France Echecs Bandeau France Echecs |  
---- jeudi 23 novembre 2017
--- ---- --- Ecrire au webmaster
Nom d’utilisateur   Code d’accès 
--- --- ---
Forums  | Devenir membre | Mot de passe oublié ? | Charte | A propos |  Utilisation des cookies |  Contacter France-Echecs
Actualités   Actualités
Tournois   Tournois
Théorie   Théorie
Ouvertures   Ouvertures
Clubs   Clubs
Informatique   Informatique
Arbitrage   Arbitrage
Problèmes   Problèmes
Etudes   Etudes
Finales   Finales
FAQ   FAQ

 Rechercher sur le site  



Abonnez-vous à la revue Europe-Echecs

Pour les fondus de cases conjuguées ... par Kloch le 29 novembre 2005  [Aller à la fin] | Etudes |
Pour mon premier post dans cette rubrique, je vous propose 2 études que m'a inspiré l'un des derniers chefs-d'oeuvre de Grigoriev :




Etude n°1 : les Blancs jouent et gagnent





Etude n°2 : les Blancs jouent et font nulle





Un indice : comme indiqué dans le titre et bien que ça n'en ait pas l'air, il y a derrière ces 2 positions un réseau de cases conjuguées très complexe (de mon point de vue de néophyte)


Indice #2 : il s'agit bien sûr du même réseau dans les 2 études



Question(s) subsidiaire(s) pour les pros d'entre vous car j'ai du mal à mal à me rendre compte :

Jugez-vous ces positions dignes d'intérêt et donc dignes d'être publiées quelque part ?

- Si oui, comment s'y prend-on pour tenter de les porter à la connaissance du plus grand nombre des intéressés potentiels ?
- Si non, oubliez ce qui précède car je dois avoir sâcrément l'air d'un sale petit prétentieux








Moi, le 29/11/2005 - 05:56:13
Je ne vois pas trop ce que les cases conjugués viennent faire ici. Les Pions Blancs dans le premier diagramme et Noirs dans le second ne sont pas figés (coups de résèrves).

Mais bon même comme ça j'ai du mal à saisir l'idée de gain



Etyoud, le 29/11/2005 - 07:21:46
"Publiées quelque part"? Eh bien, voilà, c'est fait... !
L'étude de Grigoriev, Schakhmaty v SSSR 1938 : Les Blancs jouent et gagnent.



dip, le 29/11/2005 - 09:51:48
joli pour la première je dirai Rg2 ! avec l'idée d'obtenir une position R blanc c7 R noir a7 ou b3 gagne.


dip, le 29/11/2005 - 09:54:16
pour repérer les cases conjuguées il faut se servir de la colonne e et de la case e5 comme "miroir"


dip, le 29/11/2005 - 09:56:44
dans le 2è c'est la case e4 qui semble critique donc je dirai Rb2


dip, le 29/11/2005 - 10:01:19
en fait dans la première le coup b3 doit être utilisé plus tot que ce que je croyaus pour franchir la 6è rangée.


dip, le 29/11/2005 - 10:08:14
bon c'est compliqué tout ce bordel je viens de me rendre compte que le roi noir peut contre attaquer par e5 si on lui en laisse la possibilité donc Rg2 perd de son intéret. Il faut probablement entrer plus directement dans le camp noir avec Rh4, je regarde ca...


dip, le 29/11/2005 - 10:13:29
je commence à comprendre 2 3 trucs nottament le fait qu'il semble y avoir de l'anti opposition...mais aucune idée de la clé j'abandonne lol.


Scoul, le 29/11/2005 - 14:48:07
indice d6 et f6 sont conjuguées (R en d6 et f6 : les Noirs au trait perdent). Ca peut aider !


dip, le 29/11/2005 - 15:00:05
mais justement il me semblait que ces cases étaient conjuguées par une anti opposition (les noirs au trait annulent...)


sigloxx, le 29/11/2005 - 15:54:02
Ca dépend de laquelle on parle.. Mais dans la première, d6 et f6 sont bien anti-conjuguées (ie RNd6 RBf6, trait aux blancs 1.b3 gain, trait aux noirs 1....Rd7 nulle).

g5 et c6 sont conjuguées. f4 et d7 sont conjuguées, et g4 et c7 aussi, donc g3 et c6 sont conjuguées.. Donc 1.Rg3 et 1 Rg4 ne vont pas. Je vous laisse trouver lequel des deux coups restants est le bon.


Sinon les deux études reposent exactement sur la même chose, et sont donc toutes deux anticipées par celle de Grigoriev signalée par etyoud. Je ne pense d'ailleurs pas qu'il soit possible de faire grand chose de "neuf" en matière de pure conjugaison en finale de pions.


sigloxx, le 29/11/2005 - 16:02:03
Enfin la première rajoute un couple de cases conjuguées (g4-c7), et est plus propre que celle de Grigoriev.. Mais ça ne suffit guère à justifier une publication.


Scoul, le 29/11/2005 - 16:08:42
Pas d'accord sigloxx Désolé mais il me semble que RNd6 RBf6 trait aux Noirs 1...Rd7 2.Rf7+-
Non ?


dip, le 29/11/2005 - 16:09:41
nan justement Rd6 Re8 Re5 =


Scoul, le 29/11/2005 - 16:13:22
Exact dip Désolé



Kloch, le 30/11/2005 - 01:10:56
Bravo Etyoud pour ta perspicacité tu as bien retrouvé l'étude de Grigoriev dont j'avais indiqué m'être inspiré.

Mais il ne t'aura pas échappé non plus que chez Grigoriev, le Roi Blanc est en h4 alors que dans l'étude n°1 il n'est qu'en h3.

Bien que mon étude pèche par manque d'originalité du fait du réseau de cases conjuguées évidemment identique(anti-opposition horizontale et opposition verticale autour des cases critiques c6-d6-e6-e7), il me semblait que le fait de souligner que les Blancs pouvaient gagner même avec le Roi éloigné d'une rangée supplémentaire pouvait présenter un intérêt. Non? Tant pis.



Bravo aussi à sigloxx qui semble avoir tout compris.



Pour la petite histoire, Grigoriev a publié cette étude dans le numéro d'octobre 1938 de Shakhmaty v SSSR. Mais Grigoriev meurt le 10 octobre 1938 et ce n'est donc qu'après sa mort en 1939 que la solution paraît ... avec toutefois "quelques" erreurs.



Voici en effet la variante principale de la solution publiée :

1.a4! Rb7
2.Rg5(?) [offre la nulle, le coup juste est 2.Rh5!!]
2...Rc7(?) [perd, 2...Rc6! annule]
3.Rf6(?) [offre la nulle, le coup juste est 2.Rg6!!]
3...Rd6(?) [perd, 2...Rd7! annule]
4.b3! Rd7 5.Rf7! Rd6 6.Re8! +-

J'ignore si les erreurs provenaient de Grigoriev ou des rédacteurs de Shakhmaty, mais ce n'est qu'en 1985 (47 ans après la mort de Grigoriev) que la solution correcte (avec 2.Rh5!! ) a été publiée, toujours dans Shakhmaty v SSSR.



Entre temps, la solution incorrecte a été reprise dans la plupart des ouvrages.

Pour certains comme l'Encyclopédie des Finales, l'étude est même considérée comme démolie car les Noirs annulent selon eux.

Cette erreur a été répétée, y compris très récemment par Averbakh dans la version CD-ROM de "Comprehensive Chess Endings" qui a pourtant été passée au crible de l'informatique.



Si j'ai bien compris les variantes données par Averbakh, il relève en effet l'erreur Noire 3...Rd6? qu'il corrige par 3...Rd7!, ainsi que l'erreur Blanche du coup précedent 2.Rg5? qu'il corrige par 2.Rh5!!. Mais il ne voit pas les 2 autres erreurs : 2...Rc7? au lieu de 2...Rc6!, et 3.Rf6? au lieu de 3.Rg6!.

Vous allez rétorquer que si Averbakh a vu la première erreur qui est Blanche (2.Rg5?/2.Rh5!!), il devrait considérer l'étude finalement gagnante pour les Blancs et donc correcte. Nenni, il considère l'étude gagnante pour les Blancs seulement après 1.a4 Rb7 et il affirme curieusement que le coup Noir 1...Rb7 est lui-même déjà erroné et propose la "démolition" 1...Rb8(!!) pour sauver les Noirs.



Après 1.a4 Rb8, la variante principale donnée par Averbakh est la suivante :

2.Rh5 Rb7 3.Rg5 Rc6 4.Rf5 Rd6 =



Personnellement, il me semble qu'au lieu de 3.Rg5? (qui est faux à cause de 3...Rc6!=), le rusé 3.Rh6! (anti-opposition horizontale) qui garde un oeil sur g5 et g6 est gagnant en récupérant la conjugaison, aussi bien que le faisait 2.Rh5 sur 1...Rb7 dans la variante d'origine.

Après 3.Rh6!, les Blancs progressent ensuite en conservant l'anti-opposition horizontale :

- 3...Rc8 4.Rg7!

- 3...Rc7 4.Rg6!

- 3...Rc6 4.Rg5!



Il me semble aussi qu'au lieu de 2.Rh5, le simple 2.Rg5 gagne encore plus facilement en retombant très vite dans les lignes de la solution principale :

- 2...Rc8 3.Rf5! +-

- 2...Rc7 3.Rg6! +-

- 2...Rb7 3.Rf6 +- (anti-opposition) ou 3.Rf5 (car le Roi Noir ne peut pas aller en b6) ou même encore 3.Rf4 (car sur 3...Rc7 4.Re5 menace la case critique e6 et après 4...Rd7, les Blancs gagnent l'opposition verticale par 5.Rd5 ou l'anti-opposition horizontale par 5.Rf6)



J'avoue que face à toutes ces erreurs, j'ai tendance à croire que quelque chose m'a échappé en lisant Comprehensive Chess Endings. Quelqu'un pourrait-il confirmer ?



Sources : Secrets of Pawn Endings (Müller & Lamprecht), Comprehensive Chess Endings (Averbakh), Finales de Pions (Maizelis)



Kloch, le 30/11/2005 - 01:17:11
Etudes jumelles Paradoxalement pour une étude basée sur les cases conjuguées, je rajouterai simplement en ce qui concerne l'Etude n°1 qu'elle fonctionne aussi (avec la même clé) avec le Roi Noir en b8 au lieu de b7.



Ca donne donc l'Etude n°1 bis : les Blancs jouent et gagnent





Quant à l'Etude n°2, elle fonctionne aussi (même clé) avec le Roi Noir en g6 au lieu de h6.



Ca donne donc l'Etude n°2 bis : les Blancs jouent et font nulle





L'essai 1.Rg3? dans l'Etude n°1 bis est alors évidemment réfuté par le coup symétrique de la clé de l'Etude n°2 bis, ce qui rend peut-être cette version plus riche que la précédente.



sigloxx, le 30/11/2005 - 03:37:39
Dans la base de Van der Heijden la démolition de la "ligne principale" (étant donné la connaissance qu'avait Grigoriev des finales depion, je doute vaguement que cette ligne principale soit à lui imputer..) est signalée, avec au passage la correction 2.Rh5!! qui est donnée comme gagnante avec la ligne 2...Rc8 3.Rg5! Rc7 4.Rg6! Rd6 5.Rf5! Rd7 6.Rf6! rd6 7.b3! Rd7 8.Rf7! Rd6 9.Re8! Re5 10.Rd7 Rd4 11.Rc6 Rc3 12.Rxb4 Rb4 13.Rc6 Rxb3 14.Rb5!


Je ne sais pas si la correction vient d'Harold van der Heijden ou d'une publication, quoiqu'il en soit ce rseau de cases conjuquées a déjà été "traité" - et le fait de le présenter avec une position plus claire et rajoutant les cases conjuguées g4/c7, quoique louable, ne mérite quère à mon avis une publication.


Pour en revenir à l'étude de Grigoriev, si 1.a4 Rb8 2.Rh5 Rb7 3.Rh6! gagne bien, comme tu le signales, c'est aussi le cas du plus simple 1.a4 Rb8 2.Rg5 : si le roi blanc atteint e6 c'est gain inconditionnel, donc 2...Rc7 3.Rg6! retombe dans du déjà vu, ou bien 2...Rc8 3.Rf5! Rd7 4.Rf6 +-.


sigloxx, le 30/11/2005 - 03:41:21
Enfin, terminologie.. un "jumeau" en études signifie quelque chose de bien précis : non pas une variante alternative d'une étude (ce qui est le cas de tes 1bis et 2 bis, le 1 bis étant effectivement une amélioration du 1), mais une position très similaire entraînant des différences fondamentales dans la solution (ie, le gain qui marchait dans l'une ne marche plus dans l'autre et on a un gain tout à fait différent, ou encore dans un cas c'est un gain, mais dans l'autre qu'on penserait encore plus gagnant, cela devient nulle, etc..)


Kibitz, le 30/11/2005 - 07:29:30
Je suis fondu enchaîné à ce fil... 


erony, le 06/07/2014 - 21:51:29
Il est clair que le coup 2 Rh5!! était l'idée de Grigo (suite de la soluce donnée par sigloxx le 30/11/2005 - 03:37). Il est tout aussi clair que si nos contemporains sont d'une ineffable paresse pour analyser les Echecs, ce défaut existait aussi dans le passé. Sinon, l'on n'aurait pas mis 47 ans (comme le dit Kloch) pour comprendre cette étude. Disons, en demeurant dans la litote, que certains, comme Philidor, Crosskill, Kling & Horwitz, Grigoriev, Rinck, Chéron, Mandler... avaient une capacité de travail un peu supérieure.

8/1k6/1p6/p1p5/P1P4K/8/1P6/8






© 2000-2017 - France Echecs