53:36
tu joues ... ... comme Illescas.


caissa, le 28/12/2006 - 11:13:03
Donc tu abandonnes....après e2 ? Même avec la tour en f7 ?


erony, le 28/12/2006 - 11:29:38
je continuerai un peu pour vérifier ta technique, mais sans y croire.


caissa, le 28/12/2006 - 11:43:35
sérieusement, quelle est la suite ? 1 Tf7! Rd2 2 Td7+! Re1 3 Te7! Td2+ 4 Rf3 Tf2+ 5.?




erony, le 28/12/2006 - 11:57:31
5 Rxe3!! bien sûr.


erony, le 28/12/2006 - 11:59:24


Les Blancs font nulle (mais perdent avec la TN en e8)





caissa, le 28/12/2006 - 14:27:16
bien sur....... Et 3..e2 au lieu de Td2+ ? 4.Rf3 Td3+ 5.Rg2 Rd1 6.Rf2 Td2 7.Rf3 e1D+


erony, le 28/12/2006 - 15:46:43
pourquoi rentrer en g2 ? 5 Rf4 = (que la TB soit en e7 ou e8).


erony, le 28/12/2006 - 15:47:34
Pour plus de clarté 


1 Tf8? Rd2! 2 Td8+ Re1 3 Te8 Td2+! 4 Rf3 Tf2+!! 5 Rxe3 (5 Rg4 e2 6 Rh5 Tf3! 7 g4 Rf2 8 Txe2+ Rxe2 9 g5 Re3 10 g6 Rf4 - + Illescas) Te2+ 6 Rf4 Txe8 (la Tour est loin du Roi blanc !) 7 g4 Rf2 8 g5 Tg8!! (la pointe) 9 Rf5 Rg3 10 g6 Rh4 11 Rf6 Rh5 - + et le pion est perdu.


1 Tf7! Rd2 2 Td7+! Re1 3 Te7! Td2+ 4 Rf3 Tf2+ 5 Rxe3!! (possible à présent) Te2+ 6 Rf4 Txe7 (la Tour est un peu plus près) 7 g4! Rf2 8 g5! Tg7 9 Rf5 Rg3 10 g6 (ou 10 Rf6) Rh4 11 Rf6=





erony, le 28/12/2006 - 15:52:08
Ainsi  par un effet "boomerang", l'éloignement de la Tour profite aux Noirs.


erony, le 28/12/2006 - 15:57:39
en soirée le deuxième exemple promis.


caissa, le 28/12/2006 - 16:17:54
non, pitié, par un deuxième.... pas un deuxième.................


erony, le 28/12/2006 - 16:42:56
alors à la demande expresse de Caissa, voici la suite avec quelques heures d'avance :








Là encore, 1 Tg8? perd, alors que 1 Tg7! annule.



Comment est-ce possible ?



caissa, le 28/12/2006 - 17:29:49
la perversité de cet homme est incommensurable.... 


caissa, le 28/12/2006 - 17:35:50
je prèfère me pendre que de réfléchir la dessus ! 


erony, le 28/12/2006 - 22:45:48
il faudrait savoir ... Quand je présente des Rois transmutés en isardam martien aérodynamique, Caissa est mécontent.

Une petite position de rien du tout avec deux figures (outre les Rois) et deux pions : il râle encore !


erony, le 30/12/2006 - 13:55:30
une petite aide 

1 Tg8 e4 2 Tf8+ Re2 3 g4 e3 4 Rg2 Td4 5 Rg3 Rd2 6 Te7 e2 7 Rf2





Les Noirs gagnent (mais ne pourraient qu'annuler avec la TB en e7)




Minhou, le 30/12/2006 - 15:09:48
Waow! Je viens de saisir la nuance!



Effectivement encore plus incroyable que le 1er exemple.



Cela dit dans la finale à 5 pièces résultante je n'ai absolument aucune idée de pourquoi on annule avec la tour en 7ème. Je pensais "naïvement" que les 2 positions étaient des forteresses.



Au fait Erony ce sont des analyses perso?




Badisse, le 30/12/2006 - 15:15:08
Il faut nous laisser un peu de temps malgré "la petite aide".
Je recherche une position similaire aux thèmes précédents mais je sèche...
On s'y penchera ce soir, après avoir rendu visite au diabolique Pr Mestelovitch.


erony, le 30/12/2006 - 15:32:33
Merci aux deux promeneurs courageux et bravo à Minhou supercrack de l'analyse

Perso ? La première entièrement, à partir de l'analyse d'Illescas : il suffit de penser à Rxe3 au lieu de Rg4.

La seconde est une synthèse d'une analyse (erronée) de Kasparov et de la suite donnée en 2001 par "Deep Fritz" , ultimement vérifiée par la Machine.


erony, le 30/12/2006 - 15:40:41
Mais comme j'ai "lu les bons livres", je savais que le Pg4 a des affinités particulières pour Fort-Alamo.


Minhou, le 30/12/2006 - 16:33:43
Merci à toi Erony pour la primeur de tes analyses!



Justement même avec la tour en 8ème, la positon de Guretzky-Cornitz des "bons livres" parait tellement proche!



Intuitivement, on se dit qu'il devrait être facile de rapatrier la tour en f5 et de placer le roi en g3/g5, mais c'est sans compter sur la démoniaque case h4! No Fort-Alamo here! :-)



erony, le 30/12/2006 - 16:56:34
A propos de "primeur" avez-vous remarqué que le "puzzle 5" présenté en ce moment sur "Chessbase" avait déjà été traité en détail sur ... France -Echecs en août dernier ?


Je rappelle qu'il s'agissait de trouver une (ou plutôt "la") position où C+P gagnent contre D sans le trait ni RN en échec.



erony, le 30/12/2006 - 21:32:30
Encore plus clair 

7...Tf4+! 8 Rg3 Tf8!! 9 Txf8 e1D+ 10 Rh3 De3+!





La différence !

11 Rh4 De7+ perd la Tour ou 11 Rg2 De7 12 Tf5 Dh4!



tandis qu'avec la Tour en f7

11 Rh4 Re2 12 Tf5 est possible, ou 11 Rg2 Dh6 12 Rg3 = avec une forteresse.



erony, le 30/12/2006 - 23:18:10
Récapitulation 

1 Tg8? e4 2 Tf8+ Re2! 3 g4 e3 4 Rg2 Td4!! 5 Rg3 Rd2! 6 Te8 e2 7 Rf2 (7 Rh4 e1D+) Tf4+! 8 Rg3 Tf8!! 9 Txf8 (sur 9 Te7 e1D on retrouve le motif précédent) e1D+ 10 Rh3 De3+! 11 Rg2 (sur 11 Rh4 la T est perdue : De7+) De7 12 Tf5 (12 Tf3 Re2) Dh4!! - +




1 Tg7! e4 2 Tf7+! Re2 3 g4 (également correct est 3 Rg2, voir plus loin) e3 4 Rg2 Td4 5 Rg3 Rd2 6 Te7! e2 7 Rf2! (7 Rh4? e1D+) Tf4+ 8 Rg3 Tf7 9 Txf7 (9 Te6 mais non 9 Te8 --pas trop loin !! -- Tf8!!) e1D 10 Rh3! De3+ 11 Rg2 (ou 11 Rh4 Re2 12 Tf5) Dh6 (les Noirs menacent Dh4 mais sans attaquer la Tour, on mesure toute la différence) 12 Rg3!! Dd6+ 13 Rh3 Dd3+ 14 Rh4 suivi dès que possible de Tf5=.



Cette fois, la Tour blanche a dû choisir sa case en fonction d'une finale Dame contre Tour + pion, préparant une forteresse. Et quand on veut se fortifier, mieux vaut ne pas trop s'éloigner ... pour rester groupés !





3 Rg2 aurait transposé dans ce qui a été vu : Re1+ 4 Rg1!! e3 5 Tf1+! Re2 6 Rg2! Td1 : c'est notre premier diagramme



ou 3 Rg2 Rd3+ 4 Rf1! Td1+ 5 Rg2 e3 6 Td7+! (ce serait perdu avec la TB en d8 !) Rc2 7 Te7 Rd2 8 Td7+ (et nous reconnaissons désormais notre premier thème) Re1 9 Te7! Td2+ 10 Rf3 Tf2+ 11 Rxe3!! =.



"Enjoy", comme ils disent.



Minhou, le 03/01/2007 - 15:27:31
Un autre, plus facile Dans la position suivante, les Blancs viennent de jouer le très pervers 1.Rd5-d6










Quel est le seul coup qui annule pour les Noirs?




Weakman, le 05/01/2007 - 16:49:10
pfiiiiou, vous me rendez vous la, c'est subtile tout ca j'etais a des années lumiere faudra que je regarde un jour dis donc ca me depasse a la base comme ca


erony, le 05/01/2007 - 19:18:36
Je vois bien le seul coup noir qui annule, mais comme je ne vois aucune finale D contre T+P, je suppose que mon analyse est incomplète !


Minhou, le 05/01/2007 - 20:23:06
Oui Erony Ton analyse doit être bonne, en fait c'est beaucoup moins subtil que ton 2ème exemple. Il n'y a pas de finale D ctre T+p ou de nuance diabiolique.



Le petit point commun, hormis le matériel, c'est la tour "le plus loin possible", mais pas trop.


sigloxx, le 05/01/2007 - 20:55:37
ahlala je suis d'accord avec Caïssa, erony est doué d'une incommensurable perversité : il va cacher des petits bijoux dans la section "finales" que j'oublie toujours de consulter.


Petiteglise, le 05/01/2007 - 21:18:54
avec tous les indices  je dirais 1...Te2 suivi de h2 et des échecs sur la seconde, si 2.Rd7 on commence direct les échecs mais les noirs ne pourront empêcher h2

et après soit Txe7 soit h1 D soit on ramène le roi

A noter que 2.Tg5 suivi de Te5 ne mène à rien...

Enfin j'ai pas analysé trop en profondeur, on dira que c'est pour ce mettre en conditions de tournoi avec la nouvelle cadence 1h30 + 30" ko à cause de laquelle tout le monde moi y compris a déjà gâcher des superbes finales...


Minhou, le 05/01/2007 - 21:38:19
exact Petiteglise, un autre indice A noter que dans la position du diagramme, les Blancs menacent Tg3



Il y a aussi des thèmes de mat, comme dans la suite:

1...Td3+? 2.Rc5! Te3 (Tc3+ Rd4) 3.e8D Txe8 4.Ta7#

Comme vous l'aurez remarquer, dans cette suite, il y a un petit problème de checking distance



Je laisse donc les curieux examiner l'ensemble des coups candidats 1...Rb6?, 1...h2?, 1...Te1? et se persuader que 1...Te2! est bien le seul coup annulant


erony, le 05/01/2007 - 21:49:00
Surtout (et de loin) 1...Rb6?


erony, le 08/01/2007 - 15:41:53
ça alors ! 

je découvre par hasard que le mauvais choix (Tf8? au lieu de Tf7!) dans notre premier diagramme fut celui de Lautier (contre Movsesian 1999).

Les deux joueurs se retrouvèrent dans la variante donnée ci-dessus (le 28-12 à 15h47) mais les Noirs manquèrent 3...Td2+! et la partie fut nulle après 3...e2? 4 Rf3! Td3+ 5 Rg4 (plus simple 5 Rf4!) Rd2 6 Rf4! =.




erony, le 16/05/2007 - 21:19:42
Pas trop loin  


Votre Fou en b1 est gravement menacé. Où donc le cacher ?





P. Perkonoja et H. Sokka (1967)

(étude proposée aux concurrents du championnat de Finlande 2007)



erony, le 18/05/2007 - 23:08:04
Solution 

1.Fg6!


[ 1.Fh7? ("le plus loin possible") Cd4+ 2.Rxb6 Cc4+ 3.Rc7 ( 3.Ra6 Ce6) 3...Ce6+]


1...Cd4+ 2.Rxb6 Cc4+ 3.Rc7! Ce6+ 4.Rd7 Cxg7


[ 4...Fh3 5.Re7 Cxg7 6.Rf6 Ce6 7.Ff5 ( 7.Ff7) ]


5.Re7 Fe2!


[ 5...Fh3 6.Rf6 comme déjà vu]


6.Rf6! Ch5+ 7.Rg5 Cg3 8.Rf4 Cf1 9.Fe4+ Ra7 10.Ff3! Fd3 11.Fe4! Fe2 12.Ff3 nulle






Badisse, le 20/05/2007 - 18:28:06
Pas mal ! Sait on si il a été solutionné par un des participants ?


erony, le 20/05/2007 - 19:18:40
Par deux Le champion Paavilainen et mon vieil ami Harry (qui nous veut du bien) Hurme.

Détails (et autres casse-tête du championnat) sur le site "solving chess".


erony, le 01/08/2007 - 12:29:42
Nihil novo sub sole 



trait aux Noirs (parties Janosevic-Botvinnik, Belgrade 1969, Vl. Kovacevic-Hulak, Zagreb 1993 et Dorfman-Ph. Schlosser, ch. de France par équipes 2001)



Vous reconnaissez la position : c'est notre 2e exemple ( 5e diagramme), avec couleurs inversées. Dans chaque cas, les Noirs ont joué le coup perdant 1...Tg1? ("le plus loin possible"). Les Blancs ont effectivement gagné dans deux cas sur trois. Mais il est amusant de faire le décompte des fautes :



Dorfman : 0 faute

Hulak, Janosevic, Kovacevic & Schlosser : 1 faute

Botvinnik : 2 fautes

C'est l'ex-champion du monde qui l'emporte !



Voyons les trois parties. Pour les détails, se reporter ci-dessus (30-12-06 à 23h) :



Kovacevic-Hulak : 1...Tg1? (1...Tg2! =) 2 Td8+? (2 e5!) Rh7 3 e5 Tf1+! 4 Re7 Rg7 5 e6 Ta1! 6 Td7 Ta8! 7 Tb7 g5 8 Rd6+ Rf8 (Rf6 est bon aussi) 9 Re5 Ta1 nulle



Dorfman-Schlosser : 1...Tg1? 2 e5! Tf1+ 3 Re7 Ta1 4 e6! Rg7 5 Rd6+! Rf6 6 Tf7+! (les Blancs exploitent l'autoblocage de la case g6 : sans le pion noir, 6...Rg6 annulerait confortablement) Rg5 7 e7 Td1+ (Te1 8 Tf8) 8 Rc7 Tc1+ 9 Rd8 Td1+ 10 Re8 Te1 11 Rf8 Rg4 12 Tf6 (ou 12 e8D) g5 13 Rf7! Txe7+ 14 Rxe7 Rg3 15 Re6 g4 16 Rf5 Rf3 17 Rg5+ 1-0.



Janosevic-Botvinnik : 1...Tg1? 2 e5! Tf1+ 3 Re7 g5 (Rg7 4 Rd6+ Rf8 5 Td8+ Rg7 6 e6 et non 4 e6 Tf8!! comme déjà étudié) 4 e6! Rg7 5 Rd8+? (5 Td5!! rentrant dans la finale D/T+P, la pointe étant Dh5! comme déjà vu) et ...


à vous de jouer




erony, le 01/08/2007 - 12:30:40
Jouez mieux que Botvinnik 





Janosevic-Botvinnik après le 84e coup blanc




Où jouez-vous votre Roi ?




xavierdupret, le 01/08/2007 - 13:34:24
Au pif: Rf6 non ? en tablant sur le sacrifice de la tour pour le pion après Tf7 Rxe6 TxT et g4...

Désolé pas le temps de vérifier.



erony, le 01/08/2007 - 13:57:31
Et sur e6-e7? 


erony, le 01/08/2007 - 14:01:08
D'autre part attention à Tf4! sur ...g4


El cave, le 01/08/2007 - 14:38:45
pas simple 1 .. Rf6 2 e7 Te1 3 e8D+ Txe8 4 Rxe8 g4 5 Tf7+ Re5 6 Re7 Re4 (6 .. g3 ? 7 Tf3)7 Rf6 g3 8 Tg7 Rf3 doit faire nulle, mais ce n'est nullement forcé, il y a des suites genre 5 Td3 ou 5 Td1 qui sont plausibles aussi, j'ai quand même l'impression que Rf6 est le bon coup malgré tout et que les noirs doivent pouvoir annuler ric-rac. Il a joué Rg6 ou Rh6 et le roi a interféré sur la colonne g ?


erony, le 01/08/2007 - 15:07:23
Bonne intuition, maître el cave le bon coup est bien ...Rf6! (il a joué ...Rg6?) mais l'analyse doit être précisée : dans ta variante 5 Td5! est un gain classique par "césure".


El cave, le 01/08/2007 - 16:21:26
il doit y avoir une petite blague alors genre gagner un tempo par 2 .. Ta1 pour laisser la dame se faire et forcer le roi à venir en c7 ou la tour à bouger. Du style 1 .. Rf6 2 e7 Ta1 3 Td6 + Rf5 4 e8D Ta8+ 5 Rd7 Txe8 6 Rxe8 Rf4 et le roi est trop loin pour revenir.


erony, le 01/08/2007 - 16:37:15
Bravo blagueur Dernière question : dans ta première variante (qui est donc perdante) avec 2... Te1?,comment gagne-t-on sur 4...Rf5, plus malin que 4...g4 ?


xavierdupret, le 01/08/2007 - 16:54:19
Le roi passe de e8 à f7, g6, h5 etc.. Il faudra qu'au bon moment la tour controle la colonne g et le pion noir tombera en fin de course.


erony, le 01/08/2007 - 17:07:59
Oui maître Xavier et le meilleur moment semble tout de suite : 5 Tg7! g4 6 Rf7 et le Roi noir doit bien laisser passer son collègue en g6-h5.

Alors que 5 Rf7? g4! ne gagne pas.


xavierdupret, le 01/08/2007 - 17:17:28
Oui le roi fait barrage ! 


erony, le 01/08/2007 - 19:16:52
Récapitulation 
5...Rf6!! avec deux possibilités :



6 Tf7+ Rxe6 7 Txf1 Re5! (g4? 8 Tf4!) 8 Re7 g4 = (le même thème que le 5 Rxe3!! de notre 3e diagramme)

ou

6 e7 Ta1!! (Te1? 7 e8D Txe8+ 8 Rxe8 Rf5 9 Tg7! g4 10 Rf7! Rf4 11 Rg6! + -) 7 Td6+ Rf5! 8 e8D Ta8+ 9 Re7 Txe8+ 10 Rxe8 g4 = : la Tour est en d6 au lieu de g7, cela change tout !



La suite de la partie fut :

5...Rg6? 6 e7 Te1 7 Td5 (ou 7 e8D+) Rh5 (Rf7 8 Td7! ou 8 Tf5+ Rg6 9 Tf1! comme déjà vu) 8 e8D+ Txe8+ 9 Rxe8 Rh4 10 Rf7 g4 11 Rg6 g3 12 Tg5! Rh3 13 Rf5 g2 14 Rf4 Rh2 15 Th5+! Rg1 16 Rg3 Rf1 17 Tf5+ Rg1 18 Tf8! (évitant l'ultime piège 18. Tf2? Rh1 =) et les Noirs abandonnent (Th8-h2).

Merci à ceux qui ont pris la peine d'analyser. Tous les espoirs leur sont permis, quand on voit comment les 2 700 jouent les finales (cf en ce moment Gritschuk-Polgar).



Badisse, le 01/08/2007 - 22:58:10
Encore un peu d'indulgence ! C'est un bon résultat pour un joueur de Poker que d'annuler contre Judit polgar. Pourtant, j'avais réellement l'impression qu'après le 51ème coup noir, selon l'expression consacrée, "tous les coups gagnent" pour les blancs.

Position après 51...Rg5, Grischuk - Polgar J, Bienne 2007.



Sympa la petite révision des finales de tours. Mais avouons qu'il n'est pas évident pour le commun des mortels de jouer mieux que Botvinnik ;o)


Badisse, le 01/08/2007 - 22:58:58
Correction, le roi noir est en g5 


erony, le 02/08/2007 - 00:12:43
Un seul exemple 





Comment peut-on ne pas jouer ici, au lieu de l'aventureux 60 Ce5+?!, le "compact" 60 Rg2! suivi de Cf2(+) ?



Brunetti, le 03/08/2007 - 19:33:43
Olmutski,L - [+0200.02h2a5] 1.p, 1964 No doubt, it is one of the finest miniatures of all time. Can one improve on that? Y. Afek, EG n.169



C'est différent, mais il y a aussi une Tour qui ne va pas le plus loin possible.







gain




erony, le 04/08/2007 - 00:58:35
Et la seconde, elle pour se distinguer, va bien "le plus loin possible" !


Merci de reproduire ce grand classique. Tout prétendant à la maîtrise devrait le connaître par coeur. Ce sera le cas, le jour où les joueurs d'Echecs consacreront enfin du temps ... à ce qui en vaut la peine.


Brunetti, le 04/08/2007 - 07:56:28
Mandler,A - [+0400.21f6a1] 1.p, 1954 Dans le même esprit. D'habitude, on conseille de prendre les pions et de pousser le pion candidat, enfin de jouer des coups actifs...







gain





erony, le 04/08/2007 - 14:53:47
Oui, celle-ci est très subtile aussi avec un premier coup incompréhensible au premier abord, et une solution très courte (5 coups).


El cave, le 04/08/2007 - 15:46:42
j'aurais tendance à jouer Re5 pour combiner les menaces de mat à base d'installation en c3 et la menace de venir soutenir le pion passé, mais il y a beaucoup de suites potentielles. Quelque chose comme 1 Re5 Txa3 2 Rd4 suivi de 3 a7 et l'on ne peut pas activer le roi sur la colonne b sinon Tb8+ et dame ni faire grand chose de la tour.


erony, le 04/08/2007 - 16:38:39
a7 est rarement bon cela condamne la TB. Et le RN est en sécurité en a1 (comme s'il était en g7/h7), il ne demande pas à s'"activer" !

Sur 1 Re5? Ta5+ (Txa3 aussi) 2 Rd6 on peut jouer e5! et d'autre part 1 Rxe6? ne va pas à cause de Th4!


Petiteglise, le 04/08/2007 - 17:49:43
j'ai une idée : 1.Rxe6 ? Th4 2.Tf8!? Ta4! =

d'où 1.Ta7!? eg 1...Txa3 2.Rxe6 Th3 3.Tf7 Ta3 4.a7! +-

En fait je vois pas de coup noirs intéressants après 1.Ta7...


erony, le 04/08/2007 - 18:02:13
Je vois  que la "Matoche" t'inspire, c'est bien la clé, mais il y a une défense intéressante au 2e coup.


Petiteglise, le 04/08/2007 - 18:18:31
lol I got it !

putain c'est beau... et pas simple... (heureusement que la Matoche m'insipire, comme tu dis...)

Donc 2...Ta2! (avec l'idée Rd6... échec échec échec et sur R~8 T~6=)
)

3.Ta8! incroyable... les blancs remettent la tour sur a8...

3...Th2! (forcé sinon les blancs amènent le roi en a7 ou replacent leur tour ailleurs que sur la colonne a)

4.a7! Ta2! et là, la pointe 5.Tf1+ suivi de Tf2+ et Txa2...


Il est fort ce Mandler...


erony, le 04/08/2007 - 18:23:11
A part le 4e coup blanc (erreur de doigt) il n'y a rien à ajouter.


Brunetti, le 05/08/2007 - 11:36:31
Halumbirek,J - [+0400.10d7a8], 1944 


Gain, mais comment gagnent les Blancs en considérant les 2 exemples ci-dessous?


Exemple n.1, Tarrasch, 1908. Chéron, tome1

(b:Rb5,Ta8,a7; n:Rg7,Ta1) nulle

La défense est simple pour les Noirs car leur Roi peut jouer des coups d'attente g7-h7 ou h7-g7. Et si le Roi blanc défend le pion, la Tour noire a des échecs verticaux. 1.Rb6 Tb1+ 2.Ra6 Ta1+ 3.Rb7 Tb1+ 4.Rc6 Ta1 =



Exemple n.2, Vancura,J - [+0400.10e7h4], 1922

(b:Re7,Th8,h7; n:Rh4,Th6) gain

1.Rf8! [1.Rf7? Rh5; 1.Re8? Rh3! 2.Rf7 Th4! 3.Rg6 Tg4+ 4.Rf6 Th4 5.Rf5 Th6!] 1...Th5 [1...Rh5 2.Rf7!] 2.Rf7 Tf5+ 3.Re6 Th5 4.Rf6! 1-0












Petiteglise, le 05/08/2007 - 15:51:44
celle là est beaucoup plus facile, en partie les noirs peuvent encore tenter un piège de tour folle, mais comme les blancs ont à peu près tout les coups qui gagnent...


Brunetti, le 05/08/2007 - 16:07:38
Oui, c'est vrai, avec cependant cette subtilité: pourquoi 1.Rc7? Th8 annule-t-il ? Pas évident.




Une autre plus attractive, mais assez facile: Duras,O - [+0410.21b8d7], 1902.







gain


Petiteglise, le 05/08/2007 - 17:48:03
ça c'est un gain théorique classique 1.Fe3 Txe3 2.Txg2 Ta3 3.Td2+ Re7 et là un superbe coup, suivi d'un autre tout aussi beau assure le gain aux blancs...


Brunetti, le 05/08/2007 - 20:10:27
Gurgenidze,D - [+0400.33a1g5] 1.p, 1977 

gain

Forcément, avec des finales de Tours, il y a des géorgiens et Gurgenidzé, évidemment.

Plus difficile et plus artistique et pas vraiment dans le thème "En finales de Tours, il est généralement recommandé de placer sa Tour, pièce à marche longue, le plus loin possible, pour lui éviter d'être importunée par le Roi adverse." . Ce serait plutôt "le plus rapproché possible".




erony, le 05/10/2007 - 21:56:18
Pas trop loin 

Sauriez-vous découvrir, sans béquille électronique, en utilisant seulement votre propre cerveau, dont vous utilisez usuellement, tout comme moi, une infime partie des capacités offertes par "Dame Nature", pourquoi dans le diagramme qui suit, 1 Tc3! gagne, alors que 1 Tc2? et 1 Tc1? ne font qu'annuler ?






Les Blancs gagnent (d'après une analyse de Karpov-Van Wely, Monte Carlo 1998)



A la demande d'Inhalt ... money, je vous laisse davantage de temps cette fois-ci, disons, trois semaines environ. Ce qui vous laisse le temps de vous livrer à des querelles byzantines par ailleurs.



"Enjoy"



JRotenberg, le 08/10/2007 - 23:47:29
ne serait-ce pas pour eloigner la TN ? au dela de a3 ?


El cave, le 09/10/2007 - 00:02:55
hmmm, ça permet d'intercepter par Fb3 une fois que la tour noire s'est déplacée sur la colonne b peut-être ?!


erony, le 09/10/2007 - 01:00:21
Fb3  

est une idée importante dans le processus de gain de Philidor, mais pas précisément ici.




Quant à l'idée de rejeter la TN dans le lointain, est-ce un calcul précis ou... une bonne intuition ?



Badisse, le 09/10/2007 - 01:32:19
J'ai imprimé le diagramme Les 3 semaines ne seront pas de trop :)


JRotenberg, le 09/10/2007 - 15:22:47
J'ai dit a3 c'est une intuition comme j'aimerais en avoir plus souvent


JRotenberg, le 10/10/2007 - 10:44:34
Faut d'abord bien visualiser la position dite "de Philidor" Apres, chaque fois qu'on y rentre, on arrete l'analyse. Ca elimine enormement d'analyses inutiles et difficiles.


erony, le 22/10/2007 - 15:55:11
Tuyau Après 1 Tc3!, la variante critique est 1...Tb6+. Egalement intéressant est 1...Tg7(h7) mais là-dessus, il est équivalent d'être en c3, c2 ou c1.


Solution dimanche prochain.


JRotenberg, le 23/10/2007 - 18:12:55
un autre petit tuyau qui aide bien : http://www.k4it.de/index.php?topic=egtb&lang=en


JRotenberg, le 23/10/2007 - 19:02:12
mais ca laisse encore pas mal de travail et peut, avec un peu de chance permettre de trouver de tres jolies choses, par exemple : 1.Tc3! Tg7 2.Tb3+! Ra7! 3.Rc5! Te7?!? (qui n'est pas le meilleur, mais est un peu piegeur) 4.Ta3+?? annule!! en effet apres 4...Rb8 5.Rd6 Td7+!! ou bien 4.Rb6 Tb7+!!


erony, le 24/10/2007 - 03:18:14
Jacques il était bien précisé : "sans béquille électronique". Et le site que tu signales, qui, depuis un an, traite toutes les finales à 6 unités, fait plutôt l'effet d'une canonnière pour écraser une mouche ! La vérité "scientifique" sur T+F/T est connue depuis 15 ans au moins, il reste à la rendre digestible pour le fragile estomac humain.

La jolie variante que tu signales fait en effet partie des innombrables joyaux de cette finale.


erony, le 28/10/2007 - 17:00:51
Solution simplifiée 

Dans notre premier exemple, on jouait la Tour "pas trop loin" pour qu'après capture par sa collègue noire, celle-ci ne soit, précisément, pas trop loin.



Ici, le but est exactement contraire : la Tour noire doit être envoyée "le plus loin possible" pour ne pas bénéficier de la protection de son Roi et être subtilisée par enfilade. Mais la Tour blanche est appelée cette fois à demeurer sur l'échiquier. Elle doit donc jouer "pas trop loin" pour interdire à sa collègue de faire de même.



Plus précisément, il faut interdire un ...Ta3 qui permettrait ...Ra5-b4 défendant la Tour.







1.Tc3!! Pas trop loin... pour forcer la TN à aller le plus loin possible.

[1.Tc2? Tb6+! 2.Fc6 Ra7! 3.Ta2+ Ta6! 4.Th2 Ta3!! 5.Rc7 (5.Th7+ Rb6) 5...Ra6 6.Th8 Ra5! 7.Ta8+ Rb4= : la Tour noire est trop près;

1.Tc1? Tb6+! de même]

1...Tb6+

[1...Th7 2.Tb3+!;

1...Tc7?! 2.Tb3+

1...Tg7 voir ci-dessous]

2.Fc6 Menace Ta3 et, sur ...Rc8, Tf3.

2...Ra7

[2...Tb1 3.Ta3! Rc8 4.Tf3 Td1+ (4...Rb8 5.Tf8+ Ra7 6.Ta8+) 5.Fd5! Rb8 6.Ta3;


2...Tb4 3.Ta3 Rc8 4.Tf3 Rb8 5.Tf8+ Ra7 6.Rc5!]

3.Ta3+ Ta6 4.Th3 Ta2

[4...Tb6 5.Rc5 Tb2 6.Ta3+! Rb8 7.Rd6 Rc8 8.Tf3 ci-dessus

4...Rb6 5. Tb3+ Ra7 6. Tb7+ suivi de Tf7-f8+ et Rc7]


5.Rc7 Ra6 6.Th8! Ra5 7.Ta8+ Rb4 8.Txa2 +-


Il n'était évidemment pas nécessaire de voir toutes les ramifications pour saisir l'idée principale.





erony, le 28/10/2007 - 17:03:03
Variante 
1...Tg7 2.Tb3+! Ra7 3.Rc5 Tg6

[3...Td7 4.Tf3! Rb8 (4...Tc7+ 5.Fc6 Rb8 6.Rd6) 5.Rc6! Tb7 6.Rd6 Tb6+ 7.Fc6 Ra7 8.Rc5 Tb1 9.Ta3+ Rb8 10.Rd6;

3...Tg1 4.Tb7+! Ra6 5.Th7 Tc1+ (5...Tg5 6.Th8) 6.Fc4+]

4.Tb7+ Ra6 5.Th7 Ra5 6.Th2 Philidor



A transmettre au château de Villandry...




erony, le 28/10/2007 - 18:55:03
Un autre exemple 



trait aux Blancs



Avec la TN en g7, nous serions dans l'unique exception à la nulle de Szen, où les Blancs gagnent la TN par 1 Th1 Ra7 2 Ta1+ Rb8 3 Ta8+ suivi de Ta7+.




Mais ici la TN n'est pas assez loin : 1 Th1?! Ra7 2 Ta1+? Rb8 3 Ta8+ Rc7 4 Ta7+ Rd8 ne va pas, de même que 3 Rd6 Td7+! comme indiqué ci-dessus par JR.




erony, le 28/10/2007 - 18:57:22
2 Rd6? n'est pas meilleur  


où les Noirs doivent-ils poser leur Tour pour annuler ?



Charpentier, le 28/10/2007 - 20:52:12
Il semble qu'en e2, la TN s'expose à Fc4+ lorsque le RN va sur a6, donc...

mais je peux me tromper!


Badisse, le 29/10/2007 - 12:49:09
Sympa la solution ci-dessus ! 


erony, le 30/10/2007 - 18:38:57
Merci 
à Charpentier et Badisse. Solution bientôt.



erony, le 31/10/2007 - 00:59:27
Ici non plus, il ne faut pas aller trop loin 

Mais le premier motif n'a rien à voir avec l'éloignement ! Sur la case e2, la TN se fera subtiliser, comme l'a vu Charpentier, si le RN sort par a6 après ...Ra7.


Il est amusant de constater qu'il y a une autre différence : si le RN choisit la case a5 (au lieu de a7), pour jouer ensuite en a4, alors la TN est mieux en e3 qu'en e2, d'où elle pourra couvrir en a3 et ainsi obtenir la défense fondamentale de Szen.





1...Te2? 2.Ta1+ Rb6 3.Tb1+! Ra7 (Ra5 4 Rc5 et ...Ra4 n'est pas possible à cause du mat) 4.Rc7 Ra6 (4...Te7+ 5.Rc6 Tg7 6.Rc5 Tg6 7.Tb7+ comme vu plus haut) 5.Fc4+ et la Tour tombe.


1...Tg7? 2 Ta1+ comme déjà dit


1...Te3!! 2.Ta1+ Rb6 3.Tb1+ Ra7 (ou Ra5 4 Rc5 Ra4 = : c'est la position de Szen) 4.Rc7 Ra6 avec un sauvetage confortable.



erony, le 31/10/2007 - 01:04:01
Dans l'avant-dernier diagramme 

il faut, plutôt que 1 Th1?!, jouer 1.Tg8! (pour chasser la TN hors de portée du RN, mais cette fois par zugzwang, plutôt que par contrôle direct) 9...Th7 10.Tg1 Ra7 11.Ta1+ puis Ta8-a7+ avec "ramassage scolaire".



Ou, après l'imprécis 1 Th1?! Ra7, au lieu de 2 Ta1+, revenir à de meilleurs sentiments par 2 Th8! Ra6 3 Tg8!



Tantale, le 02/01/2008 - 17:11:18
Suis-je dans le bon fil ? 



Cette position survient dans l'étude de Troitzky [+0101.02d3b2] après 3... Rb2.

La Tour importunée saura-t-elle s'arrêter ?


Tantale, le 08/01/2008 - 11:08:20
Pour éviter qu'on sature le fil avec les réponses , ... je précise que seul Tf1! gagne dans le diagamme ci-dessus.

Cette étude est la dernière de la page Troitzky


Si la tour va moins loin elle sera à la portée du Roi noir.

Si la tour va plus loin la Dame pourra s'extraire de son cercueil pour contrôler la case où la tour pourrait donner mat.


Minhou, le 07/03/2008 - 16:07:37
A propos de Szen et de Tour le plus loin possible Je vous soumets le problème suivant.



Considèrons, la position de Szen suivante:







Ici le plus simple moyen d'annuler est 1...Td6+ 2.Fe6 Td1.



Si les Noirs jouent l'unique autre coup qui annule 1...Td4, alors les Blancs peuvent tenter 2.Re6!?


Minhou, le 07/03/2008 - 16:08:58
A propos de Szen et de Tour le plus loin possible - suite On obtient alors cette position:







Quel est alors l'unique coup qui annule pour les Noirs et pourquoi?



C'est l'unique cas à partir de Szen ou ce piège ce présente:





  • Si l'on déplace la position d'une colonne ou deux vers la droite; alors il y a 2 coups annulants.




  • Idem d'une colonne vers la gauche. Et de 2 colonnes cela a peu de sens car la Szen initiale serait gagnante.






erony, le 07/03/2008 - 17:09:52
Comme quoi 
s'il n'y a pas vraiment de "mauvais coin", il y en a un, tout de même, un peu plus confortable que l'autre.


A propos d'exception de Szen, un moyen mnémotechnique qu'AV a oublié de mentionner dans son livre : la Tour défensive se trouve sur la colonne-Cavalier (et donc la Tour attaquante sur la colonne-Tour contiguë). Dans l'exception de Kling et Kuiper (outre l'exception triviale où l'on mate en un coup), cette Tour se trouve également sur la colonne-Cavalier, mais bien sûr, la Tour attaquante se trouve de l'autre côté.



Minhou, le 12/03/2008 - 14:14:50
A propos erony Dans la partie Svetushkin-Grigore (2003) que tu nous a soumise; après le 100ème coup noir, on obtient la position suivante:







Qui revient à décaler la position précitée d'une colonne vers la droite.

Au lieu de jouer la meilleure défense 101.Re1 Rg2 102.Td5!



Les Noirs se sont dirigés vers le coin par 101.Rg1?! ce qui s'est révélé très inconfortable après 101...Td1+ 102.Rh2 Rf2


Minhou, le 12/03/2008 - 14:15:41
Obtenant la position suivante 



Dans cette position, à ma grande surprise, la tour "le plus loin possible" 103.Ta5! annule tandis que 103.Tb5? perd.



J'ai essayé de comprendre, mais je sèche.


erony, le 12/03/2008 - 16:13:03
Mais parce que  
nous entrons dans la galaxie croskillienne ! Le motif apparaît dix coups plus tard et je suis réservé sur les chances pratiques de gain du joueur des Noirs, si Svetushkin avait joué 103 Tb5?, les bons coups, spécialement le 113e et le 120e, étant très ardus. Dans l'autre coin, la punition pour ce genre d'erreur serait plus expéditive.


Mieux vaut encore "pas de coin du tout". Et pour jouer 101 Re1!, il suffit d'avoir vu le pat "thématique" sur 101...Rg2 puisque 101... Rg3 102 Rf1 redonne le Szen que le joueur des Blancs a identifié depuis le 97e coup.


Notons tout de même que les Blancs pouvaient s'épargner facilement ces affres au coup précédent par 100 Te3+! Ff3 101 Te7 interdisant au RN l'accès en f3. Cet échec dans le schéma de Szen n'est pas un "coup de mazette" mais un moyen d'avancer le compteur vers 50. Ici, c'est même un peu plus !



Brunetti, le 12/03/2008 - 21:36:39
Lobron,Eric (2575) - Spasov,Vasil (2540) [A41] Biel izt, 1993

1.c4 g6 2.e4 Fg7 3.d4 d6 4.Ce2 Cf6 5.f3 0-0 6.Fe3 c6 7.Dd2 Cbd7 8.g4 c5 9.Cbc3 cxd4 10.Cxd4 Ce5 11.Fe2 a6 12.Tg1 b5 13.cxb5 axb5 14.Cdxb5 Fe6 15.Cd4 Fd7 16.Tc1 e6 17.g5 Ce8 18.Rf2 f6 19.h4 Cc7 20.Rg3 d5 21.exd5 exd5 22.f4 Cc4 23.Fxc4 dxc4 24.De2 Rh8 25.Dxc4 Te8 26.Tge1 Ce6 27.Cxe6 Fxe6 28.Dc6 Dd3 29.De4 Dxe4 30.Cxe4 fxg5 31.hxg5 Fxb2 32.Tc2 Fg7 33.Cf6 Ted8 34.Tee2 Ta3 35.Rf2 Tda8 36.Fc1 Txa2 37.Txa2 Txa2 38.Fb2 h5 39.Rg3 Ff7 40.Td2 Ta8 41.Td6 Fxf6 42.Txf6 Rg8 43.Tb6 Te8 44.f5 gxf5 45.g6 Fxg6 46.Txg6+ Rf7 47.Tf6+ Re7 48.Txf5 h4+ 49.Rf4 Tb8 50.Fd4 h3 51.Th5 Rd7 52.Re4 h2 53.Rd5 h1D+ 54.Txh1 Tb5+ 55.Fc5 Tb7 56.Th8 Tc7 57.Tb8 Tc8 58.Tb5 Tc7 59.Fd6 Ta7 60.Tb8 Ta5+ 61.Fc5 Ta1 62.Tb7+ Rd8 63.Fd6 Tc1 64.Re6 Te1+ 65.Fe5 Tc1






Trait aux Blancs



Suite de la partie: 66.Th7 Rc8 67.Th8+ Rb7 68.Tb8+ Ra6 69.Rd5 Td1+ 70.Fd4 Th1 71.Fc5 Ra5 72.Fb4+ Ra4 73.Fc3 Th7 74.Rc4 Tc7+ 75.Rd3 Th7 76.Tb6 Th3+ 77.Rc4 Th4+ 78.Fd4 Ra5 79.Tg6 Te4 80.Tg1 Ra6 81.Tg7 1-0





erony, le 12/03/2008 - 22:03:41
Merci de ce petit rappel 
Le diagramme est Szen ; 76...Th4! (un petit peu moins loin) mène à Kling & Kuiper. Et 76...Tc7! 77 Tb4+ Ra3 est Centurini.



erony, le 12/03/2008 - 22:10:08
Après la faute du 76e  78...Th5!
eût au moins permis de vérifier si Lobron connaissait la méthode de Philidor (ce qui, je pense, est le cas).



Brunetti, le 13/03/2008 - 06:31:33
Vehi Bach,Victor M (2450) - Van Wely,Loek (2695) [B85]
HZ Open Vlissingen NED (4), 2001


1.e4 c5 2.Cf3 d6 3.d4 cxd4 4.Cxd4 Cf6 5.Cc3 a6 6.Fe3 e6 7.Fe2 Fe7 8.a4 Cc6 9.0-0 0-0 10.f4 Dc7 11.Rh1 Te8 12.Ff3 Ff8 13.Cb3 b6 14.a5 bxa5 15.e5 dxe5 16.fxe5 Td8 17.Cd4 Cxd4 18.Fxd4 Fb7 19.exf6 e5 20.fxg7 Fxg7 21.Fxe5 Dxe5 22.De1 Dxe1 23.Tfxe1 Fxf3 24.gxf3 Td2 25.Txa5 Txc2 26.Tg1 Rh8 27.Ce4 Fxb2 28.Ta2 h6 29.Tb1 Tc1+ 30.Txc1 Fxc1 31.Cc5 Tc8 32.Cxa6 Tc4 33.Cb8 Rg7 34.Cd7 f6 35.Cb6 Tc5 36.Ta4 Fe3 37.Cc4 Ff4 38.h4 h5 39.Rg2 Td5 40.Ta2 Td4 41.Tc2 Rg6 42.Rh3 Td3 43.Rg2 Rf5 44.Rf2 Re6 45.Re2 Td5 46.Rf2 Td3 47.Re2 Tb3 48.Cd2 Tb6 49.Ce4 f5 50.Cc5+ Rd5 51.Cd3 Te6+ 52.Rf2 Fe3+ 53.Rf1 Rd4 54.Ce1 Ff4 55.Rf2 Tg6 56.Cg2 Fg3+ 57.Rf1 Ta6 58.Td2+ Rc3 59.Td5 Ta1+ 60.Re2 Ta2+ 61.Re3 Txg2 62.Txf5 Ff2+ 63.Re4 Fxh4 64.Txh5 Te2+ 65.Rf5 Fe7 66.Th6 Fc5 67.Th8 Fd4 68.Td8 Te5+ 69.Rg4 Rd3 70.f4 Te7 71.Ta8 Re4 72.Ta4 Tg7+ 73.Rh4 Tg1 74.f5 Tf1 75.Rg4 Tf4+ 76.Rh5 Txf5+ 77.Rg4 Tf1 78.Rh4 Re5 79.Rg4 Re4 80.Rh4 Tg1 81.Tb4 Re5 82.Ta4 Fe3 83.Ta5+ Rf4






Blancs au trait


Suite de la partie: 84.Ta4+ Rf3 85.Rh5 Tg5+ 86.Rh4 Tg6 87.Ta5 Th6+ 88.Th5 Ta6 89.Tb5 Ff4 90.Tb3+ Re4 91.Rg4 Tg6+ 92.Rh4 Rf5 93.Tb5+ Fe5 94.Rh3 Tg3+ 95.Rh4 Tg2 96.Tb3 Th2+ 0-1





erony, le 13/03/2008 - 10:43:04
Abandonner 
dans une position de nulle élémentaire est en effet une façon originale d'aller "le plus loin possible".


Merci de ce festival d'absurdités. J'ignore si c'est un record : je suis toujours surpris par la capacité d'inventer de nouvelles fautes. Les Blancs ratent deux fois Kl&K (84e et 93e), le n°1 hollandais préfère deux fois la nulle de Szen au gain de Philidor (86e et 95e). Cinq énormités en 14 coups : du 36% !



erony, le 22/11/2008 - 21:56:41
Voyez 
ceci, joué aujourd'hui même :





(partie Grischuk-Eljanov, Dresde 2008, après le 45e coup blanc).



Les Noirs jouèrent "le plus loin possible" 1...Tg8?. Après quoi 2 Tb4? ne put qu'annuler, les Noirs ratant même le plus confortable 54...Txf2!.


Au lieu de quoi ils disposaient de 2 h4! Re5 3 h5 Rf5 4 h6 (menace h7) Th8 5 Rg3 Th7 (Rg5 6 f4+) 6 Rh4 gagne.



En jouant un peu moins loin, 1...Tg7!, ils gagnaient un temps défensif par l'interdiction d'un h6-h7 : 2 h4 Re5 3 h5 Rf5 4 h6 Ta7 (ou même Th7 5 Rg3 Ta7 6 Rh4 Ta1!!).


Vous me direz peut-être qu' ils auraient pu jouer, par intuition ou par chance1...Re4!, également satisfaisant. Oui, mais après 2 Tf6, ils leur fallait voir 2...Tg8!!. Cette fois, il faut aller "le plus loin possible" car 2...Tg7? 3 Tf8!!.


C'était évidemment très difficile à voir. On ne peut ici rien reprocher aux deux protagonistes, contrairement à d'autres dans cette même épreuve.


Osez me dire que cela ne vous donne pas envie d'étudier les finales...




Tantale, le 22/11/2008 - 23:13:38
C'est vrai que c'est joli ! [Event "?"]

[Site "?"]

[Date "2008.11.22"]

[Round "?"]

[White "New game"]

[Black "?"]

[Result "*"]

[Annotator ",EGTB"]

[SetUp "1"]

[FEN "8/8/1R6/3k2r1/8/7P/5P1K/8 b - - 0 1"]

[PlyCount "102"]

1... Rg8 2. h4 Ke5 3. h5 Re8 4. h6 Re7 5. Rb5+ Ke6 6. Rh5 Rh7
7. f4 Kf7 8. Kh3 Kg8 9. Kg4 Rd7 10. Rg5+ Kh8 11. Re5 Rd2 12. Re7 Rg2+
13. Kh4 Rf2 14. Kg5 Rg2+ 15. Kf6 Rb2 16. f5 Kg8 17. Ke5 Re2+ 18. Kd6 Rd2+ 19.
Ke6 Re2+ 20. Kd7 Rd2+ 21. Ke8 Rf2 22. Re5 Kh7 23. Kf7 Ra2 24. Re6 Ra8 25.
Re8 Ra6 26. Re3 Rb6 27. Re2 Rb7+ 28. Kf8 Kxh6 29. Re6+ Kh7 30. Re7+ Kh8 31.
f6 Rb5 32. f7 Kh7 33. Re4 Rb8+ 34. Ke7 Rb7+ 35. Kf6 Rb6+ 36. Re6
Rb8 37. Re8 Rb6+ 38. Ke5 Rb5+ 39. Kd4 Rb4+ 40. Kc5 Rf4 41. f8=Q Rxf8 42. Rxf8
Kh6 43. Rg8 Kh7 44. Rg2 Kh6 45. Kd5 Kh5 46. Ke5 Kh4 47. Kf4 Kh5 48. Rg1 Kh6 49.
Kf5 Kh7 50. Kf6 Kh8 51. Kf7 Kh7 52. Rh1# *



Ci-dessus un pgn donné par les EGTB



Les coups 2,3,4,5,6,9,11,12,23,29,31,35,36 des Blancs sont uniques.

Quel combat!.


erony, le 23/11/2008 - 12:17:07
Encore plus accessible à l'humain 


1...Tg8? 2. h4! Re5 3. h5! Ta8 (Rf5 4 h6 Th8 5 Rg3 Th7 6 Rh4) 4. h6! Ta7 5 .Tb5+! Rf6 6.Th5! Th7 7.Rg3 Rf7 8.f4 [8.Rg4] 8...Rg8 9.Rg4! Ta7 10.Te5 Rh7 [10...Ta1 11.Rh5! (11.Rg5 Tg1+ 12.Rf6? Rh7=) 11...Tb1 12.Te8+ Rh7 13.Te7+! Rg8 14.f5] 11.Rg5 Ta1 12.Te7+! Rg8 13.f5 Tg1+ 14.Rf6 Ta1 Transposant dans une étude classique de Maizelis (1939)






15.Re5! Te1+ 16.Rd6 Td1+ 17.Re6 Te1+ 18.Rd7 Td1+ 19.Re8 Tf1 20.Te5 Rh7 21.Rf7 Rxh6 22.Te6+! Rh7 23.f6 Ta1 24 Rf8 Ta8+ 25 Te8 Ta7 26 f7 gagne. Rappelons que e6 est l'emplacement idéal pour la TB.



Tantale, le 23/11/2008 - 19:12:01
Le plus loin possible ? Dans cete postion tirée d'une étude de Kalandadze, le trait est aux Blancs.







Ils vont jouer un coup de Tour salvateur sur la colonne e. Mais où?



erony, le 23/11/2008 - 19:45:24
Pas trop loin en effet

Cet exemple est mignon (et très peu "technique"). Mais si Kalandadzé l'a signé, c'est plutôt "gonflé" de sa part. L'idée date de Wotawa (1940 d'après VdH), remaniée par Chéron en 1961, (voir son "Lehrbuch" tome 4 p. 220). Il suffit d'ôter les 3 premiers coups de la version donnée par Chéron pour obtenir une étude correcte.



Tantale, le 03/12/2008 - 09:06:30
Dans cette étude de Olmutski 1964 
Survient la position (trait aux Blancs)





Pour le gain, la Tour c va coulisser sur la colonne c, mais ira-t-elle le plus loin possible?


Sebj, le 03/12/2008 - 10:46:12
je me lance 1.Tc7 B1=D 2.Td8 avec menace de mat


La tour se rend en c7 pour éviter le retour de la dame avec échec en h7.



Sebj, le 03/12/2008 - 11:01:37
Il doit y avoir un truc qui m'échape car j'ai l'impression que ça marche aussi pour 1.Tc8 et 2.Td7


Sebj, le 03/12/2008 - 11:05:20
ah non, je pense avoir trouvé 1.Tc8 ne marche pas car après 1...b1=D, 2.Td7 il y a 2...De4 couvrant b7 !!!


Tantale, le 03/12/2008 - 11:28:13
Et oui Sebj -) 


Etyoud, le 03/12/2008 - 14:13:41
et dans cette position : gain par 1.Tg7 ou 1.Tg8 ? 


Sebj, le 03/12/2008 - 16:10:35
J'ai beaucoup plus de mal que pour la précédente va me falloir mon échiquier :-)


Peut-on savoir le nom de l'auteur?


Etyoud, le 03/12/2008 - 17:16:14
bien sûr, c'est même LA question que j'attendais ! C'est beaucoup plus dur en effet, et même avec l'échiquier... Cette position apparaît au bout de 6 coups blancs et noirs dans une étude de Youri Akobia, publiée dans le magazine suédois Springaren 2006, qui a eu le seul prix décerné.



StruggleForLife, le 03/12/2008 - 18:38:37
Tg8 semble douteux vu que tu y ajoutes un "?" 


Etyoud, le 03/12/2008 - 18:53:52
j'y ai pensé en l'écrivant, mais c'est surtout un point d'interrogation qui termine... une phrase interrogative (point d'exclamation [!])


StruggleForLife, le 03/12/2008 - 18:58:06
Je plaisantais 


Sebj, le 03/12/2008 - 19:29:03
waouhhhhhhh c'est même pas le début de l'étude !


Etyoud, le 03/12/2008 - 19:33:03
en effet, l'auteur a trouvé cette  position sur les tablebases et ensuite il a construit une intro pour arriver à la position.


Sebj, le 03/12/2008 - 20:11:29
Je tourne en rond je me dit que


1. A un moment ou un autre, la tour devra laisser le champ libre au pion. A cet instant, le pion devra être défendu par le roi, où alors la tour devra se déplacer sur échec.

Comme le roi noir peux s'arranger pour rester sur la même colonne que le roi blanc, la deuxième possibilité me semble impossible et il serait donc obligatoire d'amener le roi en f7 pour aider la promotion du pion.


2. Il faut stopper l'avance du pion noir. La prise du pion est impossible car sur des tentatives comme Re5 il y a toujours Te2+...Le roi blanc ne peut se rendre en f7 !


Bref, j'étais tout heureux d'avoir résolu l'étude précédente, mais me voila ramené à la triste réalité...


Etyoud, le 03/12/2008 - 21:05:13
un indice : il y a un zugzwang réciproque après l'essai (1.Tg7? ou 1.Tg8?, en faisant comme si l'étude commençait ici), sur la bonne réponse noire (1...Tg1!), donc avec trait aux Blancs : c'est nul. Le même zugwang réciproque, mais avec trait aux Noirs et cette fois débouchant sur le gain blanc, s'obtient sur le coup clé (1.Tg8! ou 1.Tg7!) suivi de la même réponse noire (1...Tg1), lui-même suivi du coup blanc "complémentaire" du premier coup (donc 2.Tg7! ou Tg8!). La tour va en 2 temps sur la case où elle aurait pu se rendre en 1 temps. Ceci dit, cet indice n'aide pas beaucoup car l'explication (pourquoi l'un de ces 2 coups gagne et l'autre pas) n'est pas encore visible à l'oeil nu à ce moment-là... Il faut voir plus loin et notamment ce qui se passe sur, ou après, un futur Ta8 (là, ça aide un peu plus...?). Sinon, site d'Akobia pour y voir l'étude complète, ou mieux site des EGTB, car là tous les coups sont analysés...


Sebj, le 04/12/2008 - 09:29:14
tien, question aux spécialistes des études est-ce que les tables de finales n'entraînent pas la création de plus en plus d'études "surhumaines", je veux dire que l'esprit humain seul n'aurait jamais réussi à pondre ?


Dans le même sens, peut-on encore parler d'esprit créatif?


Etyoud, le 04/12/2008 - 10:14:22
à la première question, la réponse est sans doute oui : le "surhumain" est en train de devenir la norme et la conséquence est que la barre est placée de plus en plus haut (il y a des débats là-dessus et tout le monde n'a pas forcément la même approche). Il n'y a qu'à voir sur le site d'Akobia (http://akobia.com) la liste de prix qu'il récolte depuis 4-5 ans (avec son compère Becker)... Et ses/leurs intros sont à l'avenant, là aussi bien assistées par l'informatique. Mais on dit aussi que certains, comme Matous, n'ont jamais vu un ordinateur de leur vie... (j'exagère un peu, mais on assure que ce compositeur n'utilise pas l'informatique pour composer).
A la seconde, on peut en effet penser que ce ne est plus le même esprit créatif qu'avant les EGTB... Mais on fait aussi, en piochant les EGTB, des "découvertes", et à ce titre on "invente" aussi (une personne qui trouve un trésor ou même Lascaux est un "inventeur", c'est le second sens tout à fait officiel du mot, cf Petit Robert par ex, - et pourtant il ne l'a pas créée sa découverte !)


Sebj, le 04/12/2008 - 10:46:52
J'ai craqué et regardé la solution! Mais j'ai bien l'impression que peu de gens seraient capables de résoudre cette étude, même en commençant au diagramme que tu as présenté Etyoud.


Avec ton expérience, as-tu trouvé cette solution ?


Ce qui est dommage, c'est que ce genre d'étude écarte les amateurs tels que moi, qui prennent du plaisir à tenter de les résoudre, mais pas énormément à regarder la solution.


Etyoud, le 04/12/2008 - 10:55:37
Non, je n'ai pas trouvé, n'ayant pas cherché (je suis tombé par hasard sur la solution en cherchant autre chose - une éventuelle auto-anticipation d'Akobia par Akobia), de toute façon je n'ai aucun goût pour la résolution !
Ce sont des études pour collectionner des prix dans des concours et obtenir in fine un (des) titre(s)... (pas uniquement, on me répondrait qu'on recherche avant la beauté, blablabla, mais bon...)


Tantale, le 04/12/2008 - 12:51:38
@Sebj 
Moi les études que j'aime ce sont les « mignonnes », celles qui reposent sur une idée et que l'on peux expliquer à un copain dans un café suffisemment pour qu'il soit convaincu, donc qui ne commportent pas de longues variantes invérifiables sans ordinateur.

Maintenant il y a aussi des études magistrales qu'on regarde comme au cinéma mais qui ne sont pas vraiment faites pour être résolues par le quidam.


Etyoud, le 04/12/2008 - 14:18:17
@ Sebj : le GMI Hans Ree a écrit un article sur le sujet dans New in Chess 2008#6 (cité dans l'édito d'EG 174, octobre 2008). "Une fois de plus, la fin des échecs ?" en est le titre en vf.


Sebj, le 04/12/2008 - 15:18:50
Zut je me suis abonné à New in Chess depuis le 2008#7...


@Tantale : Je pense être comme toi, j'aime être surpris par une étude, par une belle idée à laquelle on aurait pas pensé dans un premier temps.


Etyoud, le 05/12/2008 - 10:43:36
On peut aussi penser que les EGTB boostent la création, à défaut de la créativité. Dans les années 80-90, il y avait, je crois, dans les 800-900 nouvelles études publiées chaque année. Je serais curieux de savoir combien pour les années 2006, 2007 et 2008 (quand on pourra le savoir). Un seul exemple : le seul concours Gurgenidze 2008, limité aux études en 5 et 7 pièces, a débouché sur la création de 120 oeuvres. Et il y a chaque année pas mal de concours sans parler des publications en revues.


Tantale, le 05/12/2008 - 19:33:35
A propos des EGTB Cette étude de Lazard (Les Blancs jouent et gagnent :






est censé avoir comme solution 1.Rc2!


Mais les EGTB indiquent :

1.Rc2 gain en 29 coups

1.Cf5 gain en 115 coups

1.Cg6 gain en 136 coups

Tout autre coup nulle.


Pauvre Lazard!



Tantale, le 05/12/2008 - 19:33:54
est censée 


erony, le 12/12/2008 - 19:31:17
Mais oui Etyoud 

Comment donc ? Vous ne saviez pas (article sur Mattison) que cet auteur anglais, qui n'a rien d'une bonne soeur malgré la sonorité de son patronyme, affuble souvent ledit au fronton d'oeuvres très anciennes (ou de "trouvailles" tablebasiques), au besoin en les charcutant. Ou simplement ne dit rien, laissant supposer que cela vient de lui (un exemple ici-même, voir le 30-12-2006 à 16:56).


Merci en tout cas pour cet Akobija illustrant parfaitement notre thème : nouvel exemple d'une beauté qu'il n'est pas besoin d'associer à un ego. J'essaierai de le rendre "humain".


Tantale : l'art pédagogique passant par la répétition, merci de revenir sur Olmutski 1964, présenté ici-même par sambali (le 03-08-2007 à 19:33). Il faudra en reparler encore.



Tantale, le 12/12/2008 - 19:55:41
Bien que ce que dise Erony soit toujours opportun et précis, j'attrape un mal de crane à vouloir le comprendre à la première lecture. C'est quoi cet article sur Mattison ?


Pour Olmutski je suis sincèremement désolé mais je n'avais pas fréquenté le forum pendant six mois (c'est une explication, pas une excuse)


Etyoud, le 12/12/2008 - 19:59:13
Erony parle de la version Nunn, qui n'était pas de lui.


erony, le 13/12/2008 - 19:05:33
Pour tout comprendre sur ce classique sambalio-tantalien 




Les Blancs gagnent (L. Olmutski, 1964).



1.Ta3+ Rb4 2.Tab3+ Rc4 3.Thc3+ Rd4 4.Td3+ Rc4 5.Tbc3+! Rb4 [5...Rb5 6.Td8 ou 6.Td7 ] 6.Tc7!! Pas trop loin : 6.Tc8? b1D 7.Td7 (7.Td4+ Rb3=) 7...De4! -- bravo Sebj. 6...b1D 7.Td8!! ... Pour aller plus loin, cette fois. 7...d1D [7...De4 8.Tb8+ Ra3 9.Ta7+ Da4 10.Txa4+ Rxa4 11.Td8] 8.Tb8+ Ra3 9.Ta7+ Balayage vertical. 9...Da4 10.Txa4+ Rxa4 11.Txb1.



Ou 2...Ra4 3.Tbg3!! Ah ? Le plus loin possible !3...d1D 4.Th4+ Rb5 5.Tg5+ Rc6 6.Th6+ Rd7 7.Tg7+ Rc8 (7...Re8 8.Th8#) 8.Th8+ Dd8 9.Txd8+ Rxd8 10.Tb7. Balayage horizontal.




erony, le 14/12/2008 - 22:51:31
Une ébauche de solution de l'étude d'Etyoud 



Les Blancs gagnent (Y. Akobia et Mlle Tablebase, 2006)



Sur 1 Re5? les Noirs activent le contre-jeu : Te2+! suivi de la poussée ...e5.



Comme on le devine dans le commentaire d'Etyoud, 1 Tg8? (le plus loin possible) Tg1! ne va pas, alors que la solution est 1 Tg7! (pas trop loin) Tg1 2 Tg8!! nous mettons les Noirs en "zugzwang". Pourquoi ?



erony, le 14/12/2008 - 22:52:39


Trait aux Blancs : nulle. Trait aux Noirs : ils perdent.


Examinons d'abord l'essai 1 Tg8? Tg1!, et donc ce dernier diagramme aux Blancs de jouer. La poussée immédiate se heurte à un barrage : 2 g6 Tg5! 3 Re4 e5!. Et sur 4 g7 on "chevauche le tigre" par ...Re2! 5 Rd5 Re3 =.


Logique est donc 2 Re5 Te1+! (nous verrons que ceci serait perdant avec la TN en e2 !) 3 Rf6 (ou Rd6) mais 3...e5 suivi de e4 sauve encore les Noirs.


N'apporte rien de plus 2 Re4 Te1+! 3 Rf3 Tf1+ 4 Rg4 Tg1+ 5 Rf4 Tf1+. Notons que sur la 2e traverse, la TN n'aurait pas d'échec après 3 Rf3. Nous devrons donc ne pas aller trop loin pour que la Tour adverse soit... empêchée d'aller plus loin.


Voyons alors la solution 1 Tg7!! Tg1 2 Tg8!! (notre dernier diagramme, aux Noirs de jouer) Tg2 (2...Re2 fait écran donc 3 Re5 Rf3 4 g6 et 2...Te1 mérite d'être examiné à part -- c'est sans doute pour l'auteur la variante principale) 3 Re5! (ou 3 Re4! Te2+ 4 Rf3 Te5 5 g6 Tg5 6 Rf4, comparez avec le paragraphe précédent) Te2+.



erony, le 14/12/2008 - 22:53:43


Où placer le Roi ?


Les Blancs tirent parti de la mauvaise position de la Te2 par 4 Rd6!! (4 Rf6? e5 est sans danger) e5 (Re3 tend un piège : 5 Rxe6? Rf4+ 6 Rf6 Ta2 = mais on joue 5 g6! -- empêchant ...Rf4 par Tf8+ -- Rd4 6 Td8!! -- jolie embuscade -- Tg2 7 Rxe6+) 5 Ta8!! (car sur 5...e4 les Blancs échangent les Tours et poussent leur pion, obtenant D contre Pe2) Rd3 6 Rd5!! e4 ( ni 6...Re3 7 Rxe5 ni 6...Rc3 7 Ta3+ Rb4 8 Tg3 e4 9 Tg4 ne valent mieux) 7 Ta3+ Rc2 8 Ta2+ gagne.



erony, le 14/12/2008 - 22:54:44
Revenons sur 2...Te1 



3 g6! e5+ 4 Rd5 e4 (sur Rd3 l'embuscade 5 Td8!! -- écho-caméléon de la précédente -- e4 6 Re5+ Rc2 7 Rf4) 5 Rd4! e3 6 Ta8!! e2 7 Ta2+ Rc1 8 Rd3 (menace Txe2) Tg1 9 Ta1+. Il y a encore beaucoup de finesses mais point trop n'en faut.


Toute remarque sur cette analyse (évidemment incomplète) sera la bienvenue. Je reviendrai sur les intéressantes infos d'Etyoud du 4-5 décembre. En attendant, on voit dans cet exemple (qui ne pourrait être présentée, Sebj, dans un concours de résolution, à temps limité) les deux approches possibles d'une même composition : l'étudiste pur (ou le juge) choisira comme variante principale ("main line") celle correspondant à la plus longue suite sans dual (ici 2...Te1). Le joueur passionné (le "chercheur d'or") n'en a cure : il choisira la suite la plus étonnante, la plus instructive (dans le cas présent, la raison, même double, pour laquelle g1 convient mieux à la TN que g2). Qui constitue, pour le problémiste aussi (même s'il ne pardonnera pas le dual), la variante "thématique".



erony, le 17/12/2008 - 21:16:10
De même que la TN  

n'était pas bien en g2 dans ce qui précède, la TB sera moins bien en g7 qu'en g8, dans l'hypothèse 1 Tg8? Tg1! 2 Tg7.





Les Noirs annulent



Là encore, l'étudiste pur aura du mal à pardonner qu'il y ait quatre (!) coups annulants. Mais c'est pour la même raison, fort logique, que la Tour en g7 gêne son propre pion. Le joueur en tirera meilleur parti.



Un petit aperçu :



2...Te1! 3 g6 e5+! 4 Rd5 Rd3 5 Td7 (nous avons vu ceci avec la T en d8) e4 6 Re5+ Re3! 7 g7 Tg1 =. Avec la T en d8, la promotion immédiate suivie d'un échec vertical (puis de Tf4 ou Td4) gagnerait le pion noir.


Ou dans cette dernière variante 4...e4 5 Rd4 e3 6 Ta7 Re2! 7 Re4 (pour empêcher ...Tg1) Rf2! 8 g7 Tg1 9 Tf7+ Re2! =. Même motif, même punition : avec la T en f8, de nouveau, promotion puis échec vertical et Tf3 (Td3).



2...Tg2! 3 Re5 Te2+ 4 Rd6 Re3! (sur ...e5? 5 Ta7! la différence ne se verrait pas, puisque la Tour doit se retrouver en a2 !) 5 g6 (nous avons vu que c'était le seul coup gagnant avec la T en g8) Rd4! 6 Td7 e5! 7 Re6+ Re4 8 g7 Tg2=. Encore le même thème : et Tf5 (Td5).


Ou 3 Re4 Te2+ 4 Rf3 Te1! (nous avions vu ici 4...Te5) 5 g6 Tf1+ (ou e5) 6 Re4 Te1+ 7 Rf4 e5+ 8 Rf5 e4 =. Ici, avec la T en g8, on pousserait simplement le pion.

2...Re2! 3 Re5 Rf3! 4 g6 Te1+ 5 Rf6 e5. Même remarque.


2...Rc2! 3 g6 Tg5! 4 Re4 e5!. Même remarque.



En somme, chaque Tour devait bien être le plus loin possible, mais au bon moment !





erony, le 18/12/2008 - 15:30:17
En vrac, sur ce que disait Etyoud 
Matous compose sans ordi, c'est aussi ce que j'avais entendu dire. Il en est de même pour Afek, qui me l'a confirmé personnellement. Mais l'un et l'autre l'utilisent peut-être pour une ultime vérification, avant d'envoyer leurs oeuvres.


Le "second sens" du mot inventeur me plaît, il prêche pour ma paroisse, comme on dit. Me paraît tout de même bien trop indulgent !


Le boom sur la création ("à défaut de la créativité", en effet) est assez logique, c'est tout de même plus facile de pondre (je ne dirai pas "composer") une pseudo-étude en tripotant la machine. Soyons optimistes : voilà au moins un bon côté, une contrepartie à cet aspect néfaste de l'ère "ordi", la tendance paresseuse à ne plus réfléchir par soi-même. Au moins, on se promène dans la galaxie "études".


Dans ce qui paraît actuellement, Il y a beaucoup de travaux parfaitement imbuvables, d'études "surhumaines" comme dit Sebj. Il faut répéter le rôle inappréciable de John Beasley dans son "BESN". Je pense comme lui que tout ce qui ne peut être rapporté à la compréhension humaine est sans valeur. Tout n'est pas mauvais chez Becker mais...hum ! Akobia est un peu plus malin. Il marie habilement le surhumain et l'humain.


Je viens seulement de vérifier ce qu'il dit lui-même de "son" étude. Il donne bien 2...Te1 comme variante principale, avec 6...Re2 qui donne une suite sans dual un peu plus longue que 6...e2. Il ne mentionne pas 4 Rd6! ni même 2...Tg2 (comme je le supposais, à cause du dual), et semble passer à côté de beaucoup de subtilités.



La créature échappe à son "créateur". Nous sommes en plein Golem !


Etyoud, le 18/12/2008 - 15:54:59
au passage, pour faire écho à un autre fil (mais en même temps, c'est complètement dans le sujet), lundi a été publié le jugement du jubilé Gurgenidze, avec deux sections, l'une pour les études en 5 pièces, donc intégralement EGTB, l'autre pour études en 7 pièces, donc en grande partie EGTB : y figurent 4 études de 4 compositeurs français différents, dont 2 prix, et même un 1er prix (total de 33 études récompensées sur 120 qui concouraient).


Tantale, le 21/12/2008 - 10:22:13
Le moins loin possible ? Grischuk - Eljanov FIDE Grand Prix 20/12/2008.



Grishuk et Elianov sont rentrés dans une finale T + P + P Vs T après le coup 56 des Blancs.

D'après les EGTB la position est nulle et le reste jusque avant le coup 67 des Noirs. La position est :




3R4/k7/P1K5/2P5/8/8/8/7r b - - 0 67


Là Grischuk joua Th5 qui perd, mais les trois coups qui ne perdent pas (d'apèrs les EGTB sont :

- Tg1

- Tg2

- Th3


Peut-on humainement comprendre cela?








Tantale, le 21/12/2008 - 10:23:09
Lire Th2 au lieu de Tg2 


erony, le 21/12/2008 - 10:34:29
Non seulement on peut, mais on doit Je n'ai été devancé que de quelques minutes, j'avais justement préparé ceci (je ne refais pas le diagramme).


erony, le 21/12/2008 - 10:35:29
Pédagogie 


Grischuk et Eljanov aiment la finale T+Pf+Ph/T. Ils la rejouent à un mois d'intervalle. Comme à Dresde, les Noirs se trompent, mais cette fois leur faute est réfutée sur l'échiquier. Et, par souci de pédagogie, ils illustrent cette fois l'autre classique indispensable (on dit maintenant, c'est plus chic, incontournable) de Maizelis 1939.



Dans Maizelis, la Tour blanche est en d6 (l'emplacement idéal). On gagne alors par Rc6-c7!. Mais ici Rc7 n'est pas une menace, à cause tout simplement de ...Rxh6!. Il faut donc... attendre les événements : 67...Th2! , comme savait faire Smyslov en pareil cas. Au lieu de quoi, les Noirs jouèrent 67...Th5? 68 Rb5!, privant leur Tour d'une moitié de ses prérogatives, la possibilité d'échecs verticaux.


La solution est ici le plus près possible.



erony, le 21/12/2008 - 10:39:53
Nul besoin des tablebases 
pour ceux qui ont lu les classiques.


Tantale, le 21/12/2008 - 11:03:03
Maizelis ! 
Google m'a évité le mal de crâne.


On trouve Maizelis « Finales de pions » d'occasion, sur Amazon en très bon état pour 74,85 €.


erony, le 21/12/2008 - 11:37:29
Erratum 
...Rxa6! et non ...Rxh6.


Votre migraine virtuelle aurait déjà dû se produire, voyez ci-dessus (23-11-2008 à 12:17) !


Tantale, le 21/12/2008 - 15:25:22
Est-ce juste ? 
Si la Tour Noire ne reste pas sur les colonnes g ou h elle va permettre ultérieurement dans un variante où elle remonte pour donner des échecs latéraux au Roi Blanc de gagner un temps en l'attaquant (donc trop près - Par exemple : 67...Rf1 68.Kc7! Kxa6 69.Rd6+! Ka7 70.c6! Rf8 71.Rd8 Rf7+ 72.Kd6 Rf6+ 73.Kd7 Rf7+ 74.Ke6 1-0)


Sur la colonne h, si elle monte au delà de la troisième rangée, elle perd la possibilité d'échecs verticaux (Par ex Sur Tour 1...h4 2. Rb5! seul coup gagnant.)

La Tour Noir devant bouger, ce n'est que les cases h2, h3 et g1 qui lui laissent toutes ses capacités d'intervention.


Si dans la position on donne le trait aux Blancs ils ne gagnent pas.
Il faut donc en bouger le moins possible.




Tantale, le 21/12/2008 - 18:15:47
Je dirais tout de même 
La solution est ici le plus loin possible (du Roi Blanc)


erony, le 21/12/2008 - 19:36:02
67...Tf1 ? 
est en infraction avec le principe rappelé ci-dessus le jour de Noël 2006 à 20 h pile : la règle des trois cases entre la T défensive et le pion. Après votre 72...Tf6+, il n'y en a que deux. Mais après 67...Tg1! tout est en ordre.


Pour les échecs verticaux, cette règle ne sert pas , le Roi blanc n'ayant aucune intention d'aller à la rencontre de la Tour. Il suffit de pouvoir donner échec, c'est pourquoi même 67...Th3 est satisfaisant.



Tantale, le 21/12/2008 - 19:51:51
Bon à savoir « La règle des trois cases » Je ne connaissais pas.


erony, le 23/12/2008 - 12:36:01
On la trouve déjà dans le livre du lion-poisson (je crains une nouvelle migraine) page 13 de l'édition 1971.


Tantale, le 23/12/2008 - 14:13:57
lion-poisson ?  
Peut-être par charité et dans l'esprit de Noël me dira-t-on de quel livre il s'agit.



Sinon petite généralisation sur la postion plus haut :

Si c'est au Noirs de jouer et si leur Tour peut atteindre le rectangle h1g3 la position est nulle.

Si c'est aux Blancs de jouer, la postion est bien sure nulle alors si et seulement si la Tour Noire est dans ce rectangle.



yggdrasill, le 23/12/2008 - 20:28:37
lion poisson ->lion fish->leven fish-> levenfish & smyslov: rook endings

Je suppose donc que la voie de son maître évoque le livre 'Rook Endings' de Smyslov & Levenfish (lion poisson, bien que je ne sache pas en quelle langue leven signifie lion).


yggdrasill, le 23/12/2008 - 20:49:26
voix, désolé.

Bon, a part en Néerlandais où leven signifie vie, je ne vois pas d'où sort cette histoire de poisson, mais comme j'ai le bouquin sous les yeux, je plussois à mon message précédent :o)


yggdrasill, le 23/12/2008 - 20:53:41
Heu je voulais dire cette histoire de lion...Quoique ça vient peut être du russe лев...


Tantale, le 23/12/2008 - 20:55:53
En allemand lion se dit Löwe @Ygrradsill : tu es peut-être sur la piste !


Micromegas, le 23/12/2008 - 22:35:23
Pédagogie est évidemment impropre... Il s'agit d'andragogie ici. :-)


erony, le 23/12/2008 - 23:00:37
En effet Tantale l'auteur étant plutôt germanophone... Bravo ! Et à Ygg aussi...


Tantale, le 26/12/2008 - 17:09:27
Dans la partie Smyslov - Relange (Cannes 1996) Après le coup 59.Tg4 des Blancs on arrive à a position :






Relange joua le plus loin possible 59...Ta7 et perdit.


Le seul coup qui maintenait la nulle d'après les EGTB était 59...Th7


Peut-on dire que ce coup était nécessaire parce qu'il fallait absolument empêcher l'avancer du pion h ?



erony, le 26/12/2008 - 19:00:05
Oui 

h4-h5 suivi de Th4 est une menace qu'il faut parer. Cette faute est déjà connue, on la trouve au 63e coup d'une partie-modèle Kérès-Sokolsky 1947, commentée dans quelques ouvrages.



Où il est précisé qu'avec Tg5 et Rg4, comme il n'y a plus la menace Th4, la défense ...Ta7-a1! redevient adéquate contre h4-h5.


Tantale, le 26/12/2008 - 20:15:04
En effet, dans les deux parties  on a exactement la même position après le h5 blanc sauf que dans celle de Smmslov la Tour noire est en a7 et dans celle de Keres la Tour noire est en a1.
La Tour blanche va propulser le pion h en se mettant derrière lui.


Tantale, le 26/12/2008 - 20:28:40
Devinette 
Dans la partie Gelfand Shirov 2001, La position après le coup 50 des Noirs est :





Les Blancs (Gelfand) jouèrent un coup et après la réplique noire abandonnèrent.

Pourquoi?
.


Fox, le 26/12/2008 - 20:32:53
le portable avait sonné 


Tantale, le 26/12/2008 - 20:53:40
non Fox il a abandonné de lui-même.


Fox, le 26/12/2008 - 20:57:38
alors il a dû jouer Tg6+ ou Th5+ ou Tg7 ou h5 ou Tc5.


Tantale, le 26/12/2008 - 21:01:31
Exact -) Gelfand a joué Tc5??


Il s'agissait d'une partie à l'aveugle du tournoi Amber de Monaco.


erony, le 26/12/2008 - 21:38:25
Le jeu à l'aveugle rend aveugle, normal, non ?


Fox, le 26/12/2008 - 22:11:25
Tc5 joli :-)) avec l'idée Tc3+ Txc3! et gain facile (pour le coup sans même réviser ;-))


Tantale, le 27/12/2008 - 12:34:20
Dans la partie Gelfand - Svidler FIDE-Wch k.o. 2001 Après le coup 66 des Blancs on arrive à la position :





Svidler joua le plus loin possible Ta2 et sa position qui était gagante devint nulle.

D'après les EGTB, il aurait du jouer Tb2 ou Td2.


Cela ne me parait pas facile à comprendre.



Tantale, le 27/12/2008 - 12:42:31
Erratum lire il aurait du jouer Ta2 ou Td2.

Td2 je comprends, cela permet de répondre Ta5 sur Td5 et donc empêche la Tour Blanche de se placer en a5 derrière le pion Noir.


Tantale, le 27/12/2008 - 12:47:32
En fait Ta2 gagne un temps et empêche aussi la Tour Blanche de se placer derrière le pion h. au contraire c'est le Roi Noir qui va pénétrer dans cette zone pour le gain.

je ne sais pas si j'ai tout compris.


Tantale, le 27/12/2008 - 12:53:11
Suite à l'erratum ce que j'ai dit à propos du diagramme est faux La partie se termina par une finale Dame contre Tour, et donc Svidler ne perdit jamais le gain même si la partie se termina par la nulle (il s'agissait d'un ko)


Tantale, le 27/12/2008 - 13:06:27
Par contre dans cette position (Trait aux Noirs) 


issue de la partie Dreev Alexey - Zhu Chen 2002, seul Tg1 en a1 le plus loin possible préserve la nulle.


Comment comprendre que Ta1 et Tb1 ne sont pas équivallents pour les Noirs ?



Tantale, le 27/12/2008 - 13:07:06
Lire Th1 en g1 


Tantale, le 27/12/2008 - 13:07:35
non Th1 en a1 zut 


erony, le 27/12/2008 - 15:11:37
Gelfand-Svidler 
Une finale explosive. Avec le PN en f5, elle fut analysée par Dvoretzky il y a trente ans (c'est une partie Taimanov-Gulko 1976). On la trouve dans l'édition 1991 de ses "secrets de l'entraînement". Puis il se rendit compte qu'il s'était trompé. Il la supprima de son "école de l'excellence" de 2001... pour la remettre en 2002 dans son "université de finales". L'analyse était relancée par une nouvelle défense, déjà signalée par un auteur français en 1998. Mais cette défense ne suffisait pas ! Les deux auteurs avaient été dépassés par la complexité de la position. On trouve un état de la question sur

http://www.mjae.com/Villeneuve-Finales_01.html : voyez p.366 l'exercice 255 (position de départ Rg3, Th4 / Re5, Tc2, Pf5 & h2).


En effet, on ne doit jouer ...f5-f4 que lorsque la TB ne peut venir sur "h". La bonne case pour la TN est d2. Le RN doit faire un va-et-vient, menaçant alternativement de descendre sur la première rangée ou de passer sur la colonne "h". Ce n'est pas de la tarte...


Il est curieux que Svidler ait si bien joué la finale de Tours, aidé tout de même par la Tour passive de Gelfand, pour saccager le Dame / Tour qui s'ensuivit, dont il a déjà été question sur FE.


erony, le 27/12/2008 - 15:49:14
Dreev-Zhu 
Le "comprendre" est facile (auriez-vous déjà oublié la règle du poisson-lion ?). Ce qui est difficile à comprendre, c'est qu'il soit déjà trop tard pour rattraper le coup après 61...Tb1?. Dvoretzky (encore lui) analyse dans son dernier ouvrage une partie qu'il joua contre Filipowicz en 1973, avec le même matériel T+Pe+Pg/T : ce n'est pas non plus du gâteau.


Un peu plus tard, nous voyons Dreev laisser échapper le gain, ce que Madame ne voit pas. Une autre illustration de la même règle. Mais c'était du rapide...


Tantale, le 27/12/2008 - 15:58:14
La règle du poisson-lion  je ne l'avais pas encore tout à fait intégrée. Il faut donc trois colonnes vides entre le pion et la tour.


erony, le 27/12/2008 - 16:00:46
Miam-miam 


Dreev-Zhu Chen après le 69e coup noir.


Au lieu de 70 Ta8! Txg5 71 Rd6, les Blancs "bluffent" par 70 Re7? sur quoi l'absurde 70...Te1? 71 e6 leur donne raison.


Mais 70...Txg5! 71 e6 Ta5! (règle des trois cases) annulait en sifflotant.


C'est fou, le nombre de fois où une finale est perdue par manque d'appétit.


erony, le 27/12/2008 - 16:22:02
Miam-miam bis 
A quelques jours du nouveau "Wijk", un rappel utile :




Kramnik-Aronian, Wijk aan Zee après le 79e coup blanc.


D'accord, ce n'était pas perdu après 79...Ta7+?! mais pourquoi se priver ?


erony, le 27/12/2008 - 16:23:42
79...Rxh6! 80 f6 Ta7+ ou 80 Th8+ Rg5 ou 80 Td6+ Rh7. Même pas de poisson-lion ici.



© 2000-2014 - France Echecs